Page complète du livre audio gratuit :


ZOLA, Émile – Madeleine Férat

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 12h | Genre : Romans


Renoir-auguste

Abandonné par sa mère, oublié de son père, élevé par une vieille protestante fanatique, martyrisé à l’école, Guillaune n’aimera que deux personnes dans sa vie :
son unique ami Jacques, puis, Madeleine qu’il épousera.

Mais, ces deux-là s’étaient connus auparavant…

Roman à rebondissements, avec une belle analyse de la jalousie amoureuse.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Madeleine Férat.zip




> Références musicales :

Ludwig van Beethoven, Sonate 05 pour violon et piano, Printemps, en fa majeur Op024, 02 Adagio molto espressivo, interprété par Nathan Milstein et Rudolf Firkusny (1958, domaine public).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 15 436 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

12 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. noel le 24 février 2011

    il y a un bug sur chapitre 3 ou 4 je pense

    le zip ne se charge pas integralement et donc n’est pas ouvrable

  2. Carole Bassani-Adibzadeh le 25 février 2011

    Cher Noël,
    Merci pour votre message !!!
    L’archive correspondante est en cours de ré-envoi sur le serveur – le remplacement sera effectif dès 14 h 30 ce jour.
    Excellente écoute !!!
    Carole

  3. Robert le 9 mars 2011

    Ben alors Noël, on ne dit pas merci à la dame ou bien ça ne marche toujours pas?
    Je vais télécharger le fichier et dirai ce qu’il en est.
    Faut tout faire ici.

  4. Robert le 10 mars 2011

    La décompression se fait nickel chrome.

  5. Robert le 18 mars 2011

    Agacé, j’ai arrêté l’écoute au chapitre VII vers 9 minutes. Vous comprendrez pourquoi.
    Tant de coïncidences, de “comme par hasard”, de rebondissements téléphonés, de facilités, ce n’est plus du Zola, c’est du roman à deux sous. Moralité : ce n’est qu’avec précaution qu’il faut s’éloigner des grands classiques ; si certains romans, comme “Madeleine Férat”, ne sont pas connus ou sont restés obscurs, c’est peut-être qu’il y a des raisons, c’est peut-être qu’un consensus s’est fait contre – et on ne va pas impunément contre la sagesse et l’expérience accumulées depuis plus d’un siècle et demi par des générations de lecteurs et d’éditeurs. C’est rêver que de vouloir découvrir une perle dans une botte de foin dont chaque brin a été remué cent mille fois par cent mille lecteurs. Ne méprisons pas nos héritages, cessons de tout jeter par la fenêtre et d’oublier que nous sommes assis sur des traditions qui sont la plupart du temps légitimes et justifiées : les lecteurs qui nous ont devancés n’ont pas particulièrement apprécié ce roman ; serions-nous plus judicieux qu’eux ? Non.

  6. Pomme le 18 mars 2011

    Robert, je vous comprends… en partie! Vous avez craint les rebondissements et autres coups du hasard, certes inexistants dans la série des Rougon-Macquart. Mais je regrette un peu que vous ayez abandonné cette lecture, car ce texte de jeunesse (Zola a 28 ans) contient déjà de grandes qualités d’écriture, d’analyse des sentiments et du milieu. Quand on se passionne pour un auteur, il me semble intéressant d’en découvrir son évolution.
    Bien amicalement, cher Robert!

  7. RIVIERE ISABELLE le 12 avril 2011

    J’ai bc aimé « Madeleine Ferrat » contrairement à Robert.Certes ce n’est pas du Zola au sens « classique  » du terme , mais justement c’est ce qui est interressant en livre audio!

  8. Marie José le 8 mai 2011

    Pour le non voyant la qualité de la lecture est une nécessité pour apprécier le texte.Ici c’est parfait et c’est assez rare pour justifier mais sincères remerciements et mes encouragements à continuer un vrai travail .Merci.

  9. CLAUDE le 16 juin 2011

    Chere Pomme, peut etre que ce roman n est pas au niveau de l Assomoir, mais j ai qu en meme bcp aime l ecouter.
    Je pense que sur ce roman, vous battez tous vos records … la haine entre les personnages, l angoisse, la tristesse, tout est tellement bien ressenti .. c est la plus belle lecture que vous ayez jamais faite , Pomme.

    Votre voix rend ce roman moyen un chef d oeuvre..

    Quand dans l auberge Madeleine parle a son ancienne « amie » , vous interpretez les 2 roles si bien, on pourrait croire a 2 lecteurs differents.. le ton, l age, la decheance , la crainte .. tout y est… du grand art Pomme .. soyez benie.

  10. laurent le 10 octobre 2012

    merci Pomme ,c’es toujours tres bien

  11. karine le 17 juillet 2013

    Moi j’ai aimé, même si de nos jours la théorie de l’imprégnation tourne à l’absurde. Merci pour cette lecture…
    J’écoute toujours avec délice en travaillant, des livres que je n’aurais peut être pas ouvert autrement ^^

  12. colin le 25 juillet 2013

    Bonjour,

    L’ écoute de ce livre grâce à vous a été un vrai plaisir, mais il est assez délicat pour moi de penser comme les personnages ,l’ homme faible qui n’ a rien d’ autre à faire que de penser au premier amour de sa femme ,et elle qui se flagelle avec jouissance ,et que dire de la vieille dame bigote et monstrueuse que l’ on ne renvoie pas, l’ enfant dont on ne s’ occupe pas
    difficile ,mais nôtre époque nous montre des
    situations très délicates aussi Merci Madame pour vôtre travail.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.