Livres audio gratuits pour 'Eugène Sue' :


SUE, Eugène – Kernok le pirate

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h | Genre : Romans


Corsaires et pirates

Il est difficile de ne pas s’indigner en écoutant, par un prédicateur, l’éloge funèbre de Kernok le pirate, assassin crapuleux, meurtrier sanglant, jouissant de l’agonie de ses victimes, mais ayant échappé à la justice et fini sa vie dans une feinte dévotion.

Eugène Sue ne nous épargne aucun de ses crimes… Écoutez le chapitre IX, Orgie, par exemple, et son horrible épilogue qui fait sourire l’odieux capitaine.

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 05.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 712 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Le Parisien en mer

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Henry Scott Tuke - Going aloft

Dans sa dédicace d’Atar Gull (1831) à Fenimore Cooper, Eugène Sue écrit : « C’est aussi cette conviction profonde, Monsieur, qui m’a donné le courage de publier quelques essais maritimes ; car, venant après vous, il fallait un tel mobile pour oser entreprendre une tâche aussi périlleuse. »
Le Parisien en mer est un de ces « essais maritimes » ayant pour héros Mathieu Guichard, un garçon « difficile » devenu mousse sur la « Charmante Louise » :
« À dix ans, il donnait des coups de pied à sa mère, insultait les vieillards, volait de vieux clous pour aller les vendre, ne faisait rien à l’établi, recevait de glorieuses gourmades de monsieur son père, et passait des journées dehors.
À douze ans, Mathieu avait, comme on dit, connu l’amour, cassé des carreaux, battu la garde, et était devenu un des coryphées de l’amphithéâtre de l’Ambigu et des Funambules.
Le cours de ces énormités ne fit que s’augmenter, et le torrent de ces désordres devint tel, qu’il menaçait d’engloutir la réputation, l’honneur et les économies de Jean Guichard, qui, en manière de digue, avait en vain opposé audit torrent une multitude de bâtons d’orme ou de frêne, qui s’étaient brisés en éclats sur le dos de Mathieu, sans rien changer à ses habitudes de forcené. »
En exergue de cette nouvelle une définition à retenir : « Parisien, s. m. Sottise la plus grande, la plus injurieuse à un matelot ; désignation dans les bâtiments d’un pauvre sujet, et quelquefois d’un mauvais sujet… Villaumez, Dictionnaire de marine »

Le Parisien en mer.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 075 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Mystères de Paris (Livre I)

Donneur de voix : Projet collectif | Durée : 4h 15min | Genre : Romans


Eugene Sue Les Mysteres de Paris

Eté 1842 : le premier épisode des Mystères de Paris paraît pour la première fois en feuilleton. Le dandy noceur Eugène Sue y donne vie à une faune inconnue de la littérature : le petit peuple de Paris, qui vit dans des conditions épouvantables.
Le succès est fulgurant. Dans les cafés, le matin, on s’arrache les Débats. La foule des boulevards et des faubourgs patiente parfois jusqu’à quatre heures dans les cabinets de lecture où les quotidiens se louent à la demi-heure. Et ceux qui ne savent pas lire se font conter les Mystères à la veillée… Paris se trouve du jour au lendemain tenu en haleine par les aventures du Chourineur, de l’ignoble maître d’école, de son hideuse compagne La Chouette, de Fleur-de-Marie la Goualeuse, du concierge Pipelet etc, etc…
« Des malades ont attendu pour mourir la fin des Mystères de Paris », rapporte même Théophile Gautier.

Nous vous en proposons une adaptation fidèle au roman dans le style des feuilletons radiophoniques de naguère.

Les arrangements pour orgue de barbarie sont de MM. Antoine Bitran, Norbert Schermann. Valéry Sauvage a quant à lui interprété avec talent les morceaux de guitare. Les chansons de Fleur-de-Marie sont interprétées par Loulou. Sans oublier les joueurs d’orgue de barbarie qui ont répondu gentiment à mon appel en m’envoyant des informations précieuses et quelques uns de leurs morceaux : Gérard Dabonot, Anne Beaugendre, Guy Mauduit dit Jim, Philippe Crasse du Ludion, Claire de la Frénière, Robert Niemeczek… pardon à ceux que j’ai omis de citer. Grâce à eux j’ai découvert le petit monde de l’orgue de barbarie qui m’enchante et qui j’espère enchantera les auditeurs des Mystères de Paris.
Merci à tous.

Les donneurs de voix ayant participé au projet :

Pomme : Madame Georges
Orangeno : Fleur-de-Marie
Janico : Murph
Jean-Luc Fischer : Narrateur, Le Chourineur, Borel, David
Alexandre Khazal : Rodolphe, l’homme au bonnet, Thomas Seyton
Saperlipopette : la Chouette
Juliette : la Mère Ponisse
Marieca : la Comtesse Sarah
Avec la participation de Nicolas Piémont, dans le rôle du Maître d’école.

Adaptation et mise en scène : Jean-Luc Fischer.

Un dernier mot avant de vous laisser vous plonger dans le Paris de Louis-Philippe : vous trouverez dans les Mystères bon nombre de de références et de termes d’argot de l’époque.
Nous les avons explicités dans des notes que vous trouverez ici.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 36 047 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |