Livres audio gratuits pour 'Eugène Sue' :


SUE, Eugène – Les Mystères de Paris (Œuvre intégrale)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 43h 24min | Genre : Romans


Les Mystères de Paris

Les Mystères de Paris est le roman fleuve d’Eugène Sue, publié sous forme de feuilleton dans Le Journal des débats entre juin 1842 et octobre 1843. Le récit suit le personnage de Rodolphe, le grand-duc de Gerolstein, venu à Paris à la recherche de sa fille disparue, accompagné par ses amis Sir Walter Murph, un Anglais, et David, un médecin noir doué, ancien esclave. Déguisé en ouvrier, il découvre les rues de la capitale et de ses environs permettant à l’auteur de dresser un inventaire géographique et social de la région parisienne du XIXe siècle. Mais cette exploration se prolonge d’une réflexion sur le Bien et le Mal et les manières d’inciter au premier tout en combattant le second.

- Livre 01 (Version 2)
- Livre 02
- Livre 03
- Livre 04
- Livre 05
- Livre 06
- Livre 07
- Livre 08
- Livre 09
- Livre 10


> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 1 365 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Mystères de Paris (Livre 01, Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 14min | Genre : Romans


Les Mystères de Paris

Les Mystères de Paris est le roman fleuve d’Eugène Sue, publié sous forme de feuilleton dans Le Journal des débats entre juin 1842 et octobre 1843. Le récit suit le personnage de Rodolphe, le grand-duc de Gerolstein, venu à Paris à la recherche de sa fille disparue, accompagné par ses amis Sir Walter Murph, un Anglais, et David, un médecin noir doué, ancien esclave. Déguisé en ouvrier, il découvre les rues de la capitale et de ses environs permettant à l’auteur de dresser un inventaire géographique et social de la région parisienne du XIXe siècle. Mais cette exploration se prolonge d’une réflexion sur le Bien et le Mal et les manières d’inciter au premier tout en combattant le second.

Le début : « Vers la fin du mois d’octobre 1838, par une soirée pluvieuse et froide, un homme d’une taille athlétique, coiffé d’un vieux chapeau de paille à larges bords, et vêtu d’un mauvais bourgeron de toile bleue flottant sur un pantalon de pareille étoffe, traversa le Pont-au-Change et s’enfonça dans la Cité, dédale de rues obscures, étroites et tortueuses, qui s’étend depuis le Palais-de-Justice jusqu’à Notre-Dame. »

Accéder à l’intégralité de cet ouvrage…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 317 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Mystères de Paris (Livre 10)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 2h 39min | Genre : Romans


Les Mystères de Paris

Le début de la dixième (et dernière) partie :

« Le prince Henri d’Herkaüsen-Oldenzaal au comte Maximilien Kaminetz.

Oldenzaal, 25 août 1840.

J’arrive de Gerolstein, où j’ai passé trois mois auprès du grand-duc et de sa famille ; je croyais trouver une lettre m’annonçant votre arrivée à Oldenzaal, mon cher Maximilien. Jugez de ma surprise, de mon chagrin, lorsque j’apprends que vous êtes encore retenu en Hongrie pour plusieurs semaines.
Depuis quatre mois je n’ai pu vous écrire, ne sachant où vous adresser mes lettres, grâce à votre manière originale et aventureuse de voyager ; vous m’aviez pourtant formellement promis à Vienne, au moment de notre séparation, de vous trouver le premier août à Oldenzaal. Il me faut donc renoncer au plaisir de vous voir, et pourtant jamais je n’aurais eu plus besoin d’épancher mon cœur dans le vôtre, mon bon Maximilien, mon plus vieil ami, car, quoique bien jeunes encore, notre amitié est ancienne, elle date de notre enfance. »

Accéder à l’intégralité de cet ouvrage…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 412 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Mystères de Paris (Livre 09)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 50min | Genre : Romans


Les Mystères de Paris

Le début de la neuvième partie : « Nous conduirons le lecteur chez la comtesse Mac-Gregor, qu’une crise salutaire venait d’arracher au délire et aux souffrances qui, pendant plusieurs jours, avaient donné pour sa vie les craintes les plus sérieuses.
Le jour commençait à baisser… Sarah, assise dans un grand fauteuil, et soutenue par son frère Thomas Seyton, se regardait avec une profonde attention dans un miroir que lui présentait une de ses femmes agenouillée devant elle.
Cette scène se passait dans le salon où la Chouette avait commis sa tentative d’assassinat.
La comtesse était d’une pâleur de marbre, que faisait ressortir encore le noir foncé de ses yeux, de ses sourcils et de ses cheveux ; un grand peignoir de mousseline blanche l’enveloppait entièrement. »

Accéder à l’intégralité de cet ouvrage…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 087 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Mystères de Paris (Livre 08)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 21min | Genre : Romans


Les Mystères de Paris

Le début de la huitième partie : «Rigolette, vivement intéressée au triste sort de la sœur de Pique-Vinaigre, ne la quittait pas des yeux, et allait tâcher de se rapprocher un peu d’elle, lorsque malheureusement un nouveau visiteur, entrant dans le parloir, demanda un détenu, qu’on alla chercher, et s’assit sur le banc entre Jeanne et la grisette.
Celle-ci, à la vue de cet homme, ne put retenir un geste de surprise, presque de crainte…
Elle reconnaissait en lui l’un des deux recors qui étaient venus arrêter Morel, mettant ainsi à exécution la contrainte par corps obtenue contre le lapidaire par Jacques Ferrand.
Cette circonstance, rappelant à Rigolette l’opiniâtre persécuteur de Germain, redoubla sa tristesse, dont elle avait été un peu distraite par les touchantes et pénibles confidences de la sœur de Pique-Vinaigre.
S’éloignant autant qu’elle le put de son nouveau voisin, la grisette s’appuya au mur et retomba dans ses affligeantes pensées. »

Accéder à l’intégralité de cet ouvrage…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 554 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Mystères de Paris (Livre 07)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 24min | Genre : Romans


Les Mystères de Paris

Le début de la septième partie : « Pendant la nuit, l’aspect de l’île habitée par la famille Martial était sinistre ; mais à la brillante clarté du soleil rien de plus riant que ce séjour maudit.
Bordée de saules et de peupliers, presque entièrement couverte d’une herbe épaisse, où serpentaient quelques allées de sable jaune, l’île renfermait un petit jardin potager et un assez grand nombre d’arbres à fruits. Au milieu de ce verger on voyait la baraque à toit de chaume dans laquelle Martial voulait se retirer avec François et Amandine. De ce côté, l’île se terminait à sa pointe par une sorte d’estacade formée de gros pieux destinés à contenir l’éboulement des terres. »

Accéder à l’intégralité de cet ouvrage…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 090 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Mystères de Paris (Livre 06)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 38min | Genre : Romans


Les Mystères de Paris

Le début de la sixième partie : « Les scènes suivantes vont se passer pendant la soirée du jour où madame Séraphin, suivant les ordres du notaire Jacques Ferrand, s’est rendue chez les Martial, pirates d’eau douce, établis à la pointe d’une petite île de la Seine, non loin du pont d’Asnières.
Le père Martial, mort sur l’échafaud comme son père, avait laissé une veuve, quatre fils et deux filles…
Le second de ces fils était déjà condamné aux galères à perpétuité… De cette nombreuse famille il restait donc à l’île du Ravageur (nom que dans le pays on donnait à ce repaire, nous dirons pourquoi), il restait, disons-nous :
La mère Martial,
Trois fils : l’aîné (l’amant de la Louve) avait vingt-cinq ans, l’autre vingt ans, le plus jeune douze ans.
Deux filles : l’une de dix-huit ans, la seconde de neuf ans.
Les exemples de ces familles, où se perpétue une sorte d’épouvantable hérédité dans le crime, ne sont que trop fréquents.
Cela doit être.
Répétons-le sans cesse : la société songe à punir, jamais à prévenir le mal.
Un criminel sera jeté au bagne pour sa vie…
Un autre sera décapité…
Ces condamnés laisseront de jeunes enfants…
La société prendra-t-elle souci des orphelins ?…
De ces orphelins, qu’elle a faits… en frappant leur père de mort civile, ou en lui coupant la tête ?
Viendra-t-elle substituer une tutelle salutaire, préservatrice, à la déchéance de celui que la loi a déclaré indigne, infâme… à la déchéance de celui que la loi a tué ?
Non… – Morte la bête… mort le venin… – dit la société… »

Accéder à l’intégralité de cet ouvrage…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 782 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Mystères de Paris (Livre 05)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 38min | Genre : Romans


Les Mysteres de Paris L5.gif

Le début de la cinquième partie : « Le jour de l’enlèvement de Fleur-de-Marie par la Chouette et par le Maître d’école, un homme à cheval était arrivé, vers dix heures du soir à la métairie de Bouqueval, venant, disait-il, de la part de M. Rodolphe, rassurer madame Georges sur la disparition de sa jeune protégée, qui lui serait ramenée d’un jour à l’autre. Pour plusieurs raisons très-importantes, ajoutait cet homme, M. Rodolphe priait madame Georges, dans le cas où elle aurait quelque chose à lui demander, de ne pas lui écrire à Paris, mais de remettre une lettre à l’exprès, qui s’en chargerait.
Cet émissaire appartenait à Sarah.
Par cette ruse, elle tranquillisait madame Georges et retardait ainsi de quelques jours le moment où Rodolphe apprendrait l’enlèvement de la Goualeuse.
Dans cet intervalle, Sarah espérait forcer le notaire Jacques Ferrand à favoriser l’indigne supercherie (la supposition d’enfant) dont nous avons parlé.
Ce n’était pas tout… »

Accéder à l’intégralité de cet ouvrage…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 273 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Eugène Sue :