Anna de Noailles en 1913

La Nouvelle Espérance

Roman sensible et intimiste qui est celui de la dépression, ou plutôt de l’état dépressif par nature et par constitution, cet état n’étant pas passager mais une composante durable de l’être. Bipolaire ? Peut-être également. Le vocabulaire du XXIe siècle serait peut-être celui-ci. Les moments d’exaltation sensitive et sensuelle alternent avec un désespoir qui finit par l’emporter. À l’époque (au début du XXe siècle), on ne rencontrait pas de psychiatre, on n’était pas écouté, on n’était pas compris, aucun traitement chimique ou d’un autre ordre n’existait.

La souffrance intérieure de Sabine, la protagoniste du roman (qui pourtant, extérieurement, a tout « pour être heureuse ») est décrite avec précision et justesse. Sa lucidité sur ses propres défaillances, sa dignité (elle s’égare en des sentiments amoureux qui ne peuvent être partagés et les garde pour elle), son intelligence (elle essaie de ne pas faire souffrir autour d’elle) sont touchantes.

Milieu privilégié, fortuné, aristocratique, intellectuel, artistique, élégance des attitudes : Sabine baigne dans cette atmosphère.

On déambule, lisant ce livre, dans de belles demeures parisiennes ou à la campagne. L’été, l’on ne saurait, appartenant à cette société privilégiée, rester à Paris.

Le personnage de Sabine n’est-il pas d’une certaine façon un double d’Anna de Noailles qui, à 56 ans, s’est éteinte, « comme de langueur » ?

L’écriture est celle d’un grand poète.

Consulter la version texte du livre audio.

Illustration : Anna de Noailles en 1913.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 25/01/2021.
Consulté ~3 373 fois

Lu par Alice Lym

Suggestions

9 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. «L’écriture est celle d’un grand poète.»
    En effet… Je vous ai écoutée à 2 reprises, chère Carole !
    Merci encore !

  2. Chère Carole Détain,
    Vous nous offrez là une lecture tout à fait particulière et nécessaire
    en ce temps de pandémie où les états dépressifs sont nombreux.
    Je vous remercie pour ce choix incomparable:
    je vais vous écouter avec attention.
    Je vous souhaite une très bonne santé!