John William Waterhouse - La Cueilleuse de fleurs (1900)

Le Précieux Fléau

• • •More

Mary Webb excelle à sonder le fond des cœurs et situe ses romans dans la campagne anglaise du début du 19e siècle, qu’elle aime profondément et dont elle sait faire ressortir la poésie.
Le Précieux Fléau est un titre à double portée qui s’applique de façon tout à fait inverse aux deux personnages principaux qui évoluent tout au long de ce drame.
C’est la raison pour laquelle j’ai préféré garder le sens du titre original, The Precious Bane, choisi par l’auteure, plutôt que d’utiliser celui bien connu de Sarn donné dans la traduction française, non libre de droits, réalisée par Madeleine Guéritte et Jacques de Lacretelle.

Lecture dédiée à mon amie Hazel…

Traduction : Bruissement pour Litteratureaudio.com.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

John William Waterhouse, La Ceuilleuse de fleurs (1900).

Livre audio gratuit ajouté le 07/10/2019.
Consulté ~5519

Lu par Bruissement

Suggestions

27 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Chère Soisik,
    Je suis heureuse d’avoir pu vous offrir ce roman que vous cherchiez et que vous aimez à relire.
    Je vous remercie bien pour l’info qui concerne la série télévisée que je ne connaissais pas.
    Je vous souhaite encore beaucoup de plaisir en compagnie de Prue Sarn.

  2. J’ai très longtemps cherché en vain sur ce site ce roman de Mary Webb .
    Je suis ravie de le trouver aujourd’hui , vous avez une voix douce qui convient parfaitement à ce roman d’autrefois .
    C’est un livre que je relis avec toujours autant de plaisir et Prue Sarn a définitivement pour moi les traits de Dominique Labourier .
    On peut retrouver cette série télévisée sur le site de l’INA.

  3. Comme c’est gentil Merline!
    Je suis bien touchée de vous avoir offert cet enchantement dû en grande partie à la magie des mots de Mary Webb.
    Merci pour votre retour 🙂

  4. Merci Origan, pour votre écoute des plus attentives 🙂
    Vous avez raison pour “stress” j’aurais dû chercher un autre mot.
    Quant à votre perception du livre, je la trouve tout à fait exacte.
    Merci pour votre gentil compliment.

  5. Je finis le roman que vous avez traduit ( j’ai ri en entendant les mots ” j’en ai marre” et ” stress”) et lu. Je me rėjouis du sort de Prudence qui est un personnage ėtonnant. Dans le texte, j’ai cru trouver un mélange de poésie, d’obscurantisme, de passions humaines déchaînées sans que la dureté ne prévale. Je vais devoir “quitter” ce monde si bien décrit. Merci chaleureusement pour votre belle lecture.

  6. Merci beaucoup, cher Olivier pour votre aimable commentaire qui me fait grand plaisir puisque le plus important était de pouvoir restituer la magie poétique de Mary Webb, cette auteure, qu’il vaut la peine de connaître.
    Merci encore! 🙂

  7. • • •More