Page complète du livre audio gratuit :


MAUPASSANT, Guy (de) – Allouma

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 5min | Genre : Nouvelles


Femme algérienne

«  C’était un tableau charmant, cette Arabe assise par terre, dans cette chambre délabrée, où le vent entrait à son gré et amassait dans les coins, en tas jaunes, les fines aiguilles sèches tombées des pins. Je m’approchai pour mieux regarder, et je reconnus Allouma. Elle ne me vit pas, ne m’entendit point, absorbée tout entière par le souci du saint ; et elle parlait, à mi-voix, elle lui parlait, se croyant bien seule avec lui, racontant au serviteur de Dieu toutes ses préoccupations. [...] »

Allouma 01.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Allouma 02.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, , ,

 

Page vue 24 690 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. une arabe le 30 janvier 2009

    bonjour
    Au début je vous remercie chaleureusement ,votre travail réchauffe le cœur en vérité.mes remerciements en particulier à M.René Dépasse qui a su bien raconter la nouvelle de Maupassant.
    Alors pour la nouvelle ( l’histoire et non pas la lecture ) j’ai mes quelques remarques à faire .
    En ma qualité d’arabe je pense pouvoir vous parler des arabes beaucoup mieux que ce Maupassant qui n’a pas bien décrit la vie de ce peuple bien respecté .
    Je vous le dis, et vous pouvez bien me croire que cet écrivain là n’a cherché à dépeindre que les pires côtés de la société arabe . et le résultat le voilà devant vos yeux (une image représentant la saleté de la fille, son déshonneur ,son ignorance et ses manières bestiales…)ce qu’on peut trouver d’ailleurs dans toutes les sociétés du monde .mais ce qui me chagriner c’est la manière de cet écrivain de rendre propre aux arabes tout acte de cette fille ce qui accentue davantage cette peinture dépeinte par Maupassant avec toutes les couleurs désagréablement fausses .Dans nos sociétés (je suis bien fière de le dire) c’est inacceptable qu’une fille se déshonneur et surtout avec un étranger, sa conduite se considère comme un scandale pour toute sa famille .
    j’espère que vous ne pensiez pas comme Maupassant et que vous avez bonne opinion de notre société que vous pouvez visiter et alors à vous de juger .
    cordialement

  2. Daniel le 20 mars 2009

    Le texte est des 10 et 15 fevrier 1889

    Magnifique Allouma,livre,sauvage.
    Quel régal cette nouvelle de Maupassant.Lecteur Occidental nous fantasmons l’Orient et laissons comme Maupassant libre cours à notre gout de l’exotisme.Cet Orient qui est toujours un mystère.
    Allouma terriblement sensuelle, érotique,qui peut résister à une femme pareille.
    Ce récit est un pur fantasme de l’Orient,les lecteurs de 1889 devaient lire le livre d’une main.
    Bravo Monsieur Depasse,toujours excellent.

  3. Redwan le 22 septembre 2009

    Réponse à une arabe : moi aussi je suis Algérien et je n’ai pas a avoir honte de ce que j’ai écouté .

    En fait, bien que j’aie écouté que deux partis de l’histoire, je voie que y a beaucoup de chose qui t’échappe . D’abord Maupassant distingue la société Algéroise qu’il appelle « arabe civilisés »" de ceux des contrés ou vivait Allouma.

    Puis ce qu’il raconte me parait vrai pour la société de l’époque, qui était assez moyenageuse, la culture de servilité et de soumission était fort présente. (baiser la main) les marocains le font toujours à leur roi. Et encore de nos jours en mauritanie l’esclavage existe .

    A propos d’allouma, ça n’a rien avoir avec le déshonneur puisque Allouma n’était pas libre, elle était presque asservid, elle n’était pas embauchée comme une domestique.
    Seule une femme libre peut déshonorer.

    Donc tu confonds la société et la mentalité de l’époque avec celle d’aujourd’hui.
    Je pense que Maupassant a était objectif et n’a fait que décrire ce qu’il constatait .

  4. youssef le 6 août 2010

    A « une arabe » : merci pour ta remarque, je partage.

    Dès qu’on écoute son premier discours, on voit bien que les mots dépeignent une ambiance porno, chaque mot, chaque description géographique connote de l’érotisme, tout est suggéré pour qu’on ne puisse l’accuser de rien. Il pense passer entre les goutes d’eau.

    C’était juste le fantasme d’un dévergondé et dieu soit loué pas notre moralité même cela leur déplait.

  5. Prof. Tournesol le 6 août 2010

    Maupassant « dévergondé » ? Oui peut-être (sûrement même, vu le nombre de prostituées qu’il a connus dans sa vie), mais où est le problème ?

    Maupassant ne craignait pas le qu’en-dira-t-on ; ici il rapporte simplement ses impressions de voyage, de façon subjective, en excellent conteur qu’il est.

    Quant à « une arabe », pas la peine de monter sur vos grands chevaux. Regardez bien le « genre » du billet : il s’agit d’une nouvelle, et non d’un documentaire sur les jeunes filles arabes de la fin du XIXème siècle. En conséquence, il faut prendre ce texte pour ce qu’il est, et non « fantasmer » sur les arrière-pensées de Maupassant…

    Bonnes découvertes sur le site,

    Vincent

  6. LAJOIE ANTONY le 7 janvier 2011

    bonjour,
    je suis LAJOIE je suis un poete je voudrais inscrits mes poetes donne-moi le moyen le plus pour les enreegistres

  7. HC le 9 septembre 2011

    Ce texte est un ramassis de sentences racistes et misogynes.

    Je comprends bien qu’il appartient à une autre histoire, où la colonisation, le mépris pour les femmes et le dénigrement des étrangers étaient des faits établis, mais fallait-il publier de nouveau ce qui appartient désormais au passé ?

  8. mounir le 21 janvier 2012

    guy maupassant a donné une mauvaise image sur la femme orientale et surtout algérienne;il l’a décrit comme un objet sexuelle,elle n’inspire plus l’amour mais le désir;elle est capricieuse ,sensuelle ,libre,et a besoin d’un amour insatiable;mais par contre contre la femme arabe respecte ses traditions et son appartenance a notre religion l’islam; merci à vous

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.