Barbara Kraft - Portrait de

Vie de Mozart

Mélomane passionné, Stendhal consacrera une biographie à Mozart, une à Haydn et une autre à Rossini. Vies de Haydn, Mozart et Métastase sera publié en janvier 1815 sous le pseudonyme de Bombet. Le texte est essentiellement une traduction de la biographie de Friedrich Schlichtegroll, agrémentée par Stendhal de plusieurs ajouts, dont plusieurs digressions sur la musique italienne. Musicologiquement un peu datée, cette biographie permet cependant de retrouver les anecdotes les plus fameuses de la vie de Mozart : ses tournées d’enfant-prodige, son caractère, sa manière de travailler, comment il composa l’ouverture de Don Giovanni, La Flûte enchantée et bien sûr le fameux Requiem
Stendhal sera accusé de plagiat pour ce livre par le musicologue Giuseppe Carpani, lui-même auteur d’un essai sur Haydn. Stendhal répondra avec humour à cette accusation pourtant bien fondée : « je prierais encore M. Carpani de nous dire s’il aurait la charmante prétention d’avoir servi de modèle au style plein de grâce, plein d’une sensibilité sans affectation, et qui n’exclut pas le piquant qui, peut-être, est le premier mérite de l’ouvrage de M. Bombet. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Introduction :

Wolfgang Amadeus Mozart, Concerto pour piano no. 27 en si bémol majeur KV 595 – Allegro, interprété par Rudolf Serkin et l’ensemble Philadelphia Orchestra, dirigé par Eugène Ormandy (1962, domaine public).

Chapitre 1 :

Wolfgang Amadeus Mozart, 12 Variations sur « Ah, vous dirais-je, Maman » KV 265, interprété par Walter Gieseking (1956, domaine public).

Gregorio Allegri, Miserere, interprété par le Chœur du Trinity College (domaine public).

Chapitre 2 :

Wolfgang Amadeus Mozart, Adagio et fugue en ut mineur KV 546, interprété par l’ensemble Philharmonia Orchestra, dirigé par Otto Klemperer (1956, domaine public).

Chapitre 3 :

Wolfgang Amadeus Mozart, Symphonie no. 41 en ut majeur KV 551, dite « Jupiter » – Andante cantabile, interprété par l’ensemble Berlin Philharmoniker, dirigé par Karl Bohm (1962, domaine public).

Wolfgang Amadeus Mozart, Rondo en la mineur KV 511, interprété par Wilhelm Backhaus (1956, domaine public).

Chapitre 4 :

Wolfgang Amadeus Mozart, Don Giovanni, Ouverture, interprété par l’Orchestre de l’opéra de Vienne, dirigé par Josef Krips (1955, domaine public).

Wolfgang Amadeus Mozart, Symphonie no. 25 en sol mineur KV 183 – Allegro con brio, interprété par l’ensemble Columbia Symphony Orchestra, dirigé par Bruno Walter (1954, domaine public).

Chapitre 6 :

Wolfgang Amadeus Mozart, La Flûte enchantée, Ouverture, interprété par l’ensemble RIAS-Symphonie-Orchester de Berlin, dirigé par Ferenc Fricsay (1954, domaine public).

Wolfgang Amadeus Mozart, Les Noces de Figaro – « L’ho perduta, me meschina », interprété par Dora Gatta et l’ensemble Philarmonia Orchestra, dirigé par Carlo Maria Giulini (1961, domaine public).

Chapitre 7 :

Wolfgang Amadeus Mozart, Requiem – Lacrimosa, interprété par l’ensemble Stuttgart Philharmonic and the Böblingen Bach Choir, dirigé par Roland Bader (1963, domaine public).

Wolfgang Amadeus Mozart, Requiem – Introïtus : Requiem aeternam, interprété par l’ensemble Stuttgart Philharmonic and the Böblingen Bach Choir, dirigé par Roland Bader (1963, domaine public).

Licence d'utilisation : CC BY-SA : Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions
Livre audio ajouté le 28/03/2016.
Consulté ~14 784 fois

Lu par Cyprien

Suggestions

22 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Une âme divine traversant cette vie terrestre en donnant sans une hésitation et avec passion…”Je mets ensemble des notes qui s’aiment”.
    Merci pour la fraîcheur de ton…pa,pa,pa,pa… papageno

  2. Yankel, vous avez entièrement raison. D’ailleurs, je ne cache pas dans le billet de présentation que cette biographie est assez datée, et je le répète aussi dans mes commentaires (celui du 10 avril, notamment). Les livres de J-V Hocquard sont malheureusement loin d’entrer dans le domaine public. J’ai aussi considéré qu’une personne qui s’intéresse à l’oeuvre de Stendhal peut être curieuse de connaître ce texte, malgré les progrès faits depuis dans les recherches mozartiennes.
    Vos suggestions de lecture sur le sujet, de textes appartenant au domaine public, restent les bienvenues.

  3. • • •More