Livres audio gratuits pour 'George Sand' :


SAND, George – La Fée aux gros yeux

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 24min | Genre : Contes


La Fée aux gros yeux

Ce conte merveilleux (et entomologique) est tiré du recueil Le Chêne parlant.

« – Il y a des êtres infiniment petits, dont on ne devrait pas parler sans respect, répliqua miss Barbara, qui ne faisait pas attention à la fatigue de son élève. Il y en a qui échappent au regard de l’homme et aux plus forts grossissements des instruments. Du moins je le présume et je le crois, moi qui en vois plus que la plupart des gens n’en peuvent voir. Qui peut dire à quelles dimensions, apparentes pour nous, s’arrête la vie universelle ? Qui nous prouve que les puces n’ont pas des puces, lesquelles nourrissent à leur tour des puces qui en nourrissent d’autres, et ainsi jusqu’à l’infini ? Quant aux papillons, puisque les plus petits que nous puissions apercevoir sont incontestablement plus beaux que les gros, il n’y a pas de raison pour qu’il n’en existe pas une foule d’autres encore plus beaux et plus petits dont les savants ne soupçonneront jamais l’existence. »

La Fée aux gros yeux.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 192 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAND, George – Le Poème de Myrza

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 13min | Genre : Contes


George Sand par Eugène Delacroix

Après la révolution de 1830 et ses désillusions, les romantiques seront nombreux à s’intéresser aux mythes chrétiens et à réécrire, en particulier, la Genèse. En 1835, après Chateaubriand, Milton, Lamennais et Nodier, George Sand n’imitera pas ses prédécesseurs.
Dans Le Poème de Myrza, pas de côte d’Adam ni de pomme ou de péché originel pas plus que d’expulsion du paradis terrestre mais un nouveau scénario, original et « féminocentrique ». La Connaissance n’est pas confondue avec le Mal. La Femme n’est pas forcée à occuper le rôle de tentatrice, n’est plus jugée coupable de la déchéance de l’Humanité.
Bref, Sand exprime ici sa nostalgie pour un mythe d’origine occulté par le patriarcat, et elle chante librement son hymne à la gloire de la femme primitive, cette idéal « d’une autre race que les fils d’Ève » qui préfigure l’héroïne de Jeanne.
Le Poème de Myrza est la construction d’une Genèse hérétique au féminin qui établit que la Femme, loin d’être l’incarnation de la désobéissance ou la source du péché originel, est celle qui apporte la vie et l’espoir. (Source : Bibliothèque numérique romande)

Le Poème de Myrza.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 502 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FAGUET, Émile – George Sand

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 51min | Genre : Essais


George Sand

Cet essai, court mais néanmoins approfondi, du critique littéraire Émile Faguet (1847-1916) est extrait du recueil Dix-neuvième siècle : études littéraires paru en 1889.

« George Sand, la première, nous mena en pleine campagne, aux « profonds labours. » Elle y était admirablement propre et préparée. Elle n’aimait pas les compagnies, les conversations des villes, des salons. Elle n’aimait pas ce qu’on appelle « esprit » dans le monde, le choc vif et rapide des idées légères. Elle était contemplative, rêveuse, d’allure lente, et très curieuse de mystérieux. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 392 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAND, George – André

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 7h 22min | Genre : Romans


André

Quand un jeune homme de 25 ans, fils d’un petit marquis veuf et tyrannique, rencontre une grisette, la plus sage, la plus belle belle, la plus ignorante de la ville, il tombe amoureux. Mais cette passion réussira-t-elle à vaincre sa timidité et son inertie naturelle ?

George Sand nous transporte dans une petite ville près de Guéret, et nous fait découvrir les mœurs de cette société bourgeoise à travers des peintures de caractère aussi fines que touchantes.

> Écouter un extrait : Notice.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 842 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAND, George – Quelques mères dans le beau monde

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 37min | Genre : Nouvelles


Quelques mères dans le beau monde

Dans Quelques mères dans le beau monde, Georges Sand propose de répondre à la question : est-il préférable pour une femme d’avouer son âge ou non ?

Ne vous arrêtez surtout pas pas à la réponse de la jeune Emma !

« Regardez devant vous, comptez les jeunes filles et les jolies femmes. Comptez les femmes sur le retour, les laides, qui n’ont point d’âge, et complétez la série avec les vieilles, les bossues, ou peu s’en faut, les mères, les aïeules, les grand’tantes, et vous verrez que la majorité dans les bals, la prédominance dans le monde, appartiennent à la décrépitude et à la laideur. »

Quelques mères dans le beau monde.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 972 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAND, George – Monsieur Rousset

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 47min | Genre : Nouvelles


Monsieur Rousset

Combien d’auteurs (et des plus célèbres !) nous ont raconté des histoires de fantômes en nous assurant de leur authenticité !

George Sand n’échappe pas à la règle avec Monsieur Rousset, fragment d’un roman inédit.

« Vous riez de ces choses ? dit à son tour M. Guigne, dont l’air était devenu fort sérieux, et voilà que vous riez plus fort parce que je n’en ris point. Mes amis, j’ai été comme vous incrédule, esprit fort, mais l’aventure qui m’est arrivée en ce genre dans ma jeunesse a fait sur moi une telle impression, que je n’aime pas à entendre plaisanter sur un pareil sujet… »

Et voici une nouvelle rencontre avec un revenant…

Illustration : Monsieur Rousset, par Paul Destez (1891).

Monsieur Rousset.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 903 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAND, George – Trois Légendes rustiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Nouvelles


Les Laveuses de nuit, ou Les Lavandières

Trois Légendes rustiques cueillies parmi les douze publiées par George Sand en 1853.

L’Avant-propos nous montre comment les légendes (berrichonnes en particulier) naissent chez les paysans :

« Là où règne la paix, la guerre, la peste ou le désespoir ont passé, terribles, à une époque quelconque de l’histoire des hommes. Le blé qui pousse a le pied dans la chair humaine dont la poussière a engraissé nos sillons. Tout est ruine, sang et débris sous nos pas, et le monde fantastique qui enflamme ou stupéfie la cervelle du paysan est une histoire inédite des temps passés. »

Les Demoiselles :

« [...] M. de La Selle ne permit jamais un mot contre la probité du défunt, et quand on parlait de ces choses sans respect en sa présence, il avait coutume de dire : « L’homme ne peut pas tout expliquer. Peut-être vaut-il mieux pour ici être sans reproche que sans croyance. »»

Les Pierres sottes, ou Les Pierres caillasses :

« Nous avons vu quelquefois de ces pierres appelées pierres-caillasses ou pierres-sottes. Ce sont de vraies pierres de calcaire caverneux, dont les trous nombreux et irréguliers donnent facilement l’idée de figures monstrueuses. Quand les inspecteurs des routes les rencontrent à leur portée, ils les font briser et elles n’ont que ce qu’elles méritent. »

Les Laveuses de nuit, ou Les Lavandières :

« Autour des mares stagnantes et des sources limpides, dans les bruyères comme au bord des fontaines ombragées dans les chemins creux, sous les vieux saules comme dans la plaine brûlée du soleil, on entend, durant la nuit, le battoir précipité et le clapotement furieux des lavandières fantastiques. Dans certaines provinces, on croit qu’elles évoquent la pluie et attirent l’orage en faisant voler jusqu’aux nues, avec leur battoir agile, l’eau des sources et des marécages. Il y a ici confusion. L’évocation des tempêtes est le monopole des sorciers connus sous le nom de meneux de nuées. Les véritables lavandières sont les âmes des mères infanticides. Elles battent et tordent incessamment quelque objet qui ressemble à du linge mouillé, mais qui, vu de près, n’est qu’un cadavre d’enfant. »

Illustration : Les Laveuses de nuit, ou Les Lavandières, par Maurice Sand (1858).

> Écouter un extrait : Avant-propos.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 833 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAND, George et SANDEAU, Jules – La Fille d’Albano

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


George Sand et Jules Sandeau

Richard est un roman de Jules Sandeau (1811-1883), La Mare au diable est due à George Sand et La Fille d’Albano est une nouvelle ébauchée par l’un, refaite par l’autre à l’époque de leur liaison et signée J. S. (Jules Sand).

Le sujet est le dilemme entre la vie bourgeoise exigée d’une jeune fille par le mariage et les nécessités de la création artistique qui demandent à une femme d’être libre.

La ravissante Italienne Laurence est sur le point de se marier ; Carlos, à la fois son père, son frère, son maître en peinture, la dissuade.

« Reste, reste, disait le peintre en la pressant sur son sein, et ses larmes tombaient sur la tête de la fiancée. Enfant, ajouta-t-il, enfant qui veux une famille ! Eh ! n’as-tu pas le monde ? Toi qui l’avais adopté pour patrie, le trouves-tu trop vaste ? déborde-t-il ton âme ? Que fait au Bohémien la terre qu’il foule de ses pas vagabonds, le ciel sous lequel repose sa tête indépendante ? La terre n’est-elle pas à lui ? tous les lieux n’ont-ils pas du soleil ? Ainsi l’artiste ; il a l’univers pour famille ; sa patrie, c’est le sol qui l’inspire. Et puis tu te plains d’être seule… Seule, ingrate ! et Carlos ? et ton frère ?…  »

Connaissez-vous la toile d’Horace Vernet qui représente cette fille d ‘Albano ? Le fiancé éconduit l’a vue, lui !

Illustration : Portrait de George Sand par Alfred de Musset (1833)Portrait de Jules Sandeau par George Sand (1831).

La Fille d’Albano.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 949 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour George Sand :