Page complète du livre audio gratuit :


JAUGEY, Jean-Baptiste (Abbé) – Étude sur Jeanne d’Arc

Donneur de voix : J.-F. Leblanc | Durée : 4h | Genre : Biographies


Jeanne au bûcher (par Lenepveu) - étude sur Jeanne d'Arc

Titre complet : Étude sur Jeanne d’Arc, sa vie, ses voix, sa sainteté, sa soumission à l’Église, son procès et l’autorité ecclésiastique.

Les deux concepts de Jeanne d’Arc et de la sainte Église catholique sont indissociables. Voici une biographie qui se penche, justement, sur l’aspect religieux entourant la vie et la mort de notre plus grande héroïne. Les voix célestes que la Pucelle a entendues et toutes les révélations qu’elle a reçues de Dieu, font partie intégrante de ce qu’elle fut et représenta pour toute la France.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Étude sur Jeanne d’Arc.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3
Chapitre 04 (partie 1).mp3
Chapitre 04 (partie 2).mp3
Chapitre 05.mp3
Chapitre 06.mp3
Chapitre 07.mp3


> Références musicales :

Chapitre 1 :
Josquin des Prez (c. 1450 – 1521), Tu pauperum refugium, du : Magnus es tu, Domine, interprété par Kat Walsh au basson.

Chapitre 2 :
Victimae paschali laudes, attribué à Wipo de Bourgogne (995 ? – 1048 ?) et chanté par Makemi.

Chapitre 3 :
Ypocrite, velut stelle et gaudebit, anonyme du XIVe siècle, Italie. Séquence faite par Tetraktys.

Chapitre 4 (partie 1) :
Cum altre ucele, madrigal anonyme italien du XIVe siècle. Séquence faite par Tetraktys.

Chapitre 4 (partie 2) :

Tomás Luis de Victoria (1548 – 1611), O vos omnes, chanté par The Tudor Consort.

Chapitre 5 :
Tomás Luis de Victoria (1548 – 1611), Unus ex discipulis meis.

Chapitre 6 :
Tomás Luis de Victoria (1548 – 1611), O quam gloriosum, chanté par l’Ekoos Vocal Ensemble.

Chapitre 7 :
Gregorio Allegri (1582 – 1652), Miserere mei, Deus, chanté par Singakademie Tsukuba.

Final :
Josquin des Prez, Come peult.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 2. Moyen-Âge, 6. XIXe siècle, Biographies, Religion, ,

 

Page vue 16 356 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

13 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. J.-F alias choriste le 14 décembre 2009

    « Quelle chance de pouvoir écouter l’ Étude sur Jeanne d’Arc de JAUGEY ! Et un grand merci a Mr. Leblanc…
    Je voudrais aussi remercier les organisateurs du livre audio gratuit. Avec la possibilité d’utiliser l’ipod ce site devient encore plus intéressant.Merci.
    Agostino
    Varese- Italie »

    En commentaire à Livre d’or, 2009/12/11 à 13:07

    ***********************************************

    Pregiatissimo ! Caro Agostino !

    Grazie del tuo apprezzamento.
    È stato un piacere leggere questo libro per te e per tutti quelli che ci vengono a visitare nel sito web.
    stammi bene !
    jf

  2. peyrat le 18 janvier 2010

    Puissant et passionant récit de l’épopée de Jeanne d’Arc qui dans un siècle de misères, de malheurs amena sur le royaume de France un diamant qui allait faire ressuciter la France éternelle poussière de l’histoire.
    On est rassuré car c’est une sainte héroique chaste et belle mais tr’es humble et dénuée de toutes ambitions personnelles
    Elle est morte pour Dieu le roi mais le moindre des respects est qu’aucun courant de pensée ou encore moins de partis se l’accapare car ceux qui feraient celà seraient durement un jour châtiés comme Pétain et tous ces sinistres fantomes damnés jusqu’à la fin des temps
    Non!! Ste Jeanne d’Arc est obéissante et refuse toutes haines et tous racismes

  3. J.-F. Leblanc, alias Choriste le 19 janvier 2010

    Salut, Peyrat,

    Merci pour ton généreux geste de soutien envers la mémoire de la Pucelle !

    En effet, ayant vécu au Québec presque toute ma vie, je n’étais pas au courant, jusqu’à tout récemment, après avoir publié cette étude, que certains éléments politiques d’extrême droite en France s’étaient injustement approprié du souvenir et de l’image historique de la plus grande héroïne française de tous les temps, afin de mieux faire passer leur propre cause de nature bien douteuse. C’est donc bien regrettable que beaucoup de Français contemporains associent maintenant Jeanne à une cause raciste et haineuse !!! Car, comme tu l’as si bien fait valoir, Peyrat, elle n’avait absolument rien à voir avec tout ça !

    Il faut surtout retenir de son image et de son action, même pour ceux qui mettent en cause la validité de ses révélations divines, que Ste Jeanne d’Arc aura défendu la France contre une invasion militaire étrangère. Un point, c’est tout.

    Merci d’avoir rétabli un juste équilibre.

    porte-toi bien,
    jf

  4. Robert le 14 octobre 2010

    Excellente lecture, J.-F. Leblanc : la vitesse de lecture, surtout, est excellente, exactement ce qu’il faut ; beaucoup de lecteurs lisent en courant et découragent l’auditeur.
    Vous prononcez très distinctement certains noms propres qu’on pourrait ne pas connaître : très bon, très didactique.
    Votre manière de présenter les notes est très claire, bravo.
    Vous n’avez pas peur d’être clair et compréhensible à tous, c’est ainsi que je résumerai votre méthode, que j’approuve, surtout pour ce genre de textes, méthode que j’aimerais voir appliquer plus souvent.
    Merci beaucoup.
    P. -S. Messieurs les bien-pensants, arrêtez de nous bassiner avec le racisme ou le prétendu racisme de certains : les médias nous suffisent, n’y ajoutez pas votre vernis personnel. Merci.

  5. J.-F. Leblanc, alias Choriste le 3 décembre 2010

    Salut, Robert !

    Je suis vraiment navré de ne pas avoir remarqué ton gentil et élogieux compliment avant !

    Je commence à douter de la fonction d’avertissement de nouveau commentaire rattachée au système de LA.audio.com.

    J’espère que tu figures toujours parmi nos auditeurs, afin de pouvoir recevoir l’expression de ma gratitude, suite à tes commentaires encourageants. Ce sont des appréciations de ce genre qui nous donnent le courage de continuer dans cette tâche de lecteur-bénévole souvent ardue, et parfois (rarement !, heureusement ! ) ingrate.

    Je suis vraiment charmé par la manière avec laquelle tu interprètes mon style de lecture. Tu le fais valoir d’une façon bien originale et rafraîchissante à entendre pour moi, tu sais !

    Quant au reste, au sujet de l’image faussement attribuée à la Pucelle, c’est clair que nous nous entendons parfaitement bien à ce sujet.

    Ton généreux message embellit vraiment ma page de commentaires. Je t’en suis sincèrement très reconnaissant.

    Porte-toi bien,
    jf

  6. Quybân Nguyen le 7 juillet 2011

    Bonjour J.-F. Leblanc,
    Bien que je n’ai pas encore fini d’écouter ce livre, je me suis hâté de vous écrire pour vous dire combien j’apprécie votre initiative dans le choix du livre et votre prestation. Je serais ravi si par chance ( pour moi) vous n’hésiterez pas d’en lire d’autres du même genre: autobiographies , biographies ….des saints de France.
    Merci infiniment.

  7. JF, alias Choriste le 7 juillet 2011

    Salut, Quybân,

    Je te remercie, c’est sympa :-)

    Il me fera plaisir de récidiver et je suis sûr qu’il n’y aura pas juste toi qui apprécieras. J’ai seulement besoin d’une petite suggestion pour placer dans ma boîte de projets ;-)

    Étant agnostique moi-même, je ne connais pas les autres saints et saintes de France, à part peut-être le roi Saint Louis ? C’est pour ça que j’ai besoin de ton aide pour identifier un projet intéressant. N’oublions pas aussi, éventuellement ce faisant, les 70 ans de prescription de la loi française vis-à-vis les droits d’auteur.

    Je suis vraiment content que tu aies aimé ce texte de l’abbé Jaugey. Quant à moi, même sans que je sois de nature religieuse, cette biographie m’a beaucoup touché et j’ai pris un grand plaisir à pouvoir la transmettre à nos auditeurs et ami(e)s chrétien(ne)s.

    Porte-toi bien,
    jf

  8. Gilles Codinas le 17 avril 2012

    Une belle réalisation avec une jolie ambiance musicale.L’abbé Jaugey présente une défense de l’église compromise dans le procès inquisitorial de Jeanne d’Arc.Une fois prise elle était de toute manière perdue, mais le but du procès était de la faire condamnée comme sorcière ce qui aurait discrédité le sacre de Reims dans l’esprit du peuple et en cela ils ont échoué.Merci Monsieur Leblanc pour cette intéressante lecture.

  9. JF, alias choriste le 19 avril 2012

    Merci, Gilles.

    Tout le plaisir a été pour moi.

    Voilà, Gilles, tout à fait. La Pucelle aura accompli un de ses plus grands objectifs : voir son cher roi réétabli à sa juste place au bon endroit sacré ( Reims ). Quant à son autre but de « bouter » les Anglais hors de la France, il ne se réalisera enfin que quelques décennies plus tard, après la mort de Ste Jeanne d’Arc. Mais, si vraiment Jeanne avait raison quant à l’existence de Dieu et du Paradis, elle aura assisté à son succès final de là-haut ;-) Une chose est sûre, par contre, elle demeurera toujours pour tous les Français une source d’inspiration et de fierté intarissable et irréprochable.

    Merci pour ton retour encourageant quant à la nature de mon travail, Gilles.
    porte-toi bien,
    jf

  10. Gilles Codinas le 21 avril 2012

    J’ai trouvé passionnantes les conférences télévisées de l’historien Henri Guillemin (en tapant tsr.ch puis aller sur la rubrique télévision Suisse Romande et ensuite positionner la souris sur archives et cliquer sur le dossier collection Henri Guillemin) ses études sur Jeanne d’Arc et encore d’autres études.Pour l’affaire Dreyfus et autres sujets, il faut cette fois cliquer sur archives et taper Henri Guillemin dans la recherche.J’espère que cela vous intéressera vous et des auditeurs de Littératureaudio.com.

  11. JF, alias choriste le 21 avril 2012

    Merci encore, Gilles

    Je connaissais déjà la série historique d’Henri Guillemin pour l’avoir déjà visionnée à quelques reprises à la télé, ici au Québec, au poste Radio-Québec. Je l’ai toujours suivie avec intérêt, à chaque fois que je suis tombé dessus et j’aime bien le style de Guillemin.

    Merci pour le lien à la télévision suisse ; ça, par contre, je ne le connaissais pas. Mais, toujours cette satanée mauvaise prise de son ( soupir )… vraiment dommage, considérant la qualité de la prestation. Qu’à cela ne tienne… j’ai placé ta suggestion dans mes marques pages sur Firefox. Merci infiniment !

    à bientôt,
    jf

  12. durandal le 25 mai 2013

    Merci pour cette belle lecture je me posais la question des notes de bas de page. Faut-il les passer ou comment les présenter.je n’avais jamais entendu quelqu’un lire les notes dans un livre audio. J’ai trouver cette façon d’amener la note puis de revenir au texte exelente.Comme le disait Robert plus haut la vitesse de lecture et votre parfaite diction permette de bien saisir le texte.La cerise sur le gateau c’est ce charmant petit accent.

  13. JF le 25 mai 2013

    C’est moi qui te remercie, Durandal.
    J’avoue que cette idée de lire les notes de bas de page est mon initiative. C’est peut-être discutable à savoir si elles sont vraiment importantes et pertinentes à une bonne appréciation du texte. Moi-même, très souvent, en les lisant, je les trouvais sans trop d’importance, insignifiantes, même ; mais, ce n’est pas à moi de décider ce que nos auditeurs trouveront important ou non. Alors, j’ai fini par décider de les lire systématiquement, en utilisant cette formule que j’ai concoctée, qui, je l’espère bien, ne sera pas trop agaçante, ni déconcentrante pour l’auditeur.
    Je suis sincèrement touché par ton appréciation positive de mon effort en ce domaine ; personne ne m’en avait encore jamais parlé, sauf Robert, plus haut, dans aucune de mes autres lectures non plus.
    Merci, également, pour tes autres commentaires sympathiques et encourageants.
    Oui, la lecture d’un vieux texte se référant à une période du moyen-âge passe toujours mieux dans le français de la Nouvelle France, hein ? hihihihi ;-)
    porte-toi bien et bonne fin de semaine,
    jf

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.