Page complète du livre audio gratuit :


TENNYSON, Alfred – Swallow (Poème, en anglais)

Donneur de voix : Vincent Planchon | Durée : 2min | Genre : V.O.


Alfred Tennyson (1875)

Un poème extrait des poésies de Tennyson (1809-1892), en version originale:

« O Swallow, Swallow, flying, flying South,
Fly to her, and fall upon her gilded eaves,
And tell her, tell her, what I tell to thee.

O tell her, Swallow, thou that knowest each,
That bright and fierce and fickle is the South. (…) »

O swallow.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Poésie, V.O., , ,

 

Page vue 15 965 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. gaiffelet le 1 novembre 2008

    Salut Vincent !

    Excellente idée, de mettre des poèmes en V.O. ; d’autant plus lorsque comme ceux de Tennyson, il est impossible de trouver des traductions sur le net. De mon côté, j’ai rencontré ce poète par le biais d’une de ses œuvres qui est citée par Miguel de Unamuno. Il s’agit de The Ancient Sage : je ne sais pas si tu connais. J’ai essayé de traduire le passage cité par Unamuno, mais traduire des vers, c’est à s’arracher les cheveux.

    ça donne ceci (un sommet de métaphysique :-) ). C’est le vieux sage qui parle ;-) :

    « Tu ne peux démontrer l’ineffable, ô mon fils ,
    Ni non plus démontrer le monde où tu te meus ;
    Tu ne peux démontrer qu’au corps rien ne s’unisse,
    Ni non plus démontrer qu’au corps rien ne t’unisse,
    Ni non plus démontrer qu’en un, tu n’es pas deux.

    Tu ne peux démontrer ton immortalité.
    Non, pas plus que tu n’as la possibilité,
    ô mon fils de démontrer ta mortalité.
    Tu ne peux démontrer que moi, là, qui discute,
    Je ne suis pas toi-même qui te parle en toi.
    Car rien de ce qui, pour qu’on y accorde foi,
    Vaudrait bien une preuve n’en peut recevoir.
    Et pourtant, il n’est pas non plus en ton pouvoir
    De le démontrer faux, car rien ne le réfute.
    Aussi, sois sage ! Et reste attaché et fidèle
    A ce côté du doute où rayonne la joie,
    A la foi, par-delà les formes de la foi. »

    Cela ne te dirait pas de l’enregistrer en anglais ?

  2. Vincent Planchon le 2 novembre 2008

    merci de l’attention, touché je suis. Voyant ce poème que vous mentionner, j’aurai besoin de traduction car n’y comprends pas tout http://www.bartleby.com/236/98.html montre la totalité du poème; si le goût de le traduire entièrement vous vient, faites-m’en lire l’offrande et j’y joindrai la voix, heureux. A vous.

  3. gaiffelet le 2 novembre 2008

    Bonsoir Vincent,

    Le texte que vous mettez en lien n’est malheureusement qu’un extrait. Le poème en son entier est beaucoup plus long, malheureusement. Comme j’ai d’autres casseroles sur le feu, je crains de ne pouvoir le faire en entier. Mais je n’exclus rien pour le long terme. Félicitations pour votre initiative, en tous cas. C’est un auteur qui gagne à être mieux connu. Amitiés,

  4. Tania le 25 novembre 2008

    Bonsoir à tous!

    Je cherche la traduction en français du poème « The charge of the Light Brigade » de Alfred Tennyson? Sauriez-vous où je pourrai la trouver?

    C’est urgent!

    Merci de votre aide!

    Amitiés,

    Tanai

  5. Elyria le 9 septembre 2009

    Je ne sais pas ce qu’elles valent (justement, vous allez sûrement pouvoir m’aider) mais je tente de traduire moi-même (fort modestement) quelques poèmes de Tennyson dont je mets la traduction en ligne sur mon blog, je vous invite donc à y aller si vous cherchez une telle chose.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.