⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Page complète du livre audio gratuit :


BARBIER, Auguste – La Curée et trois satires (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Poésie


Auguste Barbier

Auguste Barbier (1805-1882) fut nouvelliste, mémorialiste, librettiste, critique d’art , traducteur et poète satirique, protestataire républicain révolté de voir « les Trois Glorieuses » escamotées par Louis-Philippe.

Le poème La Curée, où la poésie flamboie comme l’indignation, lui donna la renommée et ses Satires (nous en donnons trois) lui valurent d’être élu à l’Académie française où il devança Théophile Gautier !

La Bonne Tactique attaque la société qui se déguise en gens vertueux.

Une soirée d’esprits ridiculise une séance de tables tournantes.

Le Dernier Temple est un cri de détresse devant la cupidité humaine :
« Là, devant le veau d’or, ton nom, ô liberté !
Comme une marchandise est froidement coté ;
Là, de la même main, sans culte, sans patrie,
Comme d’ignobles chiens nés pour la boucherie,
On nourrit avec l’or deux sombres factions
Sur la poitrine en sang des pauvres nations.
[...]
L’or ruisselle de tout et partout sur la terre ;
Et pour le déterrer, l’arracher ou l’extraire,
Rien ne coûte à l’audace et rien n’est respecté. »

> Écouter un extrait : La Curée.


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

La Curée.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
La Bonne Tactique.mp3
Une soirée d’esprits.mp3
Le Dernier Temple.mp3


> Consulter les versions textes de ce livre audio : La Curée, Satires.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Poésie, ,

 

Page vue 7 293 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

1 commentaire sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. emilieemilie le 21 octobre 2015

    merci R Depasse

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.