Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'BOYLESVE, René - Mademoiselle Cloque' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

6 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Lyse le 11 juin 2017

    Merci beaucoup madame Cocotte pour votre magnifique lecture.
    Un auteur de plus à apprécier, grâce à vous !

  2. Cocotte le 11 juin 2017

    Chère Lyse
    Merci beaucoup, chère Lyse, pour votre commentaire, très aimable comme toujours. Merci aussi pour votre fidélité, que j’apprécie beaucoup.
    J’ai commencé la lecture de « Comlices » de M

  3. Cocotte le 11 juin 2017

    Désolée, le commentaire est parti inopinément. Je vous disais que j’avais commencé l’enregistrement de Complices, de Malot, Je crois me souvenir que vous l’aviez demandé en août dernier. Il ne faut jamais désespérer! Hi! Hi! Hi! Il faut un peu de temps, mais le roman finit par être publié!
    Amicalement
    Cocotte

  4. Lyse le 12 juin 2017

    Chère Cocotte,
    Avec vous, on sait que « Tout vient à point à qui sait attendre ».
    Fidèle, vous l’êtes autant que les nombreux amateurs de vos lectures.
    Amitiés et bonne semaine à vous !

  5. oreillesattentives le 30 juin 2017

    merci cocotte pour cette lecture, découverte pour moi..les récits lus par cocotte nous sont au fil de l’écoute de plus en plus attacachant et l’auditeur devient impatient d’entendre la suite !

  6. Cocotte le 1 juillet 2017

    Merci beaucoup, chères Oreilles attentives, pour votre si aimable et encourageant commentaire.
    Cela me fait très plaisir de voir que, comme moi, des audio lecteurs apprécient René Boylesve, un peu oublié aujourd’hui.
    Oui, j’envisage de lire d’autres livres de cet auteur, qui me plaît bien, à moi aussi.
    Amicalement
    Cocotte

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.