Mont-Oriol

Pour créer une station thermale en Auvergne ?
Il suffit :
de faux miracles
de médecins complaisants
de paysans âpres et rusés
et d’un banquier parisien !

Aux satires du corps médical, de l’affairiste et du paysan auvergnat, souvent drôles, s’en ajoute une autre, sentimentale, plus cruelle encore.

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Ludwig van Beethoven, Sonate 05 pour violon et piano, Printemps en fa majeur, Op. 024, interprété par Nathan Milstein et Rudolf Firkusny (1958, domaine public).

Livre ajouté le 14/12/2010.
Consulté ~31 489 fois

Lu par Pomme

Suggestions

22 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Oh!Je vous ai “enduit d’erreur” comme disait un ami, en écrivant “Flaubert” dans mon commentaire. C’est une agréable façon de découvrir bourde. Merci de prendre le temps de “répondre” aux commentaires.

  2. Sapajou, moi aussi j’ai eu plaisir à lire ce roman, et je partage parfaitement votre commentaire. En ce qui concerne Flaubert, bien sûr!

  3. Quel cadeau, chère Pomme ! Flaubert est drôle, impitoyable. Sa plume m’enchante. J’aime tant votre voix et vous remercie pour cette lecture très sincèrement.

  4. Ah! Un “long” Maupassant que je ne connais pas et qui m’avait échappé. Le sujet est très attrayant. Je me précipite. Merci pour cette lecture chère Pomme !

  5. Merci à vous Pomme pour cette excellente lecture d’une oeuvre que je n’avais pas encore eu l’occasion de lire alors que j’adore Maupassant et que grace à vous(j’ai perdu l’accent circonflexe)j’ai pu découvrir ou redécouvrir ses ouvrages. Je copie presque tous les romans audio sur un disque dur depuis trois ans; grâce (j’ai retrouvé l’accent!)à vous et aux autres donneurs de voix me voilà détentrice d’une bibliotèque virtuelle comportant plus de titres que ma bibliothèque traditionnelle. Je me rejouis de relire prochainement “Une vie”. Pour la première fois de ma vie je me réjouis presque d’être insomniaque et de pouvoir en profiter pour écouter des livres audio sans pester contre un sommeil qui joue les absents.

  6. Je crois avoir compris pourquoi vous m’appelez Caroline ! Moi, c’est Marie-Madeleine (c’est le nom que j’aurais dû afficher) et je ne suis que sa “belle-maman”. Merci en tout cas pour ce petit mot qui m’a beaucoup amusée.

  7. Ravie pour toi, Caroline! Mais, attention… on devient vite accro aux audio-lectures! Il y a un tel choix sur le site.
    (Pourquoi ce voussoiement???)
    Pomme.

  8. Martine T. m’avait conseillé d’écouter Pomme et je n’ai pas été déçue. Merci pour votre jolie voix.
    Je continue.

  9. J’ai découvert ce roman avec un plaisir grandissant grâce à vous.
    Merci pour la qualité de votre lecture Pomme
    et pour ces heures très agréables à l’écoute
    de Mont-Oriol.

    Très bonne année à vous !

  10. Bonjour Didier, votre commentaire me touche particulièrement. Je suis heureuse de pouvoir un peu vous aider dans votre lutte contre la maladie, et je vous souhaite de belles découvertes sur le site.
    Pomme.

  11. bonjour
    aimant le livre en temps qu’objet noble est beau , mais étant depuis quelques temps obliger de mettre toutes mes force ans la bataille contre une maladie !. Pouvoir se libérer l’esprit me permet des voyages inespéré grâce a vous .
    merci.
    didier

  12. Mais oui! Robert! “Maupassant encore”!!! et encore!!!
    Vous n’avez pas de chance, décidément… car ce site en propose des dizaines.
    Mais… si vous cherchez bien, vous trouverez, peut-être… d’autres auteurs qui… peut-être… vous plairont…
    Pomme.

  13. Maupassant encore ? Non, pas lui ! je ne supporte pas, c’est «Le Parisien» au cube, voire «Gala» rédigé par un académicien.

  14. J’avoue être toujours comblée de recevoir des messages comme les vôtres:Hélène.A, Cocotte et Bluenaranja. Merci à vous. Et bonnes lectures.
    Bien cordialement, Pomme.

  15. Quelle belle surprise de retrouver, ce matin, mon auteur préféré, à travers votre magnifique interprétation! Que d’heures de bonheur en perspective, dès que j’aurai fini le téléchargement!
    Un merci infini, ma chère Pomme.
    Cocotte

  16. bonsoir Madame,

    Vous avez une diction extraordinaire et l’art de nous emmener dans le monde de l’oeuvre que vous lisez.
    Merci pour cette noble tâche.