Nikolay Rachkov, Jeune fille ukrainienne (2nde moitié du XIXe siècle, Musée d'histoire régionale de Tchernihiv, Ukraine)

Maroussia

• • •More

« Je vais vous raconter ce qui s’est passé il y a bien longtemps en Ukraine, dans un coin ignoré, mais frais et charmant, de cette contrée. » P.-J. Stahl.

Ainsi débute ce roman de littérature jeunesse inspiré d’une légende de l’autrice russo-ukrainienne Marko Wovzog. Le texte original paru en 1871 est repris et remanié par Pierre-Jules Hetzel sous le nom d’auteur P.-J. Stahl, pour une publication en 1878.

Si l’histoire de cette courageuse petite Ukrainienne face à l’envahissseur russe est destinée à un public jeune, il est difficile de ne pas y trouver un écho à une situation beaucoup plus contemporaine. Même si le ton est un peu manichéen, voilà une œuvre qui mérite une redécouverte.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

Nikolay Rachkov, Jeune fille ukrainienne (2nde moitié du XIXe siècle, Musée d’histoire régionale de Tchernihiv, Ukraine).

Références musicales :

Extraits de la symphonie N°3 « Héroïque » de L. van Beethoven (CC/PD-European Archive) en ouverture, transitions et fermeture de chapitre. Bruitage d’orage au chapitre 18 (prise de son personnelle).

Licence d'utilisation : CC BY-NC-SA : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
Livre audio gratuit ajouté le 11/10/2022.
Consulté ~678

Lu par Christian Dousset

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour,
    Un grand merci à vous, cher Christian Dousset, pour nous avoir offert cette très excellente lecture de Maroussia. Ce livre, très émouvant, m’avait déjà beaucoup plu, quand j’étais jeune.
    Aujourd’hui, le vieil universitaire que je suis devenu, apprécie toujours beaucoup : le style de Pierre-Jules Hetzel, l’intelligence, la finesse, et la maturité de ses arguments.
    Je vous souhaite un bon dimanche,
    Bien amicalement,
    Matteo-Roland.

    1. Bonjour Mateo-Roland,
      Je suis ravi que cette lecture vous incite à voyager vers les années passées. Au plaisir de vous retrouver entre de nouvelles pages et… meilleurs voeux pour la nouvelle année.
      Bien amicalement,
      Christian Dousset

  2. Voir apparaître votre nom avec une nouvelle lecture est toujours un grand plaisir ! Je vous remercie pour celle ci, toujours aussi pro et agréable ! Un seul petit bémol, pour lequel vous n’êtes en rien responsable : si l’intrigue est intéressante je trouve le style de l’auteur un peu… lourd et indigeste, surtout pour de la littérature jeunesse. Votre immense talent de lecteur vient heureusement atténuer cette faiblesse, ce manque de fluidité… Merci et à très vite avec une prochaine lecture j’espère. 🌹

    1. Merci pour votre gentillesse Claryssandre. Je suis bien d’accord avec vous concernant le style de l’auteur; j’ignore si, à l’époque, un enfant suivait l’histoire sans décrocher mais aujourd’hui la tâche serait plus ardue car je pense que l’expression souffre de boursouflures. Pour moi, l’intérêt de cette lecture repose sur le témoignage historique qui permet une mise en perspective. Au plaisir de vous retrouver bientôt, de nouveaux enregistrements arrivent.

  3. Cher monsieur Dousset: comme vous l’avez mentionné,«…voilà une œuvre qui mérite une redécouverte.»
    Quel joli prénom que celui de Maroussia, et quelle charmante vignette vous avez choisie pour nous la présenter.
    J’ai déjà écouté quelques chapitres et il me tarde d’en écouter la suite.
    Grand merci pour cette lecture, ce beau travail que vous accomplissez toujours avec tant de soin.
    Amicales salutations ! 🌸

    1. Merci Lïat d’avoir pris le temps du commentaire. Ma préoccupation initiale était de lire une oeuvre d’origine ukrainienne mais je craignais que ce texte de littérature jeunesse, remanié par un Français, ne convînt pas. Et puis je me suis vite rendu compte que les problématiques évoquées trouvaient un étrange écho dans la situation actuelle, d’où ma décision de l’enregistrer. Amicalement. C.D.

  4. Je le télécharge et le lirai dès que possible.
    Je sais que vos lectures sont parfaites et que je passerai un excellent moment.
    Merci pour le bonheur que vous nous offrez.

    1. Votre message, Fabien, constitue une belle récompense pour un donneur de voix. Au plaisir de vous retrouver à travers ces pages qui résonnent si étrangement à nos oreilles d’aujourd’hui.