Page complète du livre audio gratuit :


NOËL, Marie – Le Noël du riche honteux

Donneur de voix : Christian Foissey | Durée : 11min | Genre : Contes


Marie Noël

« Elle avait encore un autre fils, Joseph, qui lui était né d’un premier lit et qui était âgé lui-même…
Et lui vivait silencieusement, dans son logis, sans oser faire grande dépense, comme un homme honteux qui ne sait comment se faire pardonner l’inimitié de ses proches… »

Avec l’aimable autorisation des ayants-droits de Marie Noël (1883-1967).

Le Noël du riche honteux.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Références musicales :

Camille Saint-Saëns, Introduction et Rondo capriccioso en la mineur, op. 28, interprété par Michael Rabin et l’ensemble Hollywood Bowl Orchestra, dirigé par Felix Slatkin (1959, domaine public).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Contes, ,

 

Page vue 12 527 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. minoo le 18 janvier 2013

    Je voudrais les ecrits de ce conte.

  2. Christian Foissey le 21 janvier 2013

    Bonsoir Monsieur ou Madame (?),
    La version texte vient d’être ajoutée et il vous suffit de cliquer sur le lien correspondant un peu plus haut dans le billet.
    Cordialement

    Christian Foissey

  3. Lisette Papineau le 21 janvier 2013

    Bonjour M. Foissey,

    J’ai été touchée par ce remarquable conte dont l’idée fut tiré d’un commentaire de la Genèse (37-4). Mme Marie Noël a su y mettre plein d’allégories et de symboles réflexifs. Belle qualité de lecture et bon choix de musique. Je vous suis reconnaissante d’avoir affiché le texte.

    Bonne continuation et encore merci.
    Cordialement.
    Lisette Papineau
    Montréal (Québec) Canada

  4. DAVID le 24 décembre 2013

    Merci d’avoir mis ce conte sur votre site. J’ai écouté ce conte enfant, sur un disque 33 tours et je crois bien que c’était Marie Noël elle même qui le lisait.
    L’écouter me redonne toujours les larmes aux yeux, car Dieu juge le coeur et ne se contente pas de l’apparence.
    Pour les lecteurs plus jeunes, les références à la faucille et au marteau ne seront peut être pas aussi explicites que pour les plus anciens, qui craignirent que la France ne devienne communiste en 1947, lors des apparitions de l’Isle Bouchard.
    Bravo pour votre site et bonne continuation.
    DDT

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.