Livres audio gratuits de la catégorie 'Voyages' :


DUMAS, Alexandre – Les Poules de M. Chateaubriand

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 25min | Genre : Voyages


Alexandre Dumas

Dans le très joli ouvrage d’Alexandre Dumas intitulé Impressions de voyage en Suisse, l’auteur, à la façon d’un journal de bord, d’un carnet de voyage, nous livre en un style très vivant, ses découvertes, impressions et rencontres, dont celle avec François-René de Chateaubriand :

« Une auberge que nous trouvâmes sur notre route était celle du Cheval-Blanc ; nous nous y arrêtâmes.
La première nouvelle que j’appris, et en effet c’était la plus importante, était que M. de Chateaubriand habitait Lucerne. On se rappelle qu’après la révolution de juillet, notre grand poète, qui avait voué sa plume à la défense de la dynastie déchue, s’exila volontairement, et ne revint à Paris que lorsqu’il y fut rappelé par l’arrestation de la duchesse de Berry. Il demeurait à l’hôtel de l’Aigle. » (Tome II, Chapitre 40, que nous vous proposons ici.)

Chateaubriand mentionne cette rencontre dans son Livre 35, de ses Mémoires d’outre-tombe, dans lequel il relate son séjour en Suisse.

Illustration : Portrait d’Alexandre Dumas.

Licence Creative Commons

Les Poules de M. Chateaubriand.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 045 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TWAIN, Mark – La Chicago allemande

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 39min | Genre : Voyages


Berlin en 1900

Extrait de Un pari de milliardaires, La Chicago allemande est une description de la ville de Berlin en 1900. Lors de sa visite, l’Américain Mark Twain note soigneusement tout ce qui dans la ville et son organisation serait un bon modèle pour l’Amérique, mais il ridiculise certains détails de la vie berlinoise.
On ne peut pas dire que ce reportage déborde d’humour, mais il a le mérite historique de nous faire revoir et revivre une ville bombardée à 80 pour cent : « de 1939 à 1945, la population chute de 4,3 à 2,8 millions d’habitants ; la ville est en grande partie détruite, le centre-ville un désert de ruines ».

Une signalisation qui alimente la verve de Mark Twain :

« Quelquefois le nom d’une rue change au beau milieu d’une artère, entre les maisons d’un même pâté. Vous ne vous en apercevrez qu’en arrivant au coin suivant, en voyant une nouvelle plaque au mur, et bien entendu vous ne savez pas à quel endroit a eu lieu ce changement. »

Traduction : François de Gail (1905).

La Chicago allemande.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 836 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STEVENSON, Robert Louis – Voyages dans les Cévennes avec un âne

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 4h 5min | Genre : Voyages


Robert Louis Stevenson - Travels with a Donkey in the Cevennes, Frontispiece

Automne 1878 : l’écrivain écossais voyage dans les Cévennes à pied, accompagné d’une ânesse bâtée, qu’il nomme Modestine. Parti du Monastier, en Haute-Loire, il chemine vers le Sud pendant douze jours jusqu’à Saint-Jean-du-Gard. Il traverse le Velay, le Gévaudan, la Lozère et le pays des Camisards (calvinistes languedociens), qui menèrent une guerre de révolte après la révocation de l’Édit de Nantes par Louis XIV.

L’auteur nous invite à goûter à sa suite aux charmes d’une nature sauvage ou agreste, aux plaisirs de la marche et des rencontres qu’elle permet, aux joies du plein-air et des nuits passées à la belle étoile, à la chaleur de l’hospitalité parfois. On regrette néanmoins la maltraitance infligée à Modestine au début du voyage et le manque de considération dont elle est victime de la part de Stevenson, ce dont il se repent piètrement, après s’être attaché peu à peu sentimentalement à cette pauvre bête.

Pour le reste, accompagnons-les tous deux au cœur du beau pays cévenol, c’est un pur délice !

Traduction : Fanny William Laparra (1889-1939), Éditions Stock (1925).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Préface.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 125 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JANIN, Jules – Le Voyage d’un homme heureux

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h | Genre : Voyages


Bernardo Bellotto - Piazza San Martino, Lucca (1742-1746)

Itinéraire du Voyage d’un homme heureux :
Paris, Fontainebleau, Pouilly, Moulins, La Palice, Roanne, Feurs, Saint-Étienne, Argental, Valence, Montélimar, Nîmes, Arles, Marseille puis l’Italie avec Nice, Gênes, Lucques, Pise, Florence, Milan, Turin et retour via Genève.

Jules Janin en 1840 a pour destination Lucques où il est seigneur d’un petit royaume de quelques mètres carrés qu’il n’a encore jamais vu ! Ce n’est pas très loin du comté de Nice. (C’est à la suite des entretiens de Napoléon III avec le Comte de Cavour, en 1858, qu’aboutira le rattachement du Comté de Nice à la France)
Le récit est bourré de souvenirs historiques, artistiques… Un vrai régal de tableaux, de galeries de peinture, mais quelquefois le « bon Janin » critique violemment le gâchis, par le modernisme, de tant de beautés antiques.

« J’écris un peu au hasard, comme les choses me viennent à l’esprit. Tout à l’heure, l’archevêque de Bordeaux faisait vibrer les cloches de nos villages, maintenant les vers de notre poète Chapelou font vibrer les cordes de mon cœur. Chaque tour de roue amène ainsi son émotion, son sourire, sa chanson ou sa complainte. »

Illustration : Bernardo Bellotto, La Piazza San Martino, Lucca (détail, 1742-1746).

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 624 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SEGALEN, Victor – Équipée, Voyage au pays du réel

Donneur de voix : Cyprien | Durée : 3h | Genre : Voyages


Dong Yuan - Le Bâtiment du paradis des Immortels dans la montagne

« J’ai toujours tenu pour suspects ou illusoires des récits de ce genre : récits d’aventures, feuilles de route, racontars – joufflus de mots sincères – d’actes qu’on affirmait avoir commis dans des lieux bien précisés, au long de jours catalogués. » Ainsi commence Équipée, récit de voyage d’un genre inclassable qui figure, malgré son inachèvement, parmi les œuvres majeures de Victor Segalen.

Le choix du titre traduit toute l’ambivalence d’un texte à la fois grandiose dans son ambition et volontiers ironiquement prosaïque dans son objet. Commencé au cours d’une mission archéologique en Chine en 1914, puis poursuivi à Brest de 1915 à 1916, il oscille en permanence entre voyage géographique et voyage intérieur. Mêlant méditation philosophique, récit d’aventure, fragments poétiques, et même certaines pages polémiques, il culmine dans une rencontre entre le narrateur et son alter ego, un adolescent mutique qui incarne les aspirations profondes que Segalen est allé chercher au bout du monde, pour mieux les découvrir en lui-même.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 364 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Théophile – La Tauromachie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Nouvelles


Francisco de Goya - La Tauromaquia

En 1843, Théophile Gautier a parcouru toute l’Espagne, de la Bidassoa aux bouches de l’Ebre, en passant par Valladolid, Madrid, Séville, Cordoue et Grenade. Il l’a vue en peintre et en poète, tout aux impressions d’art et aux souvenirs littéraires.

Treize ans plus tard, dans La Peau du tigre (presque au complet sur le site), il insère un article La Tauromachie qui doit beaucoup à son voyage où il s’était fort documenté. Sa position est nette, au risque de s’attirer les critiques des adversaires de ce sport :
« Nous trouvons que ce spectacle est noble, héroïque, et digne d’un peuple vaillant ; il démontre la supériorité du courage sur la force brutale, et de l’esprit sur la matière.
Cette lutte, où le combattant le plus faible est presque toujours vainqueur, et cela par le sang-froid, par l’appréciation juste du danger, inspire à l’âme des spectateurs un sentiment de fierté bien différent du trouble où les laissent les émotions de théâtre. C’est une impression mâle, énergique, robuste, et préférable aux mélancolies romanesques. »

« Goya, l’admirable auteur des Caprices, était un aficionado exalté : il passait sa vie parmi les toreros et ne manquait pas une course. Il a rendu, sous le titre de Toromaquia, dans une suite d’eaux-fortes mêlées d’aqua-tinta, avec cette fougue, cette fantaisie et ce caractère profondément espagnol qui lui sont propres, différentes scènes de courses depuis lès Mores jusqu’à son temps. »

Note : Les auditeurs voudront bien m’excuser d’avoir écorché certains mots, car le texte est truffé de fautes françaises et espagnoles qui en rendent la lecture difficile !

La Tauromachie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 845 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUMAS, Alexandre – En Russie. Impressions de voyage (Première Partie)

Donneuse de voix : Marie-Geneviève Séré | Durée : 11h 13min | Genre : Voyages


Alexandre Dumas par Nadar

Dans l’introduction de ses Impressions de voyage Alexandre Dumas (père) annonce 3000 lieues en 6 mois, le périple se terminant le 11 novembre 1858. Le souverain régnant était le tsar Alexandre II.

Dumas fait une large place à l’histoire des tsars et tsarines, ou plutôt aux anecdotes et légendes qui l’accompagnent. Il évoque aussi la vie quotidienne des nobles, des moujiks, de l’entourage du Tsar, des écrivains et des poètes, dont Alexandre Pouchkine.
Le cadre de cette première partie, de plus de 250 pages, est Saint-Pétersbourg et ses alentours.

Les chapitres relatant les soucis de l’auteur pour ses bagages et ceux de sa nombreuse compagnie (secrétaires, amis, chiens et chats) n’ont pas été enregistrés.

> Écouter un extrait : Explications Préliminaires.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 015 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

IRVING, Washington – Les Contes de l’Alhambra

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 13h 22min | Genre : Contes


Chénot - Entrée de la cour des Lions à l'Alhambra

À la requête de l’ambassadeur américain en Espagne, l’écrivain et historien Washington Irving (1783-1859), alors en séjour à Paris, se rendit à Madrid en 1826 afin d’y étudier les documents relatifs à la découverte du Nouveau Monde, récemment rendus publics par l’administration espagnole. De ces travaux devait naître, deux ans plus tard, une biographie de Christophe Colomb intitulée, A History of the life and voyages of Christopher Columbus.

Lors de ce voyage en Espagne, Irving eut l’occasion de se rendre à Grenade et le privilège d’y être logé dans le palais de l’Alhambra. Ses observations des coutumes locales, ses conversations avec les habitants, ses propres rêveries inspirées par ces lieux magiques lui inspirèrent le recueil Tales of the Alhambra (1832), dans lequel il mêle savamment son récit de voyage à des considérations historiques sur la présence des Maures en Espagne et la Reconquête, et surtout à une sélection de contes.

Teintés de romantisme, ces contes reprennent d’anciennes légendes espagnoles remises au goût du jour pour le public anglosaxon du XIXème siècle. Caveaux et fontaines enchantés, chevaux ou luths merveilleux, fantômes, tous les ingrédients du gothique sont là, agrémentés d’une petite pointe de picaresque à l’espagnole…

Traduction : Adèle Sobry (17?-18?) et Christine Sétrin (Chapitres 32 à 36).

Je remercie chaleureusement Vincent de l’Épine d’avoir bien voulu réviser la traduction des derniers chapitres.

Illustration : Chénot, Entrée de la cour des lions de l’Alhambra (S. XIX).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01 : Le Voyage.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 135 252 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Voyages :