George Sand, par Eugène Delacroix (1838)

François le Champi

« Un matin que Madeleine Blanchet, la jeune meunière du Cormouer, s’en allait au bout de son pré pour laver à la fontaine, elle trouva un petit enfant assis devant sa planchette, et jouant avec la paille qui sert de coussinet aux genoux des lavandières. […]

— Qui es-tu, mon enfant ? dit-elle au petit garçon, qui la regardait d’un air de confiance, mais qui ne parut pas comprendre sa question. »

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 17/02/2008.
Consulté ~66 106 fois

Lu par Romy Riaud

Suggestions

24 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Effectivement, que les autres lecteurs me pardonnes car il y en a de vraiment géniaux parmi eux tous (tous à leurs manière et aux services qu’ils et elles rendent), mais cette voix ci possède quelque chose de si touchant, de si prenant, un je ne sais quoi de vraiment exceptionnelle qui avec le temps et les lectures c’est amélioré et nous à vraiment fait partager des moments d’émotions et …
    Cette voix là me manque!
    Merci à elle pour son travail et merci à Augustin pour ce petit lien bien précieux…

    Respectueusement
    Trollus

  2. je viens de realiser que c’est Romy qui est decedee…quelle tristesse,mais nous avons sa voix..je l’entends encore lire ‘le petit chose”
    je me demande..quel est l’ensemble de ses lectures?????

  3. je n’ai jamais trop aime les livres de G.Sand …
    lorsque j’ai vu que c’etais vous qui en faisiez la lecture,j’ai desuite ecoute un chapitre…et puis…je suis ravie..seduite.. votre voix,votre lecture,un plaisir..je vous ecouterais meme si vous nous lisie le botin de telephone!!!!!

  4. merci pour ce livre audio gratuit qui me donne l’occasion d’affiner mes connaissance en langue française que je l’adore beucoup.

    mohammed
    safi
    maroc

  5. J’ai fait connaissance avec la voix de Romy à travers ce livre. Les paroles ne valent rien quand on veut exprimer la tristesse que nous éprouvons tous aussi.
    Je veux présenter mes condoléances sincères aux proches, à tous les amis de Romy.

  6. je viens de découvrir le site et la voix de Romy me donne envie de le découvrir, merci à vous et à bientôt.

  7. Chere Mme Romy.
    Grace a votre voix vous me remonté a chaque fois le moral.
    Chaque fois que vous mettez un nouveau livre en voix je me rejouis à l’avance de l’écouter.Merci Mme Romy pour cette magnifique lecture, je suis bouleversée en vous écoutant. j’adore votre voix. vous lisez très bien et rendez parfaitement les histoires si pationnante.MILLE MERCI …

  8. Bonjour Romy 🙂

    Je vous remercie comme tous les autres auditeurs qui ont écouté votre lecture!!!
    Merci beaucoup.
    Vous lisez admirablement bien.
    Je n’ai pas vu le temps passer. 🙂

  9. Bonsoir Cyril,
    ciel que je suis d’accord sur ce defaut !!! 🙂
    Et oui, depuis un demenagement en mars dernier, il y a rarement de silence autour de mon humble habitation ! J’ai rarement la possibilité d’enregistrer sans être “parasitée” et bien egoistement en plus, je ronge mon frein ! j’espère vraiment démenager très vite et de nouveau pouvoir me plonger des heures par jour dans ces lectures que j’aime tant. croiser les doigt pour moi, comme on dit ! et en attendant pretté votre oreille à tous nos donneurs. Merci de votre gentillesse et à bientôt.

  10. Bonjour,

    après chaque écoute de livres (et je commence à en avoir écouté pas mal) je me dis la même chose : “Il faut que j’écrive un mot à Romy!”.

    Je n’ai pourtant rien d’original à écrire. Je souhaiterais quand même vous dire comme je suis touché par votre lecture, comme ces livres du terroir me font du bien.
    Du coup, je découvre de nouveaux ouvrages, tenté naturellement par lire les textes portés par votre voix, Romy.

    C’est un grand bonheur ces histoires et je vous remercie de me les faire découvrir.

    Bon, je termine sur un défaut, car il faut une part d’ombre en chaque chose: vous n’enregistrez pas assez vite pour combler ma soif de récits.

    Bonne continuation.

    Cyril H.

  11. Quel beau texte ! Quels bons sentiments ! Bref, tout cela fait beaucoup de bien en ces temps bousculés.

    Merci pour cette agréable lecture. Je suis passée près du pays de Geroge Sans cet été et je ne connaissais pas ces écrits en dehors de “la mare au diable”. Vous m’avez donné envie de découvrir les autres. Merci

  12. [Attention ! Ce message révèle en partie la fin de l’histoire]
    Salut tout le monde
    Mille fois merci chère ROMY pour votre agréable lecture .et merci aussi pour le choix du roman .j’ai beaucoup aimer l’histoire et surtout la fin même si elle est un peut bizarre .je m’y attendais contrairement à
    Emmanul . Personnellement je trouve que chacun des personnages a eus ce qu’il mérite. Et que enfin madeleine a pu trouver un mari digne d’elle et de son amour surtout qu’elle est encore jeune et belle .et qu’elle n’a pas profiter de son premier mariage. Un grand remerciement a M.Sand pour ses histoires .

    REMARQUE merci smerdia pour ta phrase que j’ai prêter .il me semble bien utile pour avertir les lecteurs dans de pareil cas .
    a bientot

  13. Bonjour Nadine,
    non seulement je suis d’accord pour que vous me présentiez à vos élèves, mais en plus c’est un très joli cadeau que vous me faites et je vous en remercie ! Cet accent chantant de l’époque a aujourd’hui presque totalement disparu. C’est pourquoi j’ai pris un grand plaisir à lui redonner vie pour quelques instants, car au fond, à part quelque clin d’oeil, je ne parle pas avec autant de cigales dans la voix.
    Oui, j’aime la langue française et replonger dans la lecture de nos grands auteurs classiques est un régal ! Nous avons, aussi, de bons auteurs contemporains, mais la loi ne nous permet pas de les lire ici
    A bientôt. Donnez-moi, si vous en avez le temps, les réactions de vos élèves. Amicalement. Romy

  14. je suis prof de français dans une Alliance française en Espagne, et j’aime notre langue.
    Vous écouter lire les Lettres de mon Moulin représente un moment de pur bonheur et d’émotion.
    Votre accent y ajoute un parfum de Provence qui en fait un vrai bijou.
    Vous avez même la gentillesse de nous lire la biographie de l’auteur. Vous aussi, vous devez beaucoup aimer le français!
    Mes élèves vont faire votre connaissance, si vous me le permettez.
    Amicalement
    Nadine

  15. Merci Mme Romy pour cette magnifique lecture, j’étais bouleversé en vous écoutant faire vivre ce texte qu’enfant je priais à ma mère de m’en faire la lecture, encore et encore.

  16. Champi,Fadette et mare au diable…
    Après avoir fini la série des 3, finalement, le Champi me semble le plus interressant, le moins cousu de fil blanc. Les rebondissements sont nombreux, le message politique est fort.

    Remarque à Smerdi: Attention aux commentaires. Moi, je ne m’attendais pas à cette fin, j’aurais été déçu de l’apprendre avant.
    Note au webmaster: Pour ce genre de commentaires il faudrait peut-être alerter les lecteurs par un symbole qu’un message contient des infos sur l’histoire du livre.

    PS: Mme Romy est toujours aussi sublime..

  17. Bonjour Smerdia,
    merci pour vos compliments. Bien sur cette “fin” peu sembler incorrecte. Mais il faut, je pense, la replacer dans le contexte. A cette époque un “Champi” enfant abandonné, etait rejeté par TOUS, comme s’il avait commis l’irreparable, même les enfants de leurs ages ne les approchaient pas. Le concept d’affection sincère, etait traduit comme malsain. Les gens qui s’y osaient etaient mal jugés et pire encore, les femmes considérées comme des catins ! Alors on detournait cet interêt, en une affiliation pour compenser et garder sa dignité.( n’oublions pas, qu’il n’y a pas si longtemps, il etait de bon goût et “normal” de faire alliance entre cousins de même sang.)
    Enfin, gardons à l’esprit, qu’elle n’etait encore qu’une très jeune fille lorsqu’elle l’a connu et qu’il fut separé de longues années avant de se retrouver. De nos jours, cette empathie pour un enfant en detresse,passerait presque inaperçue et les années s’ecoulant, l’écart d’age ne se voyant presque plus, la société ne serait pas surprise qu’un amour “d’etrangers” naisse et que l’histoire se termine par un mariage. Je comprends cependant que ça puisse créer une certaine perplexité.
    A très bientôt parmi nous, j’espère.

  18. [Attention ! Ce message révèle en partie la fin de l’histoire]

    Chère Madame,
    j’adore votre voix. vous lisez très bien et rendez parfaitement les histoires.
    pour François le Champi, j’avais déjà lu ce livre auparavant. même en le réécoutant, je suis assez étonnée et perplexe devant la fin : car tout de même, combien de fois est rappelé l’attachement filial entre les deux héros… “ma chère mère”, “mon cher fils”… ! sans vouloir chercher le mal, je trouve que la fin est assez incestueuse (même si george sand précise que cette idée ne leur était jamais venue…)

  19. Quel plaisir de savoir que les frontières s’evaporent au choeur des voix ! Si nos coeurs d’humains pouvaient les abolir à jamais… Merci Behamou, d’apprecier ma voix, mais je vais faire encore plus attention à ma diction, pour aider au mieux votre fille. A très bientôt. Romy

  20. Merci pour ces moments de bonheur offert si gracieusement . Je suis Algérienne et l’écoute de textes en ligne permet à ma fille de corriger sa diction. J’ai “rencontré “votre site par hasard et maintenant il fait parti de mes favoris.Un grand merci pour Mme Romy Riaud pour sa voix .
    .