Joseph Vernet, Naufrage (Détail) - 1759

La Bouteille à la mer (Poème)

« Quand un grave Marin voit que le vent l’emporte
Et que les mâts brisés pendent tous sur le pont,
Que dans son grand duel la mer est la plus forte
Et que par des calculs l’esprit en vain répond ;
Que le courant l’écrase et le roule en sa course,
Qu’il est sans gouvernail et partant, sans ressource,
Il se croise les bras dans un calme profond.
[…] »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 01/05/2013.
Consulté ~9 584 fois

Lu par Bruissement

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.