Livres audio gratuits de la catégorie 'Voyages' :


GRÉGOIRE, Patrick – Sacré Zanskar

Donneur de voix : Patrick Grégoire | Durée : 35min | Genre : Voyages


Sacré Zanskar

Le récit de trois semaines de marche pour traverser le Zanskar, plateau situé au nord de l’Inde, une sorte de petit Tibet, entre 3500 et 5000 mètres d’altitude.

Sacré Zanskar.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 342 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CŒURDEROY, Ernest – Jours d’exil (Première Partie)

Donneuse de voix : Julie | Durée : 10h 15min | Genre : Voyages


Eugène Cœurderoy

« Ce récit, c’est le langage que parle une âme froissée, un peu par les hommes, beaucoup par la réflexion. C’est le cri d’un exilé, d’un revenant. »

« Rêveur, ennemi de toute mesure », « Hors-la-loi », « Vagabond »… Ernest Cœurderoy, né en 1825 et mort suicidé en 1862 est médecin, libertaire et libre-penseur. Il ne se remettra jamais des massacres de juin 1848, sera proscrit de France en 1849, et écrira Jours d’exil en courant d’un pays à un autre, « comme l’hirondelle qui laisse aux beaux jours le soin de diriger son vol ».

La plume est acérée, tendre, ironique, alternativement fière et humble… Sa poésie est du côté de l’outrance, elle n’épargne personne, annonçant un Rimbaud ou un Lautréamont. L’argumentaire déroute, se contredit et parfois grince méchamment avec le recul du siècle qui nous sépare de lui – on y retrouve entre autre sexisme et antisémitisme ordinaires décomplexés -…

Mais toujours, Jours d’exil interpelle et résonne à mille endroits avec des jours présents non moins agités…

LIBERTÉ !

Introduction par l’historien Jacques Gross (1855-1928).

> Écouter un extrait : Introduction par Jacques Gross.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 305 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LA HONTAN, Louis Armand de Lom d’Arce – Dialogues, ou Entretiens entre un Sauvage et le baron de Lahontan

Donneur de voix : Félix Tanguay | Durée : 2h 58min | Genre : Philosophie


Cornelius Krieghoff - Huron appelant l'orignal

Le baron de Lahontan (1666-1716) est un explorateur, anthropologue, écrivain et militaire français. Il fait un séjour de dix ans en Nouvelle-France. Il rencontre les Premières Nations, dont possiblement Kondiaronk, dont il s’inspire pour la rédaction de ses dialogues, lesquelles mettent en scène un chef Huron et un Français qui discutent de la valeur de leur culture respective. On assiste à la rencontre de deux esprits, deux sociétés, deux univers, qui s’observent, qui se jaugent, qui débattent.

Les entretiens de Lahontan sont jubilatoires. L’auteur utilise un procédé littéraire et philosophique déjà connu à l’époque : le dialogue entre le « fou » et le « sauvage », c’est-à-dire le supposé civilisé versus le supposé simplet, qui s’avère finalement imprégné d’une sagacité qui décontenance son interlocuteur. La plume de Lahontan et son procédé littéraire sont d’une surprenante efficacité. D’une part, Lahontan arrive à faire une critique en règle de sa propre société ; d’autre part, il dresse un portrait captivant de la vie huronne. Malgré les arguments qui fusent de toutes parts, c’est Adario qui semble remporter la mise, mais les pointes d’ironie transpercent çà et là le tableau idéalisé. Par exemple, les Hurons jouissent, disent-ils, d’une grande liberté, mais ils possèdent des esclaves… Par ailleurs, Lahontan se donne le rôle d’un bonhomme un peu borné, or cela ne correspond pas au Lahontan historique, comme le prouvent ses échanges épistolaires. De plus, si le beau rôle est donné à l’Amérindien, la démarche de Lahontan ne révèle-t-elle pas en trame de fond une des forces monumentales de l’esprit français : la capacité à l’autocritique ? Ainsi, « les Dialogues sont une œuvre ouverte, une œuvre dont on ne peut tirer de thèse centrale parce que l’ironie empêche le sens de se coaguler. »

L’influence des écrits de Lahontan est considérable. Une quantité impressionnante d’articles, d’études, d’analyses, d’essais y feront suite, et cela encore aujourd’hui. Qui plus est, les dialogues ont eu un immense succès lors de leur parution, influençant les grands auteurs de l’époque : Voltaire, Diderot, Chateaubriand, Rousseau, Leibniz, etc. La plume du baron pourrait en ce sens être considéré comme « le vif coup d’archet qui, vingt ans avant les Lettres persanes [de Montesquieu], ouvre le dix-huitième. »

> Écouter un extrait : 01. De la religion.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 125 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOYLESVE, René – Azurine, ou Le Nouveau Voyage

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 35min | Genre : Voyages


Azurine, ou Le Nouveau Voyage

Alors que nous vivons probablement les derniers temps de l’ère du pétrole, il peut être amusant de découvrir un des tout premiers récits de voyage en automobile : dans le courant de l’été 1894, René Boylesve, deux amis et un mécanicien, à bord d’une Panhard et Levassor répondant au doux nom d’Azurine, effectuèrent un voyage d’agrément de Paris à Aix-les-bains. Pendant neuf jours, à la vitesse vertigineuse de 17 km/h, les quatre compagnons parcoururent près de 600 km et visitèrent, au gré de leurs envies (et des caprices d’Azurine !), Auxerre, Chalon, Lyon… suscitant la curiosité des autochtones et semant la panique parmi les troupeaux croisés sur la route.

Cette belle aventure, pleine d’humour et de poésie, fut publiée en 1895 dans la revue Le Monde moderne.

Illustration : Messieurs Panhard et Levassor, à bord de leur voiture à pétrole, concurrente nº13 du concours de voitures sans chevaux organisé par le Petit Journal, 22 juillet 1894.

Licence Creative Commons

Azurine, ou Le Nouveau Voyage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 078 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FORBIN, Victor – Ibn Batuta, le rival de Marco Polo

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 10min | Genre : Voyages


Ibn Batuta

Ce court essai biographique par l’écrivain-voyageur Victor Forbin (1864-1947), est extrait du Journal des voyages paru en 1904.

Le début : « Ils sont rares, les lecteurs français, et l’on pourrait même dire les lecteurs tout brièvement, qui connaissent le nom du plus grand voyageur du moyen-âge, Abu Abd Allah Muhammad Ibu Abd Ammah El Lawàti, familièrement désigné dans les écrits musulmans par son surnom : Ibn Batuta.
On a chanté dans toutes les langues la gloire du vénitien Marco Polo, qui visita les Indes, L’Asie centrale, la Chine. Pourquoi le nom d’Ibn Batuta n’est-il connu que de quelques écrivains spéciaux ? »

Ibn Batuta, le rival de Marco Polo.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 280 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Théophile – Les Aïssaoua

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 24min | Genre : Voyages


Les Aïssaoua

Théophile Gautier décrit dans ce récit de voyage, extrait du recueil Loin de Paris, avec force détails (et dégoût), le rite « convulsionniste » des membres de la confrérie musulmane des Aïssaoua.

« Un de ces fanatiques, âgé à peine d’une vingtaine d’années, s’avança jusqu’à l’endroit où nous étions assis, et, de l’air le plus tranquille du monde, tout en dodelinant sa tête alourdie par un hébétement de béatitude, il se posa sous les aisselles quatre mèches soufrées tout en feu et les promena lentement le long de chacun de ses bras ; une forte odeur de chair grillée nous montait aux narines, et lui, souriant avec un sourire d’amoureuse langueur, marmottait à demi-voix le nom d’Allah. »

Les Aïssaoua.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 009 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – Les Thermes de Brousse, en Natolie

Donneuse de voix : Mon Evasion | Durée : 26min | Genre : Voyages


Lawrence Alma-Tadema - Strigils and Sponges

« Après dix-huit années d’interruption, me voilà redevenu nomade ; je viens de m’établir sous une tente.
J’avais déjà goûté ce genre de vie, dans les plaines de la Perse, au milieu d’une cour qui a conservé les antiques usages de l’Orient, et qui aime à passer la belle saison dans les camps, comme les premiers dominateurs de ces régions.
Maintes fois j’avais regretté cette existence aventureuse, fidèle image de la vie des patriarches ; c’est donc avec un véritable sentiment de joie que je l’ai momentanément reprise.
Il y a des charmes si puissants attachés à certains jours de bonheur et de paix ! Et si ces jours sont rares pour tous les hommes, ils le sont encore plus pour ceux dont la destinée est de vivre loin de leur patrie !

Article signé JMJ, publié dans la Revue des deux mondes en août 1829.

Illustration : Lawrence Alma-Tadema, Strigils and Sponges (1879).

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 024 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CUSTINE, Astolphe (de) – La Cathédrale de Cordoue

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 25min | Genre : Voyages


La Cathédrale de Cordoue

Ce (philosophique) récit de voyage par le marquis de Custine (1790-1857), est paru dans le Musée des familles en 1837.

« Comme un ver qui se tord, la pensée se retourne sur elle-même, s’égare dans de vagues méditations ; fatigué de recherches, de doutes, d’études, perdu dans les labyrinthes de la philosophie, épouvanté de sa vanité, l’esprit de l’homme se réfugie dans un monde intermédiaire entre le ciel et la terre dans le monde des arts, et la poésie est retrouvée ! Non la poésie primitive, mais la poésie de la seconde époque des sociétés, la poésie de la science et de la douleur !!!… Là, le sentiment du beau idéal sert encore de guide à l’âme fatiguée ; l’inspiration lui fait reconnaître un maître ; le maître lui promet, lui assure une patrie, et tout est réparé. Où le théologien a fait naufrage, le peintre et le poète triomphent. Les arts, la poésie et l’éloquence à leur tête sont les héritiers des religions éteintes, comme ils sont le soutien des religions naissantes. »

La Cathédrale de Cordoue.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 770 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Voyages :