Monastère de Donskoï à Moscou

Serge

Portrait d’un jeune militaire noble qui sacrifie son amour en province pour la vie mondaine de Pétersbourg…

« Il allait chaque jour chez les Karpènetoff, non qu’il les aimât, mais parce qu’il en avait pris l’habitude. Olympiade était celle des trois sœurs qui lui plaisait le plus. Il s’étonnait que, sentant cette préférence, elle se fût donnée à lui de tout cœur. Privée de distraction, de la connaissance du monde, ne prenant aucun intérêt aux affaires, elle regardait l’amour comme la seule occupation qui pût l’attacher, comme l’étoile de sa vie. L’image du jeune garde, avec ses épaulettes brillantes, ses éperons, son air distingué, la poursuivait partout et la mettait hors d’elle-même. Serge savait cela, et, quoiqu’il n’eût aucun but, il se rapprochait de la jeune fille et enflammait de plus en plus son imagination. »

Traduction : Eugène de Lonlay (1815-1886).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

Il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

Illustration :

Vue du cimetière et du monastère de Donskoï à Moscou en hiveravec l’ancienne cathédrale à l’avant et la nouvelle cathédrale à l’arrière-plan

Livre audio gratuit ajouté le 03/03/2019.
Consulté ~3338

Lu par Daniel Luttringer

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *