Pierre-Auguste Renoir - La Seine à Chatou (1881)

Les Rêveries du promeneur solitaire

« Me voici donc seul sur la terre, n’ayant plus de frère, de prochain, d’ami, de société que moi-même. Le plus sociable et le plus aimant des humains en a été proscrit par un accord unanime. Ils ont cherché dans les raffinements de leur haine quel tourment pouvait être le plus cruel à mon âme sensible, et ils ont brisé violemment tous les liens qui m’attachaient à eux. […] »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 21/04/2009.
Consulté ~148968

Lu par Pomme

Suggestions

44 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J’espère, YanDaOne, que votre trousse de survie est en prévention d’une situation désespérée, et que vous avez – encore! – un bon moral. En tout cas, je suis ravie d’apprendre que ma lecture des Rêveries ait un tel pouvoir sur vous! Bonne lecture.

  2. Quelle agréable et surprenante découverte que ces rêveries. Merçi à vous dame Pomme de m’avoir permis de découvrir cet enseignement philosophique de Rousseau que je télécharge à l’instant afin de l’ajouter à ma trousse de survie … Car en situation désespérée garder le moral devient un besoin vital au même titre que de boire ou manger.

  3. Peu importe la place de votre commentaire, Carole. L’essentiel est la chaleur qu’il dégage, et j’y suis très sensible. Merci à vous.

  4. Chère Pomme,
    (((désolée, ce commentaire n’est pas placé au niveau de l’ouvrage qui convient, mais pour une raison mystérieuse, au niveau des « confessions » « l’ordinateur » ne me propose pas de placer un commentaire…)))
    encore un « retour » que j’envoie ces jours-ci à ceux qui, dans le passé (mais à l’époque je ne pratiquais pas les commentaires !) m’ont procuré de si belles heures d’écoute.
    « Les confessions » ! J’adorais d’ores et déjà ce livre où Rousseau, avec son évidente sincérité, nous livre, à sa façon, les ressorts intimes de sa vie.
    « L’illumination sur la route de Vincennes » : il prend là, véritablement , pour la première fois la plume (pas si jeune en fait) m’a toujours marquée. Ainsi débute la carrière d’un grand écrivain. Je trouve cet événement si impressionnant et ai été heureuse de le retrouver (comme tant d’autres !) exprimé par votre voix. Le texte est vraiment aussi vivant qu’un roman.
    Merci Pomme pour ce très gros travail qui nous permet, quand on le souhaite, de retrouver la prose de ce grand écrivain !

  5. • • •More