Page complète du livre audio gratuit :


BAZIN, René – Donatienne (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 4h 13min | Genre : Romans


Donatienne

Donatienne est une jeune bretonne mariée et mère de famille qui part à la ville comme nourrice pour aider financièrement son mari et ses enfants. Happée par le tourbillon des conversations des autres bonnes, par leur amoralité, enivrée par le luxe, l’argent gagné sans efforts, elle oublie les siens et se perd. Son mari chassé par la misère de sa ferme erre sur les routes avec les trois enfants et finit par échouer en Auvergne où il travaille comme manœuvre dans une carrière…
Le roman le plus poignant de René Bazin.

« Tant que l’on put entendre le pas régulier de l’homme et le grincement des roues de bois, la grande ombre qui se dessinait entre les murs de la charmille demeura immobile. Mais lorsque le groupe des voyageurs, diminué par la distance et à demi caché par les haies, fut tout près de disparaître, l’abbé Hourtier, songeant aux inconnus qui avaient perdu Donatienne, au monde lointain de petits ou de grands qui avaient fait le malheur de Louarn, leva le poing, comme pour maudire, vers le soleil qui rougeoyait dans les basses branches de ses lilas ; … puis il se souvint de ce qu’il avait dit la veille, et le geste de son bras s’acheva en une bénédiction pour ceux qui s’en allaient. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Donatienne (Version 2).zip



> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 2 813 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

12 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Alain le 3 septembre 2018

    Bravo a vous je prefere votre version
    Votre timbre de voix s adapte mieux a ce cas.
    La bretagne narrée avec un pointe d accent méridional ça fait un peut desordre.
    En dehors de ça j adore cocotte.

  2. DanielLuttringer le 4 septembre 2018

    Merci à vous, Alain. En dehors de çà, j’adore Cocotte aussi !

  3. Claire le 15 octobre 2018

    Merci encore pour ce bon moment à vous ecouter.
    Claire

  4. DanielLuttringer le 15 octobre 2018

    Cela a été aussi un bon moment à l’enregistrer, Claire !

  5. Gendarilavo le 4 février 2019

    J’ai adoré ce moment. Merci à vous. Je suis d’accord avec Alain. Et je continue même auteur avec vous !

  6. DanielLuttringer le 4 février 2019

    Je vous en prie, Gendarilavo. Quant à Cocotte, elle n’est aucunement vexée, c’est une amie…

  7. Beautemps le 5 avril 2020

    Merci beaucoup pour la lecture!! On peut vraiment bien s’imaginer comment les gens ont pensé à l`époque. Je viens à Camaret de temps en temps dès 1977 et j’e viens de retrouver une vielle carte postale, achetée là-bas et sur le dos de laquelle il est écrit:
    « Mon père était comme ses pères, un matelot…
    Mon pére était comme ses pères,
    traîneur de filets. » (J.-P. Calloc’h)

  8. Daniel Luttringer le 5 avril 2020

    😎

  9. Beautemps le 7 avril 2020

    En effet, je me suis trompée du livre! En confondant les titres (Madame Dor et Donatienne), j’ai dû avoir la tête un peu ailleurs – j’en ai un peu l’habitude, tout est en ordre ;-) . Quel bon exemple pour des passions « ensevelies » qui peuvent soudain renâître comme si de rien n’était, hors du temps et de l’espace. Merci pour le partage!

  10. Gaëlle le 7 avril 2020

    😉 @ Daniel !

  11. lyre le 13 mai 2020

    Vous entrez parfaitement en résonance avec cette magnifique qui entraîne tant d’émotions dans son sillage que l’on se sent happé . Un moment privilégié.

  12. Daniel Luttringer le 13 mai 2020

    Mon privilège à moi est de vous lyre ! 😎

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.