Livres audio gratuits pour 'Camille Allary' :


ALLARY, Camille – La Boiteuse

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


La Boiteuse

La Boiteuse est une nouvelle du recueil de Camille Allary Les Amours buissonnières.

« Elle avait vingt-deux ans lorsqu’elle prit, dans mon village, la direction du pensionnat des demoiselles. C’était une grande fille blonde, maigre, à l’air modeste, aux yeux bleus sans éclat, au visage insignifiant, à la démarche lourde et traînante. Le curé ne jurait que par mademoiselle Céleste Chabrier. On la disait charitable, vertueuse, et ce fut un grand scandale dans le pays quand on apprit que l’institutrice était follement éprise de M. Garcin, le nouveau vicaire. »

Illustration : Au confessionnal (d’après le tableau de H. von Angeli, 1874).

La Boiteuse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 811 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLARY, Camille – La Première Capture

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 17min | Genre : Nouvelles


330px-William John Huggins - The topsail schooner ‚Amy Stockdale‘ off Dover

La Première Capture est une nouvelle du recueil Les Amours buissonnières, de Camille Allary.

Cette première capture est celle d’un brick anglais par des matelots d’un brigantin français, pendant le Directoire.
« J’étais novice à bord de l’Épervier. C’était le plus fin navire de l’escadre. Maintes fois, les Anglais lui avaient donné la chasse. Mais leurs pontons, lourds et joufflus, impuissants de lutter de vitesse avec notre brigantin, s’avouaient vaincus après quelques heures de poursuite. Un matin, pourtant, l’Épervier faillit se laisser prendre par une corvette anglaise. Le vent violent nous obligeât à courir les bordées. La corvette nous tenait presque. Pour nous dérober à cette poursuite, nous dûmes jeter l’ancre dans la rade de Gênes. »

Illustration : William John Huggins, The topsail schooner « Amy Stockdale » off Dover (1838).

La Première Capture.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 055 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLARY, Camille – Le Péché du père Blaise

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Le Péché du père Blaise

Cette nouvelle est la première du recueil : Les Amours buissonnières, de Camille Allary.

« Il y avait bien une quarantaine d’année que le père Blaise, de l’ordre des Franciscains, remplissait, à l’abbaye de Monroc, les doubles fonctions de frère portier et de frère quêteur, lorsque, le démon aidant, il commit le péché duquel le Roi des rois lui fera sans doute miséricorde le jour où l’éclatante fanfare des anges sonnera le réveil des morts, mais qui le mordra au cœur jusqu’à l’heure du sommeil éternel…

Les moines sont pauvres, très pauvres. Ils vivent de leurs légumes et des aumônes que les frères quêteurs recueillent, de porte en porte, dans les villes et villages voisin. »

Illustration : C. Buongiorno, Moine avec son âne (XIXème ?).

Le peche du pere Blaise.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 700 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLARY, Camille – Les Violettes fanées

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 14min | Genre : Nouvelles


Les Violettes fanées

Les premières lignes ci-dessous de Les Violettes fanées de Camille Allary se continuent par une belle lettre poétique extraite d’Au pays des cigales.

« Comme le temps s’envole vite, ma pauvre Margot ! Il y a déjà trois longues années que je t’ai dit adieu. Trois années !… Que de luttes j’ai eu à soutenir, que de cris de douleur il m’a fallu étouffer depuis notre séparation ! Ah ! mignonne, quelle épaisse couche de lie il y avait au fond de la coupe où j’ai voulu m’abreuver ! Quand j’y songe, il me semble que c’est hier que je t’ai embrassée pour la dernière foi… »

Illustration : Violettes dans un herbier (photographie de R.A. Nonenmacher, licence Cc-By-Sa-4.0).

Les Violettes fanées.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 764 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLARY, Camille – La Confession d’une hirondelle

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Contes


La Confession d'une hirondelle

Presque tous les contes et nouvelles de Au pays des cigales de Camille Allary sont lisibles ici. Aujourd’hui La Confession d’une hirondelle vous permettra d’entendre une hirondelle raconter sa vie en français et il ne vous sera pas difficile d’humaniser cette histoire…

« Avant de fermer les yeux, – si la mort m’en donne le temps, – je veux vous faire ma confession. Peut-être trouverez-vous dans l’histoire de mes jours passés quelques enseignements qui vous aideront à porter sans rébellion le pesant fardeau de la vie. Approchez donc, mes chers petits, encore encore, encore. Ma voix est si faible que, si vous restiez là-bas, vous ne m’entendriez pas. »

Ne croirait-on pas une écouter une femme parler ?

Illustration : Hirondelle et ses petits.

La Confession d’une hirondelle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 383 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLARY, Camille – Le Tambourinaïre de Cassis

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


Le Tambourinaïre de Cassis

« Je tiens seulement à vous dire toute mon émotion, le charme sous lequel vous m’avez tenu. Imaginez que je sois allé vous voir, près de Marseille, aux Aygalades ou à Montredon, dans un petit jardin rafraîchi par les brises de mer. Je suis un passant, un invité, un ami émerveillé de vous entendre ; et jusqu’au soir nous causons, et je m’en vais, en emportant votre chant de cigale adouci, pareil dans la nuit tiède à un chant de flûte.

C’est la vie elle-même, le sanglot d’une minute, le sourire d’une seconde, un brin de chèvrefeuille cueilli, respiré et jeté, ce qu’on rêve en regardant les nuages du ciel s’envoler et passer comme des migrations d’oiseaux de neige. Rien ne peut être plus délicat comme art, ni plus ému comme sentiment. » Émile Zola

« Après vêpres, les jeunes gens se disposaient à faire la farandole, lorsque tout à coup une nouvelle, qui se répandit dans Cassis avec la rapidité de l’éclair, jeta la consternation parmi les habitants.
Vidal de Cassis, Vidal le roi des tambourinaires, refusait son concours à la vote !
C’était inouï. Les Cassidiens, qui depuis trois semaines attendaient le fameux bal de la Saint-Pierre, n’en revenaient pas. »

Plusieurs autres nouvelles sont dans la bibliothèque : La Légende des trois larmes, Thérèse, Le Mal du pays, Boniface, L’Âme envolée, La Couronne de roses.

Le Tambourinaire de Cassis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 054 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLARY, Camille – La Légende des trois larmes – Thérèse – Le Mal du pays

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Fresque Palais Papes Avignon

La tristesse nous saisit quand nous lisons la plupart des contes du Pays des cigales de Camille Allary (1852-1889), le poète marseillais mort jeune. Les cigales sont là, certes, et le soleil de Provence inonde le jeune homme mais ses souvenirs sont la plupart du temps orientés vers la fragilité de la vie. On ne sort jamais indifférent d’un de ses poèmes-souvenirs en prose.

La Légende des trois larmes

« Ah ! la fière ville qu’était Avignon à l’époque où les papes l’habitaient ! On ne vit jamais tant d’entrain, tant d’animation, tant de gaieté. C’était du matin au soir des processions qui n’en finissaient plus, des cardinaux à longues robes, des dais empanachés, des chasubles, des mitres étincelantes, d’interminables files d’enfants de chœur et de pénitents bleus chantant latin dans les rues tortueuses jonchées de fleurs effeuillées, des pages aux costumes bigarrés jouant aux osselets sur les remparts, tandis que, couchés près de là, les grands lévriers suivaient leurs mouvements du coin de l’œil… »

Thérèse est un récit extrêmement émouvant : « Elle s’appelait Thérèse, c’était ma sœur, et je ne l’ai vue que trois fois dans ma vie. »
Elle est morte à huit mois

Le Mal du pays

« Ô Paris, grand faiseur de révolutions, grand démolisseur de trônes, tu ne vaux pas, malgré ta renommée, le petit village où je vins au monde, un jour de beau soleil. Je suis bien loin de lui, pourtant je vois d’ici son clocher pointu et ses maisons blanches…

La Légende des trois larmes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 838 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLARY, Camille – Boniface, histoire d’un chat – L’Âme envolée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Contes


Filippo Corelli - Le Chat sur le seuil (début XXe)

« Quand je les ai lus, ces nouvelles et ces contes dorés par le soleil de Provence, il m’a semblé que je redevenais tout petit pour me remettre à grandir. J’avais cet attendrissement des vieilles lettres d’amour retrouvées au fond d’un tiroir… Il n’est pas besoin d’avoir laissé son cœur en Provence pour rire et pour pleurer avec vous. »

écrit Émile Zola dans la préface qu’il consacre au recueil Au pays des cigales du jeune poète provençal Camille Allary (1852-1889), déjà sur notre site avec son Chant pompéien.

Boniface, histoire d’un chat :
« Boniface était un chat modèle. On n’avait pas une peccadille à lui reprocher. Il ne sortait presque jamais. Parfois il lui arrivait de flâner un moment sur le seuil de la porte ; mais il rentrait à la hâte dès qu’il voyait un passant s’approcher de lui. Nanon, la domestique, l’adorait. Elle avait brodé à son intention un joli petit coussin à fond noir, sur lequel se détachait une gerbe de coquelicots et de bluets entremêlés d’épis dorés. C’est là-dessus que le matou s’allongeait devant la braise du foyer. »

L’Âme envolée est le souvenir coloré et ému d’une « Chose vue » comme dirait Victor Hugo :
« À cette heure, toutes les fois que j’entends parler de bohémiens, je songe à ces gitanos qui vinrent, une claire matinée de septembre, faire halte tout près du cimetière, dans les chaleurs lourdes du soleil. La vie turbulente de ces chevaliers errants de la misère, leurs éclats de rire sonores, contrastaient avec la paix profonde de ce coin de terre inculte où dormaient les morts. »

Boniface, histoire d’un chat.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 639 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Camille Allary :


12>