Livres audio gratuits de la catégorie 'Humour' :


JEROME K. JEROME – Trois Hommes dans un bateau (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 27min | Genre : Romans


Trois hommes dans un bateau

Présenter le roman le plus désopilant du monde ? Allons…

Le (presque) début : « J’ai toujours en mémoire cette visite faite un jour au British Muséum. Je voulais me renseigner sur le traitement d’une légère indisposition dont j’étais plus ou moins atteint – c’était, je crois, le rhume des foins. Je consultai un dictionnaire médical et lus tout le chapitre qui me concernait. Puis, sans y penser, je me mis à tourner les pages d’un doigt machinal et à étudier d’un œil indolent les maladies, en général. J’ai oublié le nom de la première sur laquelle je tombai – c’était en tout cas un mal terrible et dévastateur – mais, avant même d’avoir lu la moitié des « symptômes prémonitoires », il m’apparut évident que j’en souffrais bel et bien. Un instant, je restai glacé d’horreur. Puis, dans un état de profonde affliction, je me remis à tourner les pages. J’arrivai à la fièvre typhoïde… m’informai des symptômes… et découvris que j’avais la fièvre typhoïde, que je devais l’avoir depuis des mois sans le savoir. Me demandant ce que je pouvais bien avoir encore, j’arrivai à la danse de Saint-Guy… et découvris – comme je m’y attendais – que j’en souffrais aussi. Je commençai à trouver mon cas intéressant et, déterminé à boire la coupe jusqu’à la lie, je repris depuis le début par ordre alphabétique… pour apprendre que j’avais contracté l’alopécie et que la période aiguë se déclarerait dans une quinzaine environ. Le mal de Bright – je fus soulagé de le constater – je n’en souffrais que sous une forme bénigne, et pourrais vivre encore des années. Le choléra, je l’avais, avec des complications graves. Quant à la diphtérie, il ne faisait aucun doute que j’en étais atteint depuis la naissance. Consciencieux, je persévérai tout au long des vingt-six lettres de l’alphabet et, pour finir, il s’avéra que la seule maladie me manquant était bel et bien l’hydarthrose des femmes de chambre. »

Traduction : Déodat Serval (pseudonyme de Théo Varlet, 1878-1938).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 105 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLAIS, Alphonse – Blagues

Donneur de voix : Jonathan | Durée : 7min | Genre : Contes


Alphonse Allais

« J’ai pour ami un peintre norvégien qui s’appelle Axelsen et qui est bien l’être le plus rigolo que la terre ait jamais porté.
Bien qu’arrivé depuis peu de temps à Paris, Axelsen a su conquérir un grand nombre de sympathies.
J’ajouterai, pour être juste, que ces sentiments bienveillants émanent principalement des mastroquets du boulevard Rochechouart, des marchands de vin du boulevard de Clichy, des limonadiers de l’avenue Trudaine, et, pour clore cette humide série, du gentilhomme-cabaretier de la rue Victor-Massé. »

Alphonse Allais est un journaliste, écrivain et humoriste français, né le 20 octobre 1854 à Honfleur et mort le 28 octobre 1905 à Paris.
Reconnu pour sa plume acerbe et son humour absurde, il était également considéré comme l’un des plus grands conteurs de langue française.

Blagues.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 938 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BERNARD, Tristan – Sur les grands chemins (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 38min | Genre : Nouvelles


Borne kilométrique

Une soixantaine de récits humoristiques compose Sur les grands chemins publié par Tristan Bernard en 1917.

Comme Paris a changé depuis un siècle ! C’est un plaisir pour l’amateur d’Histoire d’imaginer que la route de Paris à Fontainebleau était pleine d’ornières, qu’il était difficile de s’asseoir sur les bornes semi-kilométriques, alors que les kilométriques étaient confortables, qu’on pouvait suivre des matchs de foot sans télévision ou que creuser un jour un tunnel sous la Manche était voisin de l’utopie !… Tous les détails (souvenirs personnels) vous sont donnés dans : Vers Fontainebleau, Joyeux Piétons, Sur le papier et En Angleterre.

Illustration : Borne kilométrique ancienne, par Claude Villetaneuse (licence Cc-By-Sa-3.0).

> Écouter un extrait : Vers Fontainebleau.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 931 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GROSCLAUDE, Étienne – La Jolie Parfumeuse – La Calvitie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Étienne Grosclaude

Nouvel arrivé sur le site, l’humoriste Étienne Grosclaude (1858-1932).
Octave Mirbeau disait de lui : « Politique, littérature, philosophie, art, science, monde, M. Étienne Grosclaude a touché à tout de sa plume fantaisiste et libre, de son esprit brillant, mordant et, malgré les pétillantes légèretés desquelles il se joue, remarquablement ouvert à toutes les belles choses, d’une tenue littéraire absolument irréprochable. »

La Jolie Parfumeuse est un récit léger, léger où « le petit local » et « le chalet de nécessité » ont une place importante. Un autre titre eût pu être « la dame pipi ».

La Calvitie est un monologue écrit pour Coquelin.

Illustration : Étienne Grosclaude (Atelier Nadar).

La Jolie Parfumeuse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 076 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BERNARD, Tristan – Trois Textes humoristiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Tristan Bernard

Tristan Bernard (1860-1947) a écrit quelques récits, plus de 70 pièces de théâtre, de nombreux romans et est connu pour son humour et ses mots d ‘esprit.

« En 1914, on disait « on les aura », eh bien maintenant, on les a. »

À son départ pour le camp de déportation,
« De quoi avez-vous besoin M. Tristan Bernard ? – D’un cache-nez. »

« Il vaut mieux ne pas réfléchir du tout que de ne pas réfléchir assez. »

« Je préfère faire partie de ceux dont on se demande pourquoi ils ne sont pas à l’Académie plutôt que de ceux dont on se demande pourquoi ils y sont. »

« La mort, c’est la fin d’un monologue. »

Voici trois échantillons de la verve de ce nouvel auteur entré dans le domaine public :

- Qu’est-ce qu’ils peuvent bien nous dire ?
- Les Joies de la lecture
- Une curieuse disparition

Illustration : Portrait de Tristan Bernard (Atelier Nadar).

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 820 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLAIS, Allais – Vive la vie ! (Œuvre intégrale)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 3h 15min | Genre : Nouvelles


Vive la vie !

En prologue à ces 29 nouvelles, Alphonse Allais avait écrit cet :

« Avis au lecteur

En dehors du plaisir que j’éprouve à embêter les mânes de Schopenhauer, je publie ce volume dans le but exclusif de me procurer quelques ressources.
Je serai donc reconnaissant aux gens, non seulement d’acheter Vive la vie ! mais encore d’en conseiller l’acquisition à leurs amis et connaissances.

L’auteur. »

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 971 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLAIS, Alphonse – En ribouldinguant (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Nouvelles


En ribouldinguant

Du recueil d’Alphonse Allais En ribouldinguant voici neuf nouvelles humoristiques inédites.

« Ce que je vais vous conter là, mes bons petits lecteurs chéris, n’est peut-être pas d’une cocasserie excessive. Qu’importe, si c’est une bonne action, et c’en est une ! Vous permettrez bien à l’étincelant humoriste que je suis de se taire un jour pour donner la parole à l’honnête homme dont il a la prétention de me doubler. Ma nature frivole, et parfois facétieuse, m’a conduit à commettre un désastre irréparable peut-être. » (Une sale blague)

Illustration : En ribouldinguant, par Joaquín Xaudaró (1900).

> Écouter un extrait : Comme les autres.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 867 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PAWLOWSKI, Gaston – L’Amour mort et autres nouvelles

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Abraham Archibald Anderson - Thomas Alva Edison (1890)

Quatre nouvelles humoristiques de Gaston Pawlowski (1874-1933).

Deux divertissantes :

- La Faillite de la science imagine une nouvelle découverte d’Edison
- La Merveilleuse Histoire de la princesse Ba Da Boum, ou « la vie à l’envers ».

Deux plus sérieuses, puisque l’auteur fait référence à Jack l’éventreur dans Dancing Girl et que L’Amour mort est ce qui nous attend quand les robots, les « hommes sans cellules », auront le pouvoir.

« Et sur l’Amour définitivement mort, sur les cendres de la divine Souffrance d’autrefois, assurés désormais des citoyens de bronze au cœur d’automates, ils purent entrevoir enfin le triomphe colossal du monde artificiel, définitivement ployé sous les griffes d’acier de l’État surhumain. »

Illustration : Abraham Archibald Anderson, Portrait de Thomas Alva Edison (1890).

> Écouter un extrait : La Faillite de la science.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 538 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Humour :