Boris Grigoriev, Visages de Russie (1921)

Qu’est-ce que l’âme slave ?

François Porché (1877-1944), écrivain français, poète, dramaturge et critique littéraire, en 1907 quitte la France et part en Russie, à Moscou, où il demeure quatre ans, comme précepteur dans une riche famille. Ses traversées de la Russie lui inspirent un premier recueil de poésies. Il revient en France en 1911 avec son épouse Ekaterina Gaïdoukoff et un fils, Wladimir. Il gardera toute sa vie l’amour de la Russie.
L’étude très profonde qu’il nous propose Qu’est ce que l’âme slave ? est donc celle d’un homme qui connaît bien le terrain et ses habitants et les a observés avec une impartialité de Français.

« On dit le « charme slave » comme on dit le « bon sens français ».
Par contre, il arrive que l’on parle aussi, quelquefois, de « duplicité slave ». Tout comme on parle, d’ailleurs, de « vanité française ». Et ce sont là des termes qui, quoique moins flatteurs, ne laissent pas que d’être, l’un et l’autre, assez répandus. Je les rapproche à dessein, pour qu’ils se neutralisent et perdent ainsi leur aigreur. Comme chacun sait que tous les Français ne sont pas vaniteux, on ne m’accusera pas d’avoir prétendu que tous les Slaves sont fourbes. « Charme slave », « duplicité slave », « bon sens français », « vanité française », toutes ces formules, en effet, ne sont que des lieux communs, c’est-à-dire de ces traits généraux universellement admis, qui comportent une multitude d’exceptions. »

Cette mise au point apporte beaucoup de richesse à notre connaissance de l’âme slave, de celle des moujiks et des Tolstoï, des Tourgueniev et de leurs héros.

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 22/04/2016.
Consulté ~4 861 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.