Livres audio gratuits pour 'Eugène Sue' :


SUE, Eugène – Les Sept Péchés capitaux (La Paresse)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 3h 52min | Genre : Romans


La Paresse

La Paresse est le cinquième des Sept Péchés capitaux, parus entre 1847 et 1853.

Le début : « Un peintre voudrait-il représenter dans sa plus charmante expression la paresseuse douceur du farniente ? Nous allons tenter de lui offrir un modèle.
Florence de Luceval, mariée depuis six mois, n’a pas encore dix-sept ans ; elle est blanche et rose, avec de beaux cheveux blonds. Quoique d’une taille svelte et élancée, la jeune femme est un peu grasse ; mais ce léger embonpoint est si merveilleusement réparti, qu’il devient un nouvel attrait. La pose de Florence, enveloppée d’un peignoir de mousseline blanche, est pleine de nonchalance et d’abandon ; à demi étendue dans un moelleux fauteuil à dossier renversé, où repose indolemment sa tête charmante, elle allonge et croise ses petits pieds , chaussés de mignonnes pantoufles, sur un épais coussin, tandis que, du bout de ses doigts effilés, elle effeuille une rose sur ses genoux. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 094 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Sept Péchés capitaux (La Luxure)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 16min | Genre : Romans


La Luxure

La Luxure est le quatrième des Sept Péchés Capitaux, parus entre 1847 et 1853.

« — Et moi, vous ne me perdrez pas ainsi que le cardinal légat, madame ! s’écria l’archiduc en se levant et faisant un suprême effort pour rompre le charme dont il sentait déjà l’irrésistible puissance. Je vois le piège ; j’ai des ennemis, vous voulez, par vos séductions perfides, m’entraîner à quelque démarche dangereuse, et ensuite me livrer aussi au mépris et aux risées que mériterait ma faiblesse. Mais, Dieu soit béni ! il m’ouvre les yeux à temps. Je le reconnais avec horreur, cette fascination diabolique, qui m’ôtait l’usage de ma raison, n’était pas même de l’amour, non, je cédais à la passion la plus grossière, la plus ignoble, qui puisse ravaler l’homme au niveau de la brute, à cette passion que, pour ma honte et pour la vôtre, je veux nommer tout haut, à LA LUXURE, madame !!! »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 507 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Billes d’agate (Version 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


Les Billes d'agate

L’actualité récente et ces lignes de Les Billes d’agate (1844) d’Eugène Sue ont provoqué la publication de cette nouvelle.

« Elle n’avait pu résister a l’insurmontable tentation de s’emparer de ces jouets… parce qu’elle est enceinte…
Et elle a quinze ans à peine…
Et le crime de cet homme restera impuni ; au-dessus de onze ans, lorsqu’il n’y a ni violence, ni enlèvement, ni détournement, la jeune fille est réputée librement consentante. »

« Elle a succombé, comme tant d’autres, à l’une des mille influences de la misère.
La misère, répétons-le, cette fatalité des temps modernes. »

Les Billes d’agate.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 462 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Sept Péchés capitaux (La Colère)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 18min | Genre : Romans


La Colère

La Colère est le troisième des Sept Péchés capitaux, parus entre 1847 et 1852.

Extrait : « La colère est chez moi une passion d’une telle énergie, que ses accès ont toujours décuplé ma vaillance physique et morale. L’effervescence du sang, l’impétuosité du caractère, exaltées jusqu’à leur dernière puissance, la colère, en un mot, est donc une force ? Quand cette force a été mise en jeu par des motifs généreux, elle m’a poussé à des actions dont je pourrais m’enorgueillir. Quand cette force a été, au contraire, mise en jeu par des motifs misérables, elle m’a poussé à des actes dégradants ou criminels… »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 965 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Trois Historiettes

Donneuse de voix : Domi | Durée : 56min | Genre : Contes


Paul Cézanne - Portrait d'un vieil homme

Paul Labbé (1855-1923) : pourquoi la petite Rose Deschamps, qui devait convoler à Pâques, ne se maria qu’à la Trinité, vous le saurez en lisant Le Trousseau.

Jean Lorédan (1853-1937) : Tonton (1904)
Ce brave Tonton ! Un homme qui cependant « avait tout ce qu’il faut pour être heureux, de l’argent, une retraite, l’indépendance, la considération… » C’est ce que disait justement, ce matin, le Phare de Quimper… Pauvre Tonton !

« Il est quelque chose de plus effrayant que la fatalité antique qui poussait forcément certaines races à des crimes monstrueux… C’est la misère ! La misère… cette épouvantable fatalité des temps modernes. »
Eugène Sue le montre dans Les Billes d’agate.

> Écouter un extrait : Le Trousseau.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 846 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Sept Péchés capitaux (L’Envie)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 10h 21min | Genre : Romans


L'Envie

Eugène Sue, né le 26 janvier 1804 à Paris et mort en exil le 3 août 1857 à Annecy (Haute-Savoie), est un écrivain français, principalement connu pour deux de ses romans-feuilletons à caractère social : Les Mystères de Paris (1842-1843) et Le Juif errant (1844-1845). Les Sept Péchés Capitaux sont parus entre 1847 et 1852.

« Oui, mon enfant, l’envie est en soi un sentiment excellent ; seulement vous l’avez jusqu’ici mal appliqué, vous avez mal envié, au lieu d’envier bien.
- Envier bien ! L’envie, un sentiment excellent, – répéta Frédérik, comme s’il n’avait pu en croire ses oreilles. – L’envie, l’affreuse envie, qui ronge, qui dévore, qui tue.
- Mon pauvre enfant, la Loire a failli tout à l’heure être votre tombeau. Ce malheur arrivé, votre mère, n’est-ce pas, se fût écriée : « Oh ! fleuve maudit, qui tue ! oh ! fleuve maudit, qui a englouti mon fils. »
- Hélas ! monsieur David !
- El si les craintes d’inondation se réalisent, que de voix désespérées s’écrieront : « Oh ! fleuve maudit ! nos maisons sont emportées, nos champs submergés. » Ces malédictions sont-elles justes ?
- Que trop, monsieur David.
- Oui, et pourtant, ce fleuve si maudit fertilise ses rives. Il est la richesse des villes qu’il traverse. Des milliers de bateaux chargés de denrées de toutes sortes sillonnent ses ondes ; ce fleuve si maudit accomplit enfin la mission utile, fécondante, que Dieu a donnée à tout ce qu’il a créé, car dire que Dieu a créé les fleuves pour l’inondation et pour le désastre, ce serait un blasphème. Non ! non ! C’est l’homme, dont l’ignorance, l’incurie, l’égoïsme, l’avidité, le dédain de toute fraternelle solidarité, changent en fléaux les dons célestes du Créateur. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 978 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Sept Péchés capitaux (L’Orgueil : Tome 02)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 9h 12min | Genre : Romans


L’Orgueil

« Tant d’argent à moi seule ! Pourquoi cela ?
Pourquoi tant à moi, rien aux autres ?
Cette fortune immense comment l’ai-je gagnée ?
Hélas ! je l’ai gagnée seulement par ta mort, ô ma mère, par ta mort, ô mon père !
Ainsi, pour que je sois si riche, il faut que j’aie perdu les êtres que je chérissais le plus au monde.
Pour que je sois si riche, peut-être faut-il qu’il y ait des milliers de jeunes filles, comme Herminie, toujours exposées à la détresse, joyeuses aujourd’hui, désespérées demain !
Et, quand elles ont perdu la seule richesse de leur âge, leur insouciance et leur gaieté, quand elles sont vieilles, quand ce n’est plus seulement le travail, mais les forces qui leur manquent, que deviennent-elles, ces infortunées ? »

> Écouter un extrait : Chapitre 35.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 692 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Sept Péchés capitaux (L’Orgueil : Tome 01)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 9h 15min | Genre : Romans


L'Orgueil

Eugène Sue, né le 26 janvier 1804 à Paris et mort en exil le 3 août 1857 à Annecy (Haute-Savoie), est un écrivain français, principalement connu pour deux de ses romans-feuilletons à caractère social : Les Mystères de Paris (1842-1843) et Le Juif errant (1844-1845). Les Sept Péchés Capitaux sont parus entre 1847 et 1852.

« - Que voulez-vous, monsieur ? Je ne trouverais à me placer ainsi que chez une personne d’une condition aussi modeste que la mienne… et malgré moi… je suis tellement sensible à certains défauts d’éducation et de manières, que j’aurais trop à souffrir en maintes occasions… Cela est puéril… ridicule… je le sais, car le manque d’usage n’ôte rien à la droiture, à la bonté de la plupart des personnes de la classe à laquelle j’appartiens, et dont mon éducation m’a fait momentanément sortir ; mais il est pour moi des répugnances invincibles, et je préfère vivre seule… malgré les inconvénients de cet isolement, et puis enfin je contracterais presque une obligation envers la personne qui me recevrait chez elle… et je craindrais que l’on ne me le fît trop sentir.
- Au fait, ma chère enfant, tout, ceci est très conséquent, — dit le bossu après un moment de réflexion ; — vous ne pouvez penser ou agir autrement, avec votre fierté naturelle… et cet orgueil, qu’en vous j’aime avant toute chose a été, j’en suis sûr, et sera toujours votre meilleure sauvegarde… ce qui ne m’empêchera pas bien entendu, si vous le permettez, de venir de temps à autre… savoir si je peux aussi vous sauvegarder de quelque chose… »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 706 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Eugène Sue :


12>