Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'AL-HAMADHÂNÎ - L'Imam' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

14 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Sautillant le 15 février 2021

    AHIKAR… Bonjour !

    Sa. vou. reux ! ( et très bien lu )

  2. Ahikar le 15 février 2021

    Merci pour le compliment. Vous réussiriez presque à me faire aimer ma voix !

  3. Sautillant le 15 février 2021

    Pas de coquetterie ! Vous l ‘ aimez déjà !
    Et y’ a pas de mal à ça ! Faut aimer les bonnes choses que Dieu donne… à soi-même et aux autres ! À soi-même… comme si c ‘ etait un autre !…
    je ne suis pas en train de prêcher le nombrilisme !

  4. Amandine le 15 février 2021

    Je ne connais pas du tout la littérature perse, mais j’ai l’impression qu’il y a 1000 ans la liberté d’expression était plus grande. Sautillant a raison, ne vous inquiétez pas pour votre voix, c’est très bien lu!

  5. Jean-Pierre Baillot le 15 février 2021

    Presque politiquement incorrect par les temps qui courent.
    Et tant mieux !

  6. Solilo le 16 février 2021

    Je partage l’avis des commentaires précédents et trouve que la lecture et la voix qui l’habille sont irréprochables.
    Il me semble par ailleurs que le personnage sournois, trompeur, manipulateur et cynique d’Abû l-Fath al-Iskandarî ait largement trouvé écho quelques siècles plus tard dans l’œuvre de Nicolas Machiavel, considérée comme le soubassement de la philosophie politique moderne. Cette œuvre où la logique du pouvoir est fondée sur la religion qui a une fonction essentiellement politique, liant l’obéissance aux lois, indispensables à la liberté, à la crainte qu’inspire la Providence.

  7. Loïc le 16 février 2021

    @Amandine
    Liberté d’expression ??? Hum ! Hum ! Voyez donc comment il a fini :
    https://www.babelio.com/auteur/-Hamadhani/223518
    Appelé « le deuxième Hallâj », comme le « cardeur de laine » (ou d’âmes) – son maître indirect -, il mourra sous le coup de la Loi du fait de ses accès à des stations qu’il jugeait gnostiques, et les exotériques, quant à eux, foncièrement impies : écorché vif, crucifié, brûlé, il eût ensuite ses cendres réparties équitablement aux quatre points cardinaux…

  8. Jean-Pierre Baillot le 16 février 2021

    @Loïc
    Le mot important est « équitablement » !

  9. Sautillant le 16 février 2021

    @LOIC et… JPB 😊 …

    Ce que j ‘ avais lu hier sur Google… ne coincidant pas du tout avec la sinistre histoire racontée ici… en particulier les dates de naissance et de mort… on dirait bien qu’ il y ait eu… deux HAMADHANI… l ‘ un qui sut se concilier les bonnes graces des puissants par son humour et son impertinence… et un autre… moins rigolo… qui connut la triste fin que LOIC nous dit…

    Je laisse à JPB le plaisir de nous donner la moralite de la fable des deux HAMADHANI.

  10. Ahikar le 17 février 2021

    Oui, Sautillant, vous avez raison, il ne s’agit pas du même auteur. Je l’avais d’ailleurs signalé à Babelio il y a quelques mois, mais ils n’ont visiblement pas jugé utile de corriger :

    « Bonjour,

    Il y a une erreur. La parole est d’or : Séances et stations d’un poète itinérant est l’œuvre d’Ahmad Al-Hamadhânî, surnommé Badî’ al-Zamân, « le Prodige du Siècle » (967-1007) et non de ‘Ayn-al-Qużāt Hamadānī (1098-1131). Il ne s’agit pas du même auteur. »

    https://www.babelio.com/auteur/-Hamadhani/223518/critiques

  11. Ahikar le 17 février 2021

    Merci Sollilo pour votre commentaire. L’idée d’un rapprochement avec Machiavel ne m’était pas venue. Pour ma part, j’y ai vu un cousin pas si éloigné que cela de Nasreddine Hodja !

    http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/anonyme-contes-de-nasreddine-le-fou-sage.html

    @Jean-Pierre

    Votre humour imperturbable en toutes circonstances me rappelle agréablement celui pince-sans-rire du grand Buster !

  12. Sautillant le 17 février 2021

    AHIKAR… Bonjour !

    Nasreddine HODJA… ravi de faire votre connaissance !
    Pour ma part GOHA le simple m ‘ est venu à l’ esprit… et des episodes désopilants des Mille et Une nuits ( dans la traduction MARDRUS… plus leste !)…
    En espérant que cette mâqâmat n ‘ est que la première d’ une longue série…
    Cordial salut…

  13. Sautillant le 17 février 2021

    Ps…
    Viens de faire un saut sur Babelio…
    Ils ont rectifié… suite sans doute à la remarque d ‘ un certain AHIKAR qui leur avait signalé une erreur…

    PPs…
    Sur ce coup-là JPB m’ a rendu tout sautillant !
    Trop bon ! Suis sûr de jamais l ‘ oublier !
    L’ ai fait partager à mon frère qui passe prendre le café tous les matins… il a bien apprécié aussi !

  14. Ahikar le 18 février 2021

    Bienvenue au frérot!

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.