Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'HILDEGARDE (Sainte) - Scivias Domini (Livre III, Visions 1-12)' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

6 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Daniel Prévoteau le 27 juillet 2015

    Très beaux textes d’une grande dame dans la Foi au Moyen-Age. Grand merci.

  2. Ahikar le 18 octobre 2015

    Après un week-end passé en compagnie de Maître Eckhart et Wolfgang Wackernagel, j’ai refermé cette parenthèse rhénane en écoutant votre très belle lecture.

    Un grand merci.

    Amitiés, :)

    Ahikar

  3. ahmed le 18 octobre 2015

    Bonsoir cher Ahikar ,

    Merci pour cette information précieuse …de connaître le spécialiste du Maître Eckhart .
    Amitiés ,
    Ahmed

  4. Veski le 31 octobre 2015

    Maïtre Eckhart ? Fichtre, effectivement, ils auraient pu se croiser ! Je me disais aussi que Hildegarde avait dû inspirer, elle aussi, C-G. Jung ! Après cela, il faudrait continuer sur Marguerite Porète… En tout cas, grand merci Ahikar et Daniel.

    J’en profite pour mentionner quelques pistes, pour aller plus loin :

    Pour faciliter la « visite » :
    Le traducteur a établi un
    « plan »
    , d’après ce qu’il a perçu des indications de Hildegarde (ce document ne figure pas dans l’exemplaire de la BnF, mais dans celui de la bibliothèque de Lyon) :

    Comparer avec la 15ème image du Manuscrit de Rupertsberg (1165-1180 : en fait il s’agit d’un facsimile considéré comme fidèle, l’original ayant disparu en 1945.

    et avec l’ image extraite de la copie (1180 – 1230), conservée à Heidelberg (le manuscrit complet est mis en ligne).

    (NB : P. Lachèze a suivi l’usage du moyen-âge, qui orientait les cartes et les plans de manière « solaire » : le Sud (bénéfique) vers le haut de la page (et donc l’Est, spirituel, à gauche).

    Quelques autres ressources d’accès facile sur Internet :
    Une autre traduction du Scivias (de Rodolphe Chamonal (1866-1919) :
    livre I et livre II (je n’ai pas trouvé trace du Livre III). Elle présente l’intérêt d’être intégrale (P. Lachèze, lui, sabre dans les « justifications » !)

    Pour resituer Hildegarde en son temps, le film « Vision » de Margarethe von Trotta (V.O. soutitré)
    (N.B. le passage musical 1:13:10 – 1:15:10 illustre le « drame lyrique » (où l’on voit un Volmar très « diabolique » !) qui correspond à la Vision 13 du Livre III (cf. P. Lachèze p. 186 et s.)
    Voir aussi la très intéressante interview de la réalisatrice (en Anglais.

    Sur son oeuvre musicale (nombreuses vidéos, et commentaires très techniques), le site de la Hildegard Society

    Des extraits d’oeuvres en ligne : le livre de Sylvain Gougenheim : « La Sibylle du Rhin, Hildegarde de Bingen, abbesse et prphétesse rhénane » (publications de la Sorbonne) :

    Et sur le « Physica » (Livre des subtilités des créatures divines ») :

    … et d’autres pages de ce livre.

  5. Lyse le 1 novembre 2015

    Grand merci à vous, Veski, pour cette très belle lecture et pour toutes les références du 31 oct.

    C’est très apprécié !

  6. [...] enluminée : université de Heidelberg. Abbaye Sainte-Hildegarde : les 35 enluminures du Scivias. Scivias, Livre III, Visions 1 – 12 (La Jérusalem céleste) : enregistrement audio gratuit. International Society. Hildegard.org. Publications de Laurence [...]

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.