Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'ANDREAS-SALOMÉ, Lou - Réflexions sur le problème de l'amour' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

10 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Mu le 16 janvier 2015

    … Et pour aller plus loin concernant la personnalité (méconnue) de L. Andreas-Salomé : l’interview d’une de ses traductrices :

    http://www.fabula.org/revue/document1503.php

  2. Augustin le 16 janvier 2015

    Merci pour ce lien plein de pensées et d’images magnifiques !

  3. Jean-Pierre Roux le 22 janvier 2015

    Votre lecture est sublime…

    JPR

  4. Veski le 22 janvier 2015

    Merci vraiment, Jean-Pierre, cela me touche beaucoup.
    En fait, il s’agit de la 4ème version d’enregistrement, tant les non-dits de l’auteure sont difficiles à intégrer et à « rendre ».

  5. Macha le 23 janvier 2015

    Votre lecture est magnifique, mais je ne m’attendais pas à ça, je trouve que c’est une façon trop cérébrale de parler de l’amour; c’est peut-être pour ça que son mariage ne fut jamais consommé.

  6. Veski le 23 janvier 2015

    Merci Macha. Effectivement le texte est déconcertant, et c’était probablement le but de l’auteure. Je pense que « cérébral » est très juste , en ce sens que le texte développe l’interaction entre mécanismes psychiques et réactions corporelles, que Lou veut réévaluer, l’un et l’autre, sans inhibitions (il faut se replacer dans le contexte de 1900 !).

    Par ailleurs, elle vit le désenchantement d’une rupture (sa liaison avec Rilke qui dut être considérée à l’époque comme scandaleuse… après la réputation que s’était chargée de lui fabriquer la soeur de Nietzsche), et elle s’astreint visiblement à prendre du recul.

    Concernant sa personnalité, des éléments intéressants sont fournis par les notes de bas de page de Ernst Pfeiffer (dernier éditeur, confident et exécuteur testamentaire) pour le livre « Ma vie : esquisse de quelques souvenirs »

  7. Duval zan le 9 octobre 2015

    SUBLIME EN EFFET

  8. Duval zan le 23 octobre 2015

    Chère Neski,

    Je vous remercie infiniment de m’avoir fait connaître ce texte de Lou Andréa Salomé.
    vous lui donnez vie.
    Votre lecture nous donne l’impression d’être en compagnie de l’Auteur.
    Il en est de même de la lecture d’Ahikar nous lisant Tockeville.

    Vous êtes Lou et Alexis et je vous aime

  9. Veski le 25 octobre 2015

    Je crois que faire découvrir un auteur est le plus grand plaisir que nous puissions ressentir, en tant que membres de l’équipe. Merci de tout coeur, Duval Zan, de ressentir si fort notre motivation.
    En fait il est très intéressant de comparer le style de ce texte et celui de « Lettre ouverte à Freud » (écrit 31 ans plus tard) où les phrases sont brèves, incisives, puissamment imagées. Ici les phrases sont immenses et charpentées, elles naviguent entre informations cryptées, errance et maîtrise émotionnelle, et je trouve que les dernières pages de ce texte sont très prenantes.

  10. Daniel BOUKEZ le 12 février 2019

    Bonjour et merci pour votre excellente lecture.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.