Livres audio gratuits de la catégorie '6. XIXe siècle' :


GIRARDIN, Jules – Augusta Kopf (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 13min | Genre : Contes


Augusta Kopf

Cette bouleversante nouvelle sur une écolière d’un village de l’Alsace annexée de Jules Girardin (1832-1888) est extraite de son recueil Petits Contes alsaciens édité en 1892.

« « Passons, dit-il, à la géographie. Énumérez-moi les différentes parties de l’Allemagne. »
Elle désignait d’un doigt tremblant sur la carte les différentes parties de l’empire, à mesure qu’elle les nommait. Quand elle fut arrivée à l’Alsace et à la Lorraine, elle sentit que le cœur lui manquait, et leva sur le maître d’école des yeux suppliants. Le maître d’école se contenta de regarder l’inspecteur, qui, les deux mains croisées sur son ventre, regardait le plafond. La pauvre petite voix commença à trembler, puis elle se tut brusquement. Le dignitaire daigna abaisser ses regards sur l’enfant. »

Augusta Kopf.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 469 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Fragment de préface

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8min | Genre : Essais


Cœur double

Dans la section La Vie littéraire, du journal Le Temps (1891), Anatole France présente un article, préface de Cœur double du jeune Marcel Schwob dont nous détachons le fragment ci-joint.

« Il y a beaucoup moins de lecteurs pour les nouvelles que pour les romans, par cette raison suffisante que seuls les délicats savent goûter une nouvelle exquise, tandis que les gloutons dévorent indistinctement les romans bons, médiocres ou mauvais. Il n’est pas de feuilleton, si fade ou si coriace, qui ne soit avalé jusqu’à la dernière tranche par quelque pauvre d’esprit affamé de grosse littérature. »

Êtes-vous délicat ou glouton ?

Illustration : Frontispice de Fernand Siméon pour l’édition de 1925 de Cœur double.

Fragment de préface.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 424 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDERSEN, Hans-Christian – Trois Contes

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 14min | Genre : Contes


Andersen L escargot et le rosier

Voici trois contes :

- L’Escargot et le Rosier
- La Théière
- Les Lumières

« Le jardin était entouré d’une haie de noisetiers, et, en dehors, étaient des champs et des prairies, avec des vaches et des moutons, et, au milieu du jardin, fleurissait un rosier, sous lequel se tenait un escargot. Ce qu’il avait en lui était important : il avait lui-même.

Traduction : P.G. La Chesnay (1865-1948).

Illustration : montage de Daniel Luttringer.

L’Escargot et le Rosier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 531 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MENDES, Catulle – Léa

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 12min | Genre : Nouvelles


Léa

Cette pétulante nouvelle de Catulle Mendès (1841-1909) est extraite de la deuxième série des Monstres parisiens, publiée en 1885.

Le début : « En six mois deux palefreniers ont demandé leur congé, parce que Mademoiselle Léa leur avait cinglé la face à grands coups de cravache ! Enfant encore, seize à peine, elle a des violences soudaines de petite bête fauve. Ses trépignements de fillette pour une gronderie ou pour un caprice contrarié, sont des attaques de nerfs qui veulent mordre et qui mordent. Ses mains, dans ses colères, empoignent le bois de la table et y enfoncent les ongles. Elle a une façon impérieuse et méprisante de regarder les gens, qui a l’air de prévoir quelque insulte et déjà d’y répondre. »

Léa.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 520 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – Instruction pour les hommes sans Dieu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 14min | Genre : Philosophie


Auguste Rodin - Le Penseur

Titre complet de ce texte anonyme de 1808 :

Instruction pour les hommes sans Dieu, tirée du portefeuille d’un grand philosophe.

Une curieuse trouvaille qui heurtera certains croyants, fera sourire les incrédules mais dont la conclusion satisfera chacun :

« La tolérance doit être notre point de ralliement ; nous devons sans cesse la prêcher : ce qui ne nous empêchera pas d’écraser l’infâme quand l’occasion s’en présentera, et d’immoler tous ceux qui ne seront pas de notre avis à la cause sacrée de la tolérance. »

Illustration : Le Penseur, bronze d’après Auguste Rodin (ca. 1910).

Instruction pour les hommes sans Dieu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 551 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALOT, Hector – Marichette (Tome 01)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 8h 38min | Genre : Romans


Marichette

Marichette, une jolie jeune fille douce et honnête, qui vient de perdre sa mère et se trouve donc sans ressources, arrive chez son cousin Simon Bellocq, un commerçant célibataire, égoïste et sans scrupules, qui accepte à contrecœur de la recueillir. Une concurrence s’était installée entre Simon et un autre cousin, Sylvain, qui habite avec sa femme Célanie et ses enfants, dans un village des environs. Célanie surtout est particulièrement hostile à Simon, dont elle espère recevoir l’héritage. Elle essaie d’attirer Marichette chez elle et la prévient de tous les dangers qui la guettent si elle reste chez Simon, mais la jeune fille veut rester chez celui qui l’a recueillie. Elle s’adapte bravement à sa nouvelle vie, malgré la brusquerie et la tyrannie de son cousin, elle noue même une relation sentimentale avec un commis, Paulin, dont la mère se prend d’affection pour elle. Mais les choses tournent mal pour elle dès le moment où Simon la poursuit de ses assiduités. Elle parvient à s’enfuir et va se réfugier chez Sylvain et Célanie. (Source : Bibliothèque numérique romande)

Illustration : Berthe Morisot, Petite Fille au château du Mesnil Juziers (1892).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 742 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PALÉOLOGUE, Maurice – Le Couvent des lotus, légende bouddhique (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 36min | Genre : Contes


Le Couvent des lotus

Parue dans la Revue des deux mondes en 1892, cette légende bouddhique de l’historien et essayiste Maurice Paléologue (1852-1944) débute ainsi :

« Il est dans la religion bouddhique une grande et noble croyance, c’est que les lois de l’âme sont supérieures à celles de la nature et que la pensée humaine peut, par sa propre force, accomplir ses rêves.
Mais une telle puissance n’est point départie à tous. Le vulgaire n’y saurait prétendre, et ses tristes désirs, plus vagues et plus fugitifs que les visions du sommeil, demeurent sans vertu : seule, la pratique fervente de la vie intérieure est capable de produire des effets surnaturels.
Peu importe, d’ailleurs, la durée du songe où s’absorbe le penseur mystique : des existences entières de saints ascètes se sont épuisées en vaines contemplations dans la solitude des forêts et le silence des monastères, alors qu’une extase unique a réalisé parfois le rêve surhumain d’une âme ardente et pieuse. C’est l’intensité du désir, c’est l’énergie de l’élan intime qui est efficace. »

Le Couvent des lotus, légende bouddhique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 207 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JEANNE, Henri – Le Mystérieux Vitriolage – LEBRUN, Firmin – Le Rêve d’une ombre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


Le Mystérieux Vitriolage

Deux récits pour frémir…

Le Mystérieux Vitriolage de H.J. Magog (pseudonyme de Henri Jeanne, 1877-1947).

« L’envoûtement ? dit à son tour Maringaud. C’est, pour beaucoup, un mot mystérieux, qui frappe les imaginations et évoque de très lointaines légendes. On y croit peu et on ignore au juste ce que c’est. Même les crédules et les passionnés d’histoires fantastiques se figurent qu’il faut regarder très loin dans le passé pour en trouver des exemples. Pourtant, de nos jours encore, il peut faire des victimes. »

Le Rêve d’une ombre (1857) de Firmin Lebrun

« La toile se relève… Quand ? L’an un million dix-huit cent cinquante-sept, 1.001.857 post Christum natum. Un million d’années, ce n’est pas une minute à l’horloge de l’éternité… »

Illustration : Figure de cire (photographie de Malcolm Lidbury (licence Cc-By-Sa-3.0).

Le Mystérieux Vitriolage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 530 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour 6. XIXe siècle :