Page complète du livre audio gratuit :


BAZIN, René – Ma tante Giron

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 5h 45min | Genre : Romans


Rene Bazin - Ma tante Giron

Plusieurs romans de René Bazin ont été publiés sur Littérature Audio : Baltus le Lorrain, La Terre qui meurt, Stéphanette, Contes de Bonne Perrette (Première Partie, Deuxième Partie), Le Blé qui lève, Les Noellet.

On retrouve avec plaisir, dans Ma tante Giron, la vie quotidienne du petit peuple paysan de cette région du Craonnais. Nous faisons connaissance avec cette bonne dame, à la forte personnalité, qui, avec son franc parler et sa générosité, est la bonne fée des amoureux de Marans.

On retrouve avec plaisir le René Bazin qui nous livre les souvenirs de son enfance, dans la propriété de la famille Bazin, dans un roman pittoresque, reflétant les paysages et les mœurs de la France profonde du début du 20ème siècle.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Ma tante Giron.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 11 079 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

46 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Trollus le 31 janvier 2014

    Ha cet accent qui me fait penser au Sud et à D’Artagnan, roman de cape et d’épées, d’aventure et de voyages à travers le temps, plongée dans d’autres mœurs et d’autres coutumes…
    Je sens que je vais apprécié ce nouveau récit lu par vos soins. D’autant que l’auteur me plait!
    Merci d’avance.

  2. Vive la France le 1 février 2014

    Ce site, avec ses Pomme, Depasse, Cocotte, Renou et d’autres que j’oublie à tort est époustouflant. Je suis sans voix comme je l’étais hier soir 31 janvier devant Béatrice Bourges à Paris devant l’Assemblée nationale.
    Comme petit je suis à côté de vous ! Comme je suis minusculet ! Et comme je dis : pardonnez-moi, amis donneurs de voix, d’être aussi insignifiant, inutile, profiteur à côté de vous.
    Croyez que je ne vous oublierai pas.

  3. colin le 1 février 2014

    Bonjour,
    Quelle joie ce matin ,je l’attendais cette lecture et  » Cocotte  » l’ a fait merci pour ce week – end enchanteur grâce à vous ;

  4. Cocotte le 2 février 2014

    Merci, cher Trollus, de ne pas avoir été choqué par mon accent du midi et surtout de me l’avoir dit. Je n’arrive pas à l’éradiquer complètement et toujours il réapparaît! J’ai longtemps hésité à devenir Donneuse de voix, craignant de déplaire, mais les collègues ont été super et m’ont convaincue d’essayer.
    J’aurais pu me spécialiser dans les dames originaires du Midi, mais le choix est vraiment trop restreint. Si vous en connaissez, n’hésitez pas à me donner leur nom, je vous en serais très reconnaissante!
    Amicalement! A bientôt
    Cocotte

  5. Cocotte le 2 février 2014

    Cher Vive la France. Je crois que nous faisons tous deux des complexes d’infériorité, moi à cause de mon accent et de mon défaut de langue, vous en parlant de votre petitesse et votre insignifiance!
    Il faut vite chasser ces mauvaises idées, qui n’ont aucun impact positif, et faire pour le mieux avec ce que nous avons. Que notre lumière luise, qu’elle soit celle du phare d’Alexandrie ou celui d’un ver luisant, l’essentiel est d’apporter un peu de bonheur autour de vous.
    Vous venez de le faire, en m’adressant cet aimable commentaire, qui me rend toute confuse, car vous me dites aimer mes lectures autant que celles de Pomme, de René et d’André, qui font partie des meilleurs Donneurs de voix du site, pour qui j’ai beaucoup d’estime et de gratitude.
    Vous allez avoir la chance de découvrir d’autres excellents lecteurs, qui vous feront passer des heures merveilleuses, avec des milliers de romans de tous genres.
    Je vous souhaite de superbes écoutes. Et Vive la France!
    Amicalement
    Cocotte

  6. Cocotte le 2 février 2014

    Cher Colin
    Merci pour votre fidélité. C’est en pensant à vous et à Gilles Codinas, qui me l’avez demandée, que j’ai lu cette tante si pittoresque.
    Je suis heureuse que ce roman vous ait plu et qu’il ait répondu à votre attente.
    Malgré les romans que j’ai en préparation, si vous avez envie d’écouter un autre Bazin, n’hésitez pas à me le demander, même si la parution ne pourra être prévue dans l’immédiat.
    Bien amicalement
    Cocotte

  7. Trollus le 3 février 2014

    Votre voix ne doit (en tous cas à mon humble avis) pas changée, ni elle, ni l’accent qui lui donne son caractère!!!
    Après c’est sur que pour une histoire belge ou du Nord cela perturberait peut être un brin…? Mais je n’en suis même pas certain. L’idée est de partager sa voix pour en faire profiter les autres, et vous le faites très bien donc, ne changez rien, continuez!!!
    Et comme roman effectivement … ?. Michel Folco serait magnifique, mais il faudrait s’arranger avec l’auteur donc…
    Jean Giono, Alphonse Daudet, mais … ?
    Si des idées me viennent j’en ferai par, mais d’ici là, vous choisissez si bien que je ne saurais trop dire.
    Merci à vous et merci à ce site !
    Chaleureusement,
    Trollus

  8. Cocotte le 3 février 2014

    Ah! cher Trollus! comme vous savez bien donner de l’enthousiasme.
    Quel dommage que Jean Giono ne soit pas mort plus tôt! Dommage pour nous, bien sûr, pas pour lui! Il faudra patienter quelques années avant qu’il soit libre de droits. De même pour Marcel Pagnol.
    J’ai encore dans un coin de mes projets un ou deux Alphonse Daudet, qui, j’espère, vous plairont, mais, avant, un gros morceau m’attend, « Les aventures de Mr Pickwick », ce roman plein d’humour et très célèbre, devrait rencontrer pas mal d’adhésions!
    Connaissez-vous personnellement Michel Folco? Pour lui demander une autorisation?
    L’Ami de la Maison vient d’être publié à l’instant! Nous nous sommes beaucoup amusés en montant cette saynète. Il faut varier les plaisirs et les genres.
    Merci à vous, chaleureusement aussi, pour ce partage, que j’apprécie particulièrement.
    Cocotte

  9. Trollus le 3 février 2014

    Monsieur Daudet n’est pas mon préféré bien que je ne le dédaigne pas. Jean Giono, je n’ai lu de lui que » L’homme qui plantait des arbres « (Magnifique mais déjà deux version sur le site je pense). Monsieur Pagnol c’est aussi fort heureux pour lui et un peut moins pour nous, mais bon… Cela leurs à sans doute permis d’en profiter plus longtemps, et à nous d’avoir plus de leurs oeuvres, donc c’est sans nul doute mieux pour les deux parties?!
    Je n’ai malheureusement pas le plaisir d’être des amis, même de très loin, de ce cher monsieur Folco, duquel j’apprécie énormément la plupart des romans (petit coup de pub au passage lol), mais je puis (sans rien garantir DU TOUT) essayer.
    Cela dit, cela reste tous des hommes, et je ne trouve toujours pas de Dame dans l’histoire ;-)
    Vous me feriez une faveur en n’essayant plus de faire disparaitre ce joli petit accents qui donne une forte personnalité à votre voix, ainsi qu’un certain charme (on peut inversé les 2 mots cela fonctionne très bien aussi).
    Et je ne suis qu’un auditeur, qui, après avoir piller la bibliothèque du site durant quelques années en toute discrétion, le moins que je puisse faire maintenant est de remercier de mon mieux les Supers lectrices et lecteurs qui travaillent généreusement pour le plaisir de nos très nombreuses petites oreilles.

    Je me réjouis d’avance d’écouter toutes ces nouvelles parutions.
    Chaleureusement,
    Merci,
    Trollus

  10. Minou le 5 février 2014

    J aime votre voix et surtout Votre excellente diction.
    Étant moi même conteuse pour les petits j enregistre mes contes afin de les écouter pour mieux les enregistrer ,dans ma petite mémoire et je trouve pleins de défauts dans mes écoutes. C est pour cela que j apprécie beaucoup votre façon de dire tous ces beaux textes lus par vous. Merci Minou

  11. Cocotte le 5 février 2014

    Cher Trollus
    Eh bien, pour vous faire plaisir, je vais garder mon accent méridional. Il me serait difficile, d’ailleurs, de m’en débarrasser! (LOL)
    Que vos commentaires sont agréables! Et qu’ils nous récompensent, nous, tous les donneurs de voix. Nous sommes si heureux d’avoir atteint notre but : apporter un peu de joie aux autres. J’ai hésité pendant plus d’une année avant de postuler, mais Pomme a su me convaincre, et me voilà, avec mes qualités et mes défauts (comme nous tous). Mon premier but était de remercier les fondateurs et donneurs de voix du site, qui m’ont tant apporté, à une période difficile. eh! Eh! Peut-être aurez vous envie de nous rejoindre, qui sait? Les charmants audio lecteurs sont adorables et nous avons eu envie de les remercier en leur souhaitant une très bonne année!
    Et c’est vous que je remercie ce soir, en écoutant tomber la pluie, mais le soleil au coeur!
    Amicalement
    Cocotte

  12. Cocotte le 5 février 2014

    Merci, chère Minou, pour votre si charmant commentaire. J’étais, moi aussi conteuse, nous sommes donc collègues!
    Je suis sûre que vous êtes trop sévère envers vous et vos imperfections sont certainement moindres que vous ne croyez! Que de bonheur nous apportent ces petits enfants suspendus à nos lèvres, qui vibrent, éclatent de rire ou même commencent à avoir envie de pleurer quelquefois, en nous écoutant! Alors, il faut vite inventer quelque chose de drôle ou de positif, et les larmes n’étaient pas loin quand un enfant de trois ans est venu me dire : « N’aie pas peur, le crocodile ne te mangera pas. Je suis costaud et je le tuerai avant! »
    Je viens de retrouver les Contes des 101 matins, de Pérochon, introuvable en livre numérisé, mais que, par miracle, j’avais gardé. C’est un de mes anciens livres de lecture du CE1 et une de mes prochaines lectures. Je souhaite que ces contes vous plaisent et que vous les redisiez aux enfants qui vous écouteront.
    Amicalement
    Cocotte

  13. Minou le 5 février 2014

    Ma chère cocotte.merci. Oui j écouterais avec plaisir. Les contes des 101 matins de Perochon.
    Un de mes souvenirs de conteuse ,en maternelle viens d une petite disant à son grand père (tu sais Monique ,elle lit dans sa tête ,elle n à pas de livre)
    Que du bonheur !!!!demain jeudi avec les CP et CE.1 (ùAfrique le mois dernier c était la Russie ..) je suis une GMére conteuse de 79 printemps amitiés et dur tout Gr. Merci
    Minou

  14. Trollus le 5 février 2014

    Conter…? peut être un jour, j’y pense parfois!
    Mais chacun son accents, le mien est du cru belge ;-)
    Et pour le moment je me contente d’écouter et de conter à mes enfants. Ma lecture s’améliore mais encore trop de petits kwak, liaisons, intonations…
    Lire est tout un art que je n’arrive pas encore à rendre. puis en me comparant à Vous, Pomme, Gustave, Pascal, René, Keller, Jean-Luc, Christine, Orangeno, Romi, Vincent et la liste est encore bien longue, bhin la barre est généralement si haute que je vais continué avec mes enfants pour l’instant. Et puis faut trouver l’œuvre qui inspire.
    Enfin…
    Je suis toujours un enfant comme tant d’autres suspendu à vos lèvres et à celle de vos collègues.
    Je ne vous dirai pas que je vais tuer le vilain crocodile mais les émotions sont là!
    Toujours aussi chaleureusement,
    Trollus

  15. Minou le 5 février 2014

    Cocotte merci de votre réponse
    Minou

  16. Cocotte le 6 février 2014

    Merci encore, chère Minou et cher Trollus.
    J’espère que vous aimerez « Nous deux », un projet collectif qui sera publié la semaine prochaine et dédié aux audio lecteurs qui, comme vous, ont un cœur gros comme ça!
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  17. Gilles Codinas le 7 février 2014

    Bonjour Cocotte, merci pour cette belle lecture, votre voix est tellement expressive que je vous écoute toujours avec autant de plaisir. Je suis très heureux que vous voulez lire « Mr Pickwick » car c’est le roman de Dickens que j’aime le plus (parmi ceux que j’ai lu) car il est fort drôle. Merci d’avance pour ces bonnes heures d’écoute en perspective. Bien amicalement Gilles

  18. Cocotte le 11 février 2014

    Merci, Gilles, pour votre commentaire. Je suis heureuse de vous avoir fait plaisir en enregistrant cette tante Giron que vous m’avez demandée.
    En effet, Mr Pickwick est un roman très drôle, même s’il est long. Rien de triste, rien d’émouvant qui serre le cœur, seulement de l’humour!
    Dans l’immédiat, je termine la lecture de la vie de la belle reine Cléopâtre, dont les amours ont traversé les siècles.
    Amitiés
    Cocotte

  19. De Saint Ange le 6 août 2014

    Comme ces romans du 19 eme siècle sont agréables à écouter.Comme on aimerait vivre parmi ces personnages. Bien sûr, le 19 eme ce ne sont pas que des bourgeois riches mais généreux et des travailleurs modestes mais sans jalousie ni envie, comme dans cette délicieuse histoire si bien racontée. Mais comme cela est agréable à entendre, ce monde ou les choses sont si simples et ou chacun connait et reste à se place… Comme notre époque actuelle est dure comparée à celle-ci, une chose est certaine, le progrès dont nous bénéficions, nous le payons au prix fort, et cela a fait disparaitre toute cette société  »rassurante » et simple. Avez-vous comme moi regardé par la fenêtre après avoir écouté ce roman, et observé notre monde actuel ?

    Merci pour votre lecture Cocotte.

  20. Cocotte le 7 août 2014

    Oui, de Saint Ange, je regarde souvent notre monde actuel et j’ai observé, comme vous, tous les changements dus au progrès. Tout ce que vous dites est très juste. Les mentalités et la vie quotidienne ont énormément changé, depuis le 19ème siècle, et même depuis une cinquantaine d’années.
    C’est vrai que nombre de valeurs ont disparu, mais il y a quelque chose de très positif: la vie, en général, est beaucoup moins dure. Même les plus démunis ont des aides, des allocations, des associations qui s’occupent d’eux etc. Il y a 100 ans, la vie était beaucoup plus difficile, sans aucune aide d’aucune sorte, pour ceux qui n’avaient pas de fortune. Les femmes célibataires n’avaient d’autre avenir que celui d’être recueillies par un frère, à qui elles servaient de domestiques. Ce serait trop long de parler de tout.
    De toute façon, le progrès est en marche, avec ses bons et ses mauvais apports et nous ne pourrons rien changer.
    Cette trop courte discussion avec vous m’a beaucoup plu. j’aimerais qu’elle se renouvelle. Est-ce trop demander?
    Amicalement
    Cocotte

  21. De Saint Ange le 10 août 2014

    Merci Cocotte pour votre aimable commentaire, je vois que vous prenez le temps de répondre à ceux qui s’adressent à vous et cela fait plaisir d’avoir une discussion avec les lecteurs que l’on apprécie. Comme je l’avais écris dans un précédant commentaire je suis amateur des romans français et anglais du 19 eme siècle. Votre site me fais découvrir des auteurs que je n’aurais jamais lus de moi-même, par ignorance ou par préjugé. N’ayant pas la chance, ou la possibilité d’occuper un emploi  »intellectuel », je ressens cependant le besoin et la nécessite quasiment vitale, de me plonger dans cette passionnante occupation qu’est la lecture, pour la joie de découvrir, de me cultiver, mais surtout parce que j’y prends un réel plaisir, plus fort que je ne l’aurais imaginé. Votre site est donc une mine d’or pour moi. Je vais de découverte en découverte et de plaisir en plaisir, grâce au talent dont vous, les lecteurs, faites preuve. Il est peut-être plus facile de se plonger dans une écoute que dans une lecture, pour certains romans en tout cas. J’ai écouté des romans qui m’ont captivé alors que je n’avais pas accroché à leur lecture. J’ai aussi découvert que lorsque l’on écoute , on n’a pas forcement idée de la longueur du roman, et on peut alors être surpris par une fin subite ou au contraire par un roman dont l’histoire s’allonge, je veux dire que lorsque l’on tient un livre on voit bien s’il reste encore des pages et l’on sait  »ou l’on en est dans le roman », mais ces repères disparaissent avec un baladeur.
    Oui, la vie au 19 eme siècle était très difficile pour les classes laborieuses. E. Zola, E. Sue, E. Gaskell, Th. Hardy pour ne citer qu’eux nous plongent dans des univers d’une dureté épouvantable. Alors, quand l’histoire est agréable, il est tentant d’idéaliser une époque.
    Un grand merci pour ce que vous nous apportez.

    A bientôt.

  22. Cocotte le 10 août 2014

    Cher Saint-Ange
    Il est tout à fait normal que, lorsque vous prenez la peine de laisser un commentaire qui me fait grand plaisir et m’encourage à continuer mes lectures, je prenne quelques minutes pour vous répondre.
    En effet, vous parlez de la vie très dure au 19ème siècle. Mais, au début du 20ème, la vie de mes grands-parents n’était pas facile non plus. Pas d’allocations, aucune aide de l’Etat … et pas de pilule pour limiter les naissances.
    Oui, malgré tout ce qu’on pourrait dire, et on pourrait dire beaucoup de choses, notre vie est bien plus facile au 21ème siècle.
    Pour changer un peu, je prépare pour bientôt « Les aventures de Mr Pickwick ». Un roman sur 19ème siècle aussi, mais très amusant, plein d’humour.
    Ensuite, je serai disponible pour lire un roman qui vous tiendrait à cœur, si vous le voulez et s’il n’est pas déjà publié par Littérature audio. Je serais heureuse de vous faire ce petit plaisir.
    Ne regrettez pas de ne pas avoir un emploi « intellectuel ». L’important est de se plaire dans son petit coin, quel qu’il soit, et dans son travail, quand on sait qu’il est utile, surtout s’il procure des loisirs. Notre vaste catalogue, très varié, est à votre disposition, vous y pouvez butiner tout ce qui vous plaira, et pendant longtemps!
    Merci encore, cher ami, j’ai beaucoup aimé notre petit échange d’idées. C’est très agréable!
    Bien amicalement
    Cocotte

  23. Bouchon 42 le 18 août 2014

    Merci pour l’herbe bleue,la sarcelle qui revient, les métayers
    heureux ou malheureux, la couleurs des blés ,les paroisses,
    Les curés , les près et les fleurs. Merci surtout à vous pour vos excellentes lectures et les chansonnettes. Merci.

  24. Cocotte le 18 août 2014

    Merci, cher (e) Bouchon, pour votre commentaire, si encouragent. Quand j’aurai terminé mes lectures déjà annoncées, je lirai deux ou trois autres romans de Bazin, avec la campagne, les prés et les fleurs.
    Venez nous rejoindre avec la bonne bouteille que vous bouchez, nous trinquerons tous ensemble!
    Oh! J’avais peur qu’on se moque de mes chansonnettes, très timides et modestes, mais j’ai préféré cela à la simple lecture.
    Cordialement
    Cocotte

  25. Trollus le 18 août 2014

    Bonsoir,

    Alors, vu qu’on en parle, je viens me permettre mon petit mots aussi au passage…

    !!!Vive tes chansonnettes Cocotte!!!

    Bonne et heureuse soirée à toi, à vous et aux plaisirs.

    Amicalement et joyeusement,
    Trollus

  26. Cocotte le 18 août 2014

    Ah, cher Trollus! Tu es adorable de ne pas comparer mes chansonnettes à celles de la Callas, Régine Crispin et toutes les autres! Je n’ai pas encore envoyé ma candidature à la Scala ou au Bolchoi, mais ça ne saurait tarder!
    Tes commentaires m’amusent beaucoup et font commencer ma journée avec le sourire!
    Merci pour ta fidélité et le morceau de soleil que tes commentaires m’envoient
    Joyeusement et amicalement, comme tu le dis si bien!
    Cocotte

  27. Beautemps le 18 avril 2020

    Chère Cocotte,
    d’abord un très grand merci pour votre proposition de me lie un Bazin! J’en suis très touchée, quelle honneur! Mais j’ai hâte aussi de découvrir ce Wilkie Collins, pourriez-vous me dire le titre du livre? Je ne peux pas aller au bureau ce-temps-ci et donc je me réjouis de vous écouter!
    Mais pour retourner à „Ma tante Giron“ j’ai fait quelques petites observations (j’aime si bien les partager avec vous), j’essaye de les vous dire aussi court que possible, on pourrait en parler plus long. Le roman commence et se finit par la chasse, pendant que le lapin tué joue presque un rôle principal: Par la mort du lapin le livre commence (scène de chasse en groupe) et c’est encore un lapin qui est le premier témoin, mort d’ailleurs, tué également dans la chasse, des deux futurs amoureux. A la recherche d’une raison je me suis rappelé qu’un chevalier des templiers m’a dit (dans une gare d’autobus oú je faisais de la peinture) que le lapin était associé à lucifer à cause de sa marche en crochets. Drôle de persuasion mais c‘est peut-être la cause pour tant d’ardeur à la chasse si ardente de cette aimable bête dans le roman. Le vainceur du lapin est vainceur d’un coeur dans la même scène et héros à la fin du roman.
    Annette qui a tant voulu aller au couvent et qui a été si malheureuse n’avait pas un prétendant d’un quelconque métier, mais un taupier. Profession que les habitans du bourg considèrent proche de celle d’un sorcier, associé par les habitants à la nuit, les heures avant le crépuscule, oú le taupier poursuit seul son sinistre metier tandis que les autres habitants travaillaient en plein jour dans le soleil. Les deux animaux, lapin et taupe, sont liés à l’image de la lune. En opposant lumière et ombre Bazin est très proche de Hugo dans les „Misérables“. Lá aussi il s’agit de l’opposition entre dieu et diable.
    Il y donc des paires opposés: Dieu-„sorcier“, jour/soleil – clair de lune, fleures éclorés – feuilles mortes etc. (faudrait analyser tout ces paires de plus près), scène de la chasse au lapin au début – l‘autre scène de la chasse au lapin oú le futur époux est ainsi introduit en tant que vainceur du mal, aussi y a-t-il deux scènes au bord de l’eau: L’une en plein jour, cèst la pêche en groupe oú on retire les carpes etc. de l’eau et oú se rencontrent les deux futurs époux, journée chaude et ensolleillée et l’autre scène au bord de l’eau au clair de lune oú se retrouve l’autre prétendu couple qui n’en était jamais un, scène dans laquelle le taupier-„sorcier“ vit gîsant sous l’eau Annette-„madonne“ morte qu’il retire de l’eau avec ses crochets de taupier comme l’autre l’a fait avec des poissons avec ses instruments de pêche si soigneusement décrits. Le pauvre taupier apporte bien malgré lui le malheur, le tueur du lièvre porte le bonheur. Et surtout cela plane le vent, le « messager », qu’on connaît déja d’autres romans de Bazin: „Tout à coup, au milieu d’une journée pluvieuse, un souffle passe. [...] c’est le messager qui parcourt la terre. Tout ce qui a vie tressaille sur sa route…“ Bazin sait très bien rendre la campagne, des fois avec des symbôles qui lui sont chers, bien cachés entre tant de jolies déscriptions de la nature (j’ai tant aimée la description des fils d’araignées qui « avaient fait leur besogne » de sorte que tout le paysage avait un reflet d’argent, j’ai été tellement captivé par la beauté de la déscription que je n’ai pas pris garde à un eventuel double-sens, mais il faut se garder d’en toujours en voir un, et maintenat il sera difficile de retrouver la page après la lecture en ligne). La chasse à la fin donne un cadre. La tante giron est le fil conducteur entre ces paires opposés dont je n’ai esquissé que quelques-uns.
    J’éspère que vous passerez une excellente journée! J’éspère bien que tout se normalisera bientôt pour nous tous! Je me sente charnée que vous avez pensé à moi en écoutant les nouvelles!
    Chaleureuses amitiés et petit brin de lilas!
    Katja

  28. Cocotte le 19 avril 2020

    Chère Katja
    Votre analyse de la tante Giron m’a beaucoup plu. Depuis, 10 ans, j’avais un peu oublié l’intrigue, mais, grâce à vous, je me la suis rappelée avec plasiir.

    J’ai cherché d’autres René Ba

  29. Cocotte le 19 avril 2020

    J’ai cherché d’autres romans de René Bazin. Il en reste encore quelques uns qui ne sont pas encore dans la bibliothèque de Littérature audio. Si un titre vous plaît particulièrement, veuillez me le dire, je serais ravie de l’enregistrer pour vous. Il reste surtout des nouvelles. Bon, à voir. Dès que Delly sera fini, je commencerai.
    Le roman de Wilkie Collins s’appelle « Les deux destinées ». Il est programmé pour mardi prochain. J’ai beaucoup aimé l’enregistrer.
    Vous savez, les nouvelles ne sont pas toujours vraies. On parle très peu de l’Autriche au Journal Télévisé, peut-être parce que la pandémie est moins grave, je le souhaite de tut cœur.
    Encore 3 semaines de confinement pour nous, et pour vous? A-t-il déjà commencé? Il a quand même un bon côté, il rapproche beaucoup de personnes des livres.
    Merci pour votre brin de lilas.je vous envoie une belle tulipe -perroquet de mon jardin.
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  30. Beautemps le 20 avril 2020

    Chère Cocotte,
    heureusement vous avez un jardin pour vous y promener! Merci de m’y avoir cueillie cette jolie fleur! Je vois le danger peut-être un peu comme vous et je me demande d’ailleurs si il n’y a pas une correlation entre nombre de particules de possière e l’air et graveté. En ce qui concerne la lecture, j’ai une bonne vue et donc je préférerai laisser choisir d’abord d’autres qui n’ont peut-être pas un choix aussi libre que moi, mais je trouve vraiment extrêmement gentil de vorte part de me faire cette proposition!! Je suis curieuse de découvrir « Les deux destinées »! J’éspère qu’il y aura aussi du soleil chez vous!
    Mes chaleureuses amitiés et une grande pivoine rose du jardin de mes propriétaires!
    Katja

  31. Cocotte le 20 avril 2020

    Chère Katja.
    Voilà, j’ai choisi le recueil de nouvelles de René Bazin.: Le conte du Triolet. Il y a 10 nouvelles,
    qui vous feront penser 10 fois à moi. Hi! Hi! Hi! Je n’ai pas pu trouver de roman numérisé pas encore dans la bibliothèque de Littérature Audio.
    Ou alors, ce ne sont pas exactement des romans.
    Je regarderai mieux après la publication des nouvelles, ou je demanderai de l’aide à notre fée Christine, qui arrive à dénicher des trésors.
    Merci pour votre belle pivoine. Je vous envoie une branche de cerisier, avec les fleurs, pas encore les cerises, ce sera pour plus tard!
    Toutes mes amitiés
    Cocotte

  32. Beautemps le 21 avril 2020

    Chère Cocotte,
    un très grand merciii d’avoir pensé si gentiment à moi! J’en suis vraiment très touché! Oui, je penserai dix fois à vous et plus! Je pense qu’un recueil de nouvelles est d’autant plus une bonne idée qu’il y aura tant de diversion! La branche du cérisier est déja posée sur le rebord de ma fenêtre! Je vous envoie ce courrier par un pigeon qui se posera sur le vôtre, j’éspère bien!
    Toutes mes amitiés,
    Katja

  33. Cocotte le 23 avril 2020

    Chère Katja
    J’ai récupéré votre pigeon, qui était bien fatigué. Je lui ai donné à boire, à manger, puis un bon petit lit et il est reparti vers vous, tout content, avec quelques violettes au bec.
    Je suis en train d’enregistrer le roman de Delly qu’on m’avait demandé. Dans une semaine, je pourrai commencer le conte du Triolet, à votre intention. Il pourra être publié au début mai.
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  34. Beautemps le 26 avril 2020

    Chère Cocotte,
    comme c’est beau que vous m’avez écrite! J’en suis très emue!! Je viens de découvrir cela maintenant seulement!
    Je vous envoie mes meilleures sentiments!!
    Le pigeon semble bien à l’aise après tout ce temps et donc je vous l’enverrai accompagné d’un merle qui vous chantera une jolie chanson demain matin dans votre jardin!
    Chaleureuses amitiés, je penserai à vous!
    Katja

  35. Cocotte le 26 avril 2020

    Chère Katja
    Un très grand merci pour vos si amicaux messages. Ils me font vraiment plaisir.
    j’ai pensé à vous en enregistrant « La maison dans la forêt » de Delly. On parle d’une jeune charmante Autrichienne, qui habite dans un château sur le Danube. Les coïncidences arrivent parfois!
    je vais continuer Bazin.
    Toutes mes amitiés
    Cocotte

  36. Beautemps le 26 avril 2020

    Chère Cocotte,
    comme vous êtes aimable! Je me voie un peu éloignée de votre jolie déscription pour le moment, mais peut-être vous avez eu en écrivant cela un pressentiment :-) … Château avec vue sur le Danube, je ne dirai pas non! J’éspère bien que vous ne vous fatiguez pas trop! Moi j’ai déja un peu sommeil et je vous souhaite un excellent repos.
    Toutes mes amitiés et chaleureuse gratitude!
    Katja

  37. Cocotte le 28 avril 2020

    Chère Katja
    Voilà! Je viens d’envoyer le conte du triolet sur le serveur. Je ne sais pas quand il sera publié, car il y a de nombreux envois en attente de publication.
    Ah oui, le beau Danube bleu, les valses de Vienne… savourez bien le printemps qui arrive, avec la déconfination.
    Je vous souhaite un bon repos, et de bonnes nuits en perspective prenez soin de vous… et à bientôt!
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  38. Beautemps le 28 avril 2020

    Chère Cocotte,
    quelle belle surprise que vous m’avez fait en revenant du bureau ce soir!
    Je trouve extraordinairement gentil cela de votre part et je vous en suis très reconnaissante!
    Je suis vraiment ravi de connaître les nouvelles! Mais pour attendre l’intervalle je n’aurai pas d’ennui du tout car j’écoute une histoire d’Arthur Conan Doyle „Idylle du banlieue“ que vous avez lu quelques temps auparavant :-) ! J’ai bien aimé le moment oú la nouvelle voisine a demandé aux deux dames horrifiées qui lui avaient rendu visite et qui venaient de découvrir un nid de serpent près du sofa où elles étaient assises: „Ce n’est qu’un serpent de montagne. […] J’éspère que vous n’avez pas touché aux oeufs?“
    Oui, bientôt la vie ici sera un peu normalisée, j’éspère bien que le chiffre des infections va baisser aussi dans d’autres pays, chez vous aussi et ne pas trop se élever de nouveau dans les prochaines semaines. J’éspère que vous profitez de votre jardin et que vous y retrouverez de la paix et du calme.
    Très chaleureusement
    Katja

  39. Cocotte le 29 avril 2020

    Bonjour, chère Katja
    Le conte du triolet est programmé pour le 9 mai.
    Maintenant, je vais enregistrer un roman de Delly, puis Alphonse Daudet, qui est plus long. Heureusement, les lectures quotidiennes sont nombreuses et vous permettront de patienter jusque là, plus toutes celles qui sont dans la bibliothèque, plus de 8000! Voilà de quoi vous occuper pendant le confinement!
    Le chiffre des décès baisse un peu, j’espère que la décrue va continuer, dans tous les pays, et j’espère aussi que la chaleur tuera le virus. Ce sera si bon de reprendre une vie normale! Faites-vous du télétravail? Sortez-vous un peu, quand même? Il tarde à tout le monde de pouvoir aller un peu se promener!
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  40. Beautemps le 29 avril 2020

    Bonjour, chère Cocotte,
    merci beaucoup pour votre annoncement! Le samedi 9 mai je vais voir! Je ne fais pas de télétravail (pas possible), mon chef m’a donnée six semaines de vacances gratuits, peut-être aussi par prudence: Je me suis sentie un tout petit peu malade, la ligne spéciale de téléphone m’avait assurée que cela n’était rien, mais qui sait…? En effet je ne me suis pas promenée pendant les six dernières semaines et je n’ai quitté la maison qu’en cas d’urgence, les premiers 17 jours pas du tout. Maintenant je sais qu’aucun virus ne vit aussi longtemps et que je ne suis plus contaminante avec quoi que ce soit. J’en suis très soulagée!
    Vous avez bien raison, il y a encore beaucoup à découvrir sur le site, mais aussi beaucoup pour me remercier! J’ai commencé par vous car je viens d’écouter plusieurs Zolà de suite, á mon avis vous êtes vraiment sa voix. En plus je sais que Van Gogh avait bien aimé cet auteur et donc je me suis mise en quelque sorte sur ses traces. Et maintenant, par curiosité et aussi à cause de notre conversation si aimable, j’ai regardé ce que vous avez lu apart cela et j’ai découvert l‘ histoire de Conan Doyle avec cette première scène si amusante! J’éspère comme vous que le virus sera tué une fois pour toutes en été et que tout le monde pourra reprendre ses jolies promenades. Je vous souhaite une très belle journée et surtout de la bonne santé,
    mes chaleureuses amitiés,
    Katja

  41. Cocotte le 30 avril 2020

    Chère Katja
    Eh bien, vous en avez de la chance, d’avoir un chef si sympathique et compréhensif! Six semaines de vacances payées, voilà de quoi vous donner beaucoup de courage pour reprendre le travail… bientôt!
    Nous allons, nous, déconfiner progressivement. Il me tarde de pouvoir sortir, faire mes courses et flâner dans la Coulée Verte.
    Puisque vous aimez tous les genres, permettez-moi une suggestion : vous devriez écouter la pièce de Molière : le Malade imaginaire. De toutes les pièces que j’ai montées, c’est celle que je préfère. Elle n’est pas longue, un peu plus d’une heure. Je crois qu’une autre porte s’ouvrira pour vous. Mes camarades sont absolument superbes. C’est peut-être un genre à découvrir pour vous.
    Profitez bien de vos vacances! Bonnes écoutes!
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  42. Beautemps le 1 mai 2020

    Chère Cocotte,

    flâner dans la Coulée Verte, quelle belle expression! Je pense tout de suite à Liebermann! Oui, le vert est encore frais et dans l‘air si pure les feuilles brillent avec tant d‘éclat sous le soleil! J’éspère que vous pouvez bientôt en profiter! Je vous remercie pour/de votre recommendation! L’année dernière j’ai vu „Le Malade imaginaire“ au „théâtre du bourg“ avec mon acteur préféré :-) ! Au lycée aussi on a lu cette comédie dans le cours de francais et on est même allée la voir au théâtre! J’ai par contre grande pitié avec les précieuses. Je pense que la préciosité a été une défense de la femme (mariée). La préciosité est née d’abord dans des cercles nobles qui ont imités la cour avant d’atteindre la province. Emile Magne cite dans l’avant-propos de „La précieuse“ des discours des précieuses avec Abbé de Pure oú celui dit: „Le père de famille, maître absolu sous son toit, enclin aux abus de pouvoir, concoit le mariage de ses enfants, de ses filles surtout, comme une affaire d’intérêt ou d’ambition, non de sentiment, comme l’union de sacs d‘écus, non de coeurs. (La précieuse, avant-propos page XXXVIII).“ J’éspère que je ne vous ai pas fait du mal en écrivant cela, il est peut-être bien inutile de le dire puisque vous venez de parler d’une toute autre comédie! Positivement parlé: Molière n’est pas philosophe comme Sakespeare, mais comédien de pur sang. Maintenant je suis devant mon petit texte en l’allongeant, le racourcissant et ne sachant si c’est à prendre où à laisser… Mais puisqu’il s’agit de littérature, il est peut-être bien d’y êchanger quelques pensées…?
    Est-ce que vous aimez aussi „Le chiendent“ de Queneau…? C‘est un de mes livres préférés, peut-être „le“ livre préféré de moi, peut-être dur à avaler. Puis il y a „Djinn“ de Robbe-Grillet, la composition artificielle et l’atmosphère s’assombrissante de page en page comme un cauchemar, la très sinistre fin sans que rien (!) de concret n’ait été dit de ce qui pourrait faire peur…
    Mais quelle fin de ce message! Et je viens de commencer par le printemps! Je veux bien en finir en vous envoyant quelques abeilles qui multiplieront bientôt les fleurs de votre jardin, j’éspère!
    Toutes mes chaleureuses amitiés
    Katja

  43. Cocotte le 4 mai 2020

    Chère Katja
    J’adore vos analyses, si fines et si pertinentes! J’ai beaucoup aimé les pièces de Molière et j’ai eu la joie de pouvoir en monter quelques unes. La complicité avec mes collègues sonneurs de voix m’a beaucoup apporté et m’a fait un très grand plaisir. Il y a dans Littérature Audio un esprit d’amitié qui me ravit!
    Je n’ai pas lu les deux romans dont vous me parlez. Dès que les bibliothèques rouvriront, à la fin du confinement, j’irai les emprunter.
    J’espère que vos abeilles ne me piqueront pas, certainement pas, vous avez du bien les élever avant de les lacher dans le monte. Moi, je vous envoie tout un vol de papillons, de toutes les couleurs.
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte
    PS : J’ai raté votre message vendredi, à mon grand regret.Veuillez m’excuser pour le retard de ma réponse.

  44. Beautemps le 6 mai 2020

    Merci, chère Cocotte,
    pour votre réponsé et le joli compliment que vous me faites là! A l’époque oú j’ai regardé Molière d‘un tout petit peu plus près, j’ai eu la vaste bibliothèque du pays de Baden-Württemberg à portée des mains. Je suis ravie de savoir ce que vous penserez de ces deux livres, le Queneau est assez „spéciale“ et Robbe-Grillet a une „densité“ particulière de l’atmosphère. Hier j’ai été au bureau donc je me dépêche moi de ne pas trop tarder! Oui, l’équipe est magnifique! Je suis étonnée de tous ces talents!
    Les abeilles que je vous viens d’envoyer sont bien instriutes et très paisibles tout en gardant leur joli bourdonnement, l’été étant devenu si calme… Je vous remercie beaucoup pour votre volée de papillons, ils se trouvent très bien ici, j’éspère que vous en avez gardés pour vous également! Je vous envoie les fidèles pigeons qui se dirigent vers cette belle étoile qui brille tiujours la nuit en dessus de votre toît.
    Mes chaleureuses amitiés,
    Katja

  45. Marcel Houben le 22 juin 2020

    Je viens de vous écouter dans plusieurs romans d’Andre Bazin.
    Je me réjouis de poursuivre la découverte de cet auteur avec vous.
    J’apprécie beaucoup votre voix chantante et les intonations que vous apportez à bon escient.
    Quant à votre accent pas de complexe s’il vous plait: c’est un belge qui vous le dit!
    Merci pour votre disponibilité.
    M.Houben

  46. Cocotte le 23 juin 2020

    Cher Marcel
    Un beau commentaire comme le vôtre est très motivant!Vous m’avez fait grandement plaisir et je vous en remercie du fond du coeur!
    Les interventions des Belges dans les commentaires sont toujours très agréables et amicales. Nos audio lecteurs Belges ont toujours le mot qui touche et qui encourage.
    J’ai en projet d’autres œuvres de René Bazin. Je vais en enregistrer une à votre intention.
    Amitiés
    Cocotte

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.