Hector Servadac

Hector Servadac

«Quelle ne fut pas la surprise du capitaine Servadac, lorsque, après une heure et demie de promenade, il aperçut au-dessus de l’horizon une forte lueur dont les rayons se tamisaient à travers le rideau de nuages.

« La lune ! s’écria-t-il. Mais non, ce ne peut pas être elle ! […] Non ! ce n’est pas la lune ! Elle ne produirait pas une lumière aussi intense, à moins qu’elle ne se fût singulièrement rapprochée de la terre. »
En effet, la lumière développée par cet astre, quel qu’il fût, était si considérable, qu’elle traversa l’écran des vapeurs, et un véritable demi-jour se répandit sur la campagne.
« Serait-ce donc le soleil ? se demanda l’officier. Mais il n’y a pas cent minutes qu’il s’est couché ! Et pourtant, si ce n’est ni le soleil ni la lune, qu’est-ce donc ? Quelque monstrueux bolide ? Ah ! mille diables ! »

Avec Hector Servadac, Jules Verne nous convie à un extraordinaire voyage dans le système solaire.
Le lecteur du XXIème siècle pourra se délecter d’un savoureux mélange de pure fantaisie et de rigueur scientifique.
L’éditeur Pierre-Jules Hetzel, dans la préface, précisait en effet : « L’extrême fantaisie s’y allie à la science sans l’altérer. C’est l’histoire d’une hypothèse et des conséquences qu’elle aurait si elle pouvait, par impossible, se réaliser. »

Il s’agissait déjà, en 1877, d’une magnifique définition de la science-fiction.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Mister M, Ouverture, extrait de l’album Intermedium (licence Cc-By-Nc-3.0).

Livre audio ajouté le 11/01/2016.
Consulté ~17 428 fois

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

30 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci Jibou, heureux de vous retrouver !
    Le magicien, c’est avant tout l’auteur 🙂 !
    Je vous remercie de vos encouragements et je vous dis à très bientôt pour d’autres découvertes !

  2. Vous êtes un magicien cher Monsieur de L’Epine! Scotcher comme vous le faites une lectrice bientôt septuagénaire à son téléphone ( ou à sa tablette, il a bien fallu que je prévois pour les moments où mon téléphone est déchargé !!) ça tient de l’hypnose!! Ce texte est formidable et tellement en résonance avec les temps que nous vivons. Merci infiniment d’abord pour le bon temps passé et pour la découverte de ce texte.
    Portez vous bien cher Monsieur de l’Epine et encore merci de nous faire partager votre goût littéraire avec tant de générosité.

  3. Merci Laurent, votre commentaire me touche beaucoup ! Heureux de vous avoir accompagné dans ce beau voyage de circumnavigation !
    Je suis curieux de savoir ce que vous penserez de mes enregistrements de Robert E. Howard.
    Et, si vous êtes amateur de fantastique, il y aura une petite friandise le 25 décembre au soir.
    A très bientôt, et encore merci pour votre retour très précieux.

  4. Cher Vincent,

    Merci pour ces agréables heures de lecture en votre compagnie. Votre voix très agréable et votre ton parfait, sans la moindre fausse note, ont fait mon bonheur d’amateur de Jules Verne. Je rêvais de découvrir Hector Servadac depuis déjà longtemps, mais cet ouvrage était épuisé en format de poche. Je travaille dans une librairie et fais deux heures de route par jour pour me rendre à mon travail. Autant vous dire que grâce à vous j’ai trouvé le temps moins long même si j’ai fait le tour de la terre à bord de Gallia! En guise de clin d’oeil, j’ai prévu de réaliser un rayon thématique sur Jules Verne en Janvier dans ma librairie. J’écouterai demain votre lecture de Robert Howard et vous remercie du fond du coeur pour le bonheur littéraire que vous m’avez procuré.
    Bien à vous.
    Laurent

  5. Merci Thomas, je suis très touché par votre petit mot !
    Heureux de vous avoir accompagné dans ce voyage, et que vous ayez apprécié mon interprétation ! A bientôt peut-être pour d’autres voyages extraordinaires.
    Vincent

  6. Bonjour Vincent,

    Je ne parlerai pas de ce beau roman de Jules Verne, vraiment étonnant, toujours surprenant. Je préfère laisser à ceux qui, comme moi, ne l’avaient jamais lu, la joie de le découvrir en votre compagnie. La musique entre les chapitres est, à propos et bien choisie, mais surtout et, au risque de faire souffrir votre modestie, c’est, par vos soins, extrêmement bien lu !!!

    Sur ce, je m’éclipse…

    Bien cordialement,

    Thomas

  7. Bonjour Coraline,
    Vous avez raison, l’argument scientifique est bien mince :-). L’éditeur avait d’ailleurs pris les devants dans sa préface, que j’évoque dans la description du billet.
    Tous les goûts sont dans la nature ! Je suis plutôt un esprit cartésien, et pourtant, je trouve qu’il se dégage malgré tout de cette histoire une sorte de poésie surannée assez charmante. Peut-être aussi est-ce parce que j’ai découvert ce livre tout jeune : c’est l’un des premiers livres que j’ai lus, et il gardera toujours pour moi cette aura de merveilleux.
    Merci à vous d’avoir partagé vos impressions !

  8. Cher Vincent,
    Je dois d’abord vous remercier pour votre très bonne lecture et votre ton parfait comme toujours mais cette fois ci je n’ai pas du tout aimé le récit et je n’ai pas réussi à me laisser porter par l’histoire.
    J’étais prévenue de ce mélange entre fiction et rigueur scientifique mais il m’aura vraiment gênée tout du long par le fait vraiment trop invraisemblable de ce passage de personnages de la Terre à une comète!! (même si je sais que c’est une fiction mais je suis incorrigible là dessus !!)
    Je m’en vais trouver parmis vos lectures des récits plus terre à terre qui correspondent plus à mes goûts ! 😉

  9. • • •More