Décor pour la pièce de théâtre tirée du roman

Sous la neige

Publié il y a cent ans, en 1912, ce roman d’amour bien écrit, bien construit, d’une forte intensité dramatique est l’histoire tragique d’un homme marié à une femme acariâtre et toujours malade, qui tombe sous le charme de la cousine belle, vivante et gaie de sa femme. Les paysages hivernaux du Massachusetts où évolue Ethan Frome, le héros dont le drame déchirant se dévoile peu à peu, sont décrits à la perfection.

« Le village était enseveli sous une épaisse couche de neige et, au tournant des chemins, les vagues blanches poussées par le vent avaient déferlé jusqu’aux fenêtres des maisons. Les étoiles du Chariot semblaient pendre comme des stalactites du ciel d’acier, où scintillait de feux glacés Orion. La lune était couchée, mais la nuit restait lumineuse, et les façades blanches des maisons paraissaient grises entre les ormes ; les arbustes se détachaient en noir dans cette clarté diffuse et les rayons « qui filtraient par les fenêtres basses de l’église s’épandaient en nappes jaunâtres sur les moutonnements innombrables de la neige. » »

Quelques renseignements sur Edith Wharton sont disponibles sur le billet de Lendemain.

Traduction : Traduction anonyme pour La Revue de Paris (1912).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio ajouté le 01/01/2012.
Consulté ~13 286 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

9 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci, cher René, pour cette lecture, encore une fois, superlative! Je ne connaissais pas l’auteur de ce récit si profond et je vous dois donc cette découverte. Le temps joue parfois de bien vilain tour: en effet, ses livres ne devraient-ils pas occuper une place importante dans nos bibliothèques?

  2. Je vous remercie de m’avoir fait connaître cette romancière et ce roman intéressant et attachant. Comme toujours, je me suis régalée de vous écouter. Je remets mes écouteurs pour la lecture de “lendemain”. Merci encore, cher René.
    Marie-Ange

  3. Merci pour cette lecture Mr Depasse (et pour toutes les autres). Avec « Ethan Frome » on est à des antipodes du chic de la haute société New yorkaise du « Temps de l’innocence » que j’ai vu plusieurs fois en film. Un classique !
    Je vous souhaite une très bonne année et vous envoi mes vœux les meilleurs ! Salutations du Maroc d’une fidèle auditrice