Un corbillard

La Fête (Sélection 4)

Quand Louis Aragon écrivait en 1946 Il n’y a pas d’amour heureux :

« Il n’y a pas d’amour qui ne soit à douleur
Il n’y a pas d’amour dont on ne soit meurtri
Il n’y a pas d’amour dont on ne soit flétri »,

peut-être connaissait-il ces trois récits de René Maizeroy : Le Pleureur, À perpète, Le Voleur, extraits de La Fête (1893).

NB. À voir aussi sur le site, du même recueil : Sélection 1 ; Sélection 2 ; Sélection 3.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 18/09/2012.
Consulté ~7026

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *