Alois Schornböck, Homme avec brouette et sac de jute (1887)

Sur la route – Un point de vue – La Tête coupée

Trois Contes d’Octave Mirbeau qui ne nous paraissent pas avoir trop vieilli dans notre société actuelle.

Sur la route exprime l’incompréhension d’un octogénaire pas trop instruit qui se demande où passe l’argent des impôts qu’il acquitte :
« Car le vieux Ibire se méfie, maintenant, quand la Chambre vote quelque chose, et même lorsqu’elle ne vote rien. Au seul mot de Chambre ou de député, instinctivement, par un geste rapide, le bonhomme garantit, de ses deux mains, ses deux poches, comme s’il y avait encore quelque chose à prendre, depuis le temps qu’on y puise. »

Dans Un point de vue un toucheur de fonds secrets s’étonne d’être traduit devant les tribunaux parce que le gouvernement vient de changer de cap sans l’avoir averti :
« Et puis, qu’est-ce que cela aurait bien pu me faire de devenir honnête homme, du moment que je n’y perdais pas un sou et que j’y gagnais, au contraire, un redoublement de confiance auprès du gouvernement et de plus sérieux, de plus fréquents émargements aux fonds secrets ? »

Le ton change dans La Tête coupée, confession, déconseillée aux âmes sensibles, d’un déséquilibré amoureux de sa femme hideuse. Une horreur qui ne nous surprend cependant pas sous la plume de l’auteur du Jardin des supplices.


Remarques :

Consulter les versions textes de ce livre audio : Sur la route (p. 5)Un point de vue (p. 13)La Tête coupée (p. 63).

Livre audio gratuit ajouté le 17/10/2014.
Consulté ~6553

Lu par René Depasse

Suggestions

• • •More

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *