Jean Michel Moreau le jeune - Pluton et Proserpine, Illustration de «Cadenas» de Voltaire (1802-1803)

Azolan – Le Cadenas – Le Cocuage

Après le Voltaire métaphysicien (De l’âme), voici trois aspects du Voltaire plaisantant sur les désirs refoulés d’un jeune musulman, la galanterie et la mythologie.

« À son aise dans son village
Vivait un jeune musulman,
Bien fait de corps, beau de visage,
Et son nom était Azolan ;
Il avait transcrit l’Alcoran,
Et par cœur il allait l’apprendre. » (Azolan)

« Vous connaissez la déesse Cérès :
Or en son temps Cérès eut une fille,
Semblable à vous, à vos scrupules près,
Brune, piquante, honneur de sa famille,
Tendre surtout, et menant à sa cour
L’aveugle enfant que l’on appelle Amour. » (Le Cadenas)

« Jadis Jupin, de sa femme jaloux,
Par cas plaisant fait père de famille,
De son cerveau fit sortir une fille,
Et dit : « Du moins celle-ci vient de nous ».
Le bon Vulcain, que la cour éthérée
Fit pour ses maux époux de Cythérée,
Voulait avoir aussi quelque poupon
Dont il fût sûr, et dont seul il fût père. » (Le Cocuage)


Remarques :

Consulter la version texte de ce livre audio : AzolanLe CadenasLe Cocuage.

Livre audio gratuit ajouté le 31/07/2014.

Ajoutez un commentaire !

C'est la meilleure manière de remercier les donneurs de voix.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lu par René DepasseVoir plus

    Les plus aimés ❤️ (sélection)Voir plus

    ×