Livres audio gratuits pour 'Georges Ohnet' :


OHNET, Georges – Le Maître de forges

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 10h 10min | Genre : Romans


Le Maître de forges

Le Maître de forges est un roman de l’écrivain français Georges Ohnet paru en 1882. Il fait partie de la série Les Batailles de la vie.
C’est une histoire sentimentale se déroulant dans un cadre bourgeois, utilisant les recettes du mélodrame et du feuilleton.
Ce roman a inspiré quatre films, en 1912, en 1933, en 1948 et en 1959.
Ce succès valut à Georges Ohnet d’être nommé chevalier de la Légion d’honneur le 11 juillet 1885 et les insignes lui furent remis le 18 octobre par l’écrivain Camille Doucet (1812-1895), secrétaire perpétuel de l’Académie française. (Wikipédia)

Le maître de forges est amoureux fou de la belle Claire, riche héritière, fille du marquis de Baulieu, fiancée au duc de Bligny. Il n’a aucune espérance, lui, un roturier, de conquérir la belle jeune fille, qui aime fidèlement celui qu’elle va épouser.
Malheureusement, un procès perdu ruine la jeune fille. Le duc, léger et joueur, écrit de plus en plus rarement. Le maître de forges reprend espoir. Cependant, Claire continue à aimer le bel infidèle. Les événements se précipitent.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 828 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

OHNET, Georges – L’Âme de Pierre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 6h 30min | Genre : Romans


Georges Ohnet - L'Âme de Pierre

Georges Ohnet (1848-1918) romancier, feuilletoniste et auteur dramatique a connu un très grand succès populaire, mais a été démoli par la critique littéraire. Son œuvre la plus célèbre Le Maître de forges se déroule dans le milieu bourgeois du XIXe siècle comme la plupart de ses romans très mélodramatiques.
L’Âme de Pierre n’échappe pas aux jugements très durs de ses détracteurs : « Triple essence de banalité » (Jules Lemaître), « le Jupiter tonnant de l’imbécillité française » (Léon Bloy), « puisqu’il me faut juger monsieur Georges Ohnet comme auteur de romans, je dirai dans la paix de mon âme et dans la sérénité de ma conscience qu’il est, au point de vue de l’art, bien au-dessous du pire. » (Anatole France)
Il est vrai qu’il y a parfois une platitude certaine dans son style et que le mélodrame est sans doute trop présent, mais on peut comprendre l’engouement de certains lecteurs pour ce genre de romans feuilletons (nous dirions aujourd’hui « romans de gare »).

Le point de départ de l’histoire est une réflexion du docteur russe Davidoff :

« Et vous, croyez-vous à la puissance d’une suggestion répétée, qui fait entrer une idée dans votre cerveau, aiguë et persistante comme la pointe d’une vrille ? Croyez-vous que cette idée puisse influer sur votre état moral, jusqu’à modifier votre état physique, car vous me concéderez bien, n’est-ce pas, que le moral a une action souveraine et décisive sur le physique ? »
Clémence Villa, la femme du tableau ci-joint, est la responsable de tous les malheurs qui fondent sur les héros de ce drame.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 572 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |