Livres audio gratuits pour 'Jean Lorrain' :


LORRAIN, Jean – Le Crapaud

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


Le Crapaud

Jean Lorrain avait dix ans quand il fit l’inoubliable rencontre revécue dans Le Crapaud.

« Ç’a été une des plus affreuses impressions de mon enfance et c’en est resté peut-être le plus tenace souvenir ; vingt-cinq ans ont passé sur cette petite mésaventure d’écolier en vacances, et je ne puis encore en évoquer la minute sans sentir mon cœur chavirer sous mes côtes et me remonter jusqu’à la hauteur des lèvres dans une indicible nausée de frayeur et de dégoût. »

Illustration : Crapaud commun, par Alice Jane Eoods (licence Cc-By-Sa-3.0).

Le Crapaud.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 509 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LORRAIN, Jean – Le Vieux Rose, conte trouble

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 21min | Genre : Contes


Le Vieux Rose, conte trouble

Le Vieux Rose, conte trouble est une très étrange histoire que nous raconte Jean Lorrain, qui fréquenta le meurtrier.

« Pourquoi Maxime d’Orgys a tué sa maîtresse, jamais les jurés n’admettront cela, c’est un cas si particulier.

La chambre où cette pauvre Fanny a été trouvée égorgée et saignée somme un simple mouton. Si je vous disais que l’harmonie de cette fameuse chambre glauque, mais glauque comme le fond de la mer ou le lit d’une source, a été la seule cause du meurtre ! »

Illustration : Eduardo Rosales, Femme nue endormie (186?).

Le Vieux Rose, conte trouble.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 830 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LORRAIN Jean – La Princesse Neigefleur

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 13min | Genre : Contes


La Princesse Neigefleur

« Quand la reine Imogine sut que la princesse Neigefleur n’était pas morte, que le lacet de soie qu’elle lui avait serré elle-même autour du cou ne l’avait qu’à demi étranglée et que les gnomes de la forêt avaient recueilli ce doux corps léthargique dans un cercueil de verre, pis, qu’ils le gardaient invisible dans une grotte magique, elle entra dans une grande colère : elle se dressa toute droite dans la stalle de cèdre où elle songeait, assise dans la plus haute chambre de sa tour, déchira dans toute sa longueur sa lourde dalmatique de brocart jaune enrichie de lys et de feuillages de perles, brisa contre terre le miroir d’acier qui venait de lui apprendre l’odieuse nouvelle et, saisissant de mâle rage par la patte de derrière le crapaud enchanté qui lui servait pour ses maléfices, elle le lança à toute volée dans la flamme de l’âtre où il fit frisst, grisst et prisst et s’évapora comme feuille sèche… »

La Princesse Neigefleur est un des Contes de givre et de sommeil.

Illustration : La Princesse Neigefleur, par Manuel Orazi (1898).

La Princesse Neigefleur.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 445 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LORRAIN, Jean – Les Yeux glauques – Jones Aïssé

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 37min | Genre : Nouvelles


Jones Aïssé

Deux entretiens de plus de Buveurs d’âme (1893) de Jean Lorrain.

Les Yeux glauques
« Une légende de mon pays veut que l’âme de l’amant mort en regardant sa maîtresse revive dans les yeux de celle-ci, et lui donne l’éternelle jeunesse dans les désirs des autres hommes : être toujours désirée, c’est ne jamais vieillir. », dit le Russe Michel Stourdov.

Jones Invernestreeds, connu comme Jones Aïssé « est roux, il a la nuance de poil de la prostituée des Écritures et des courtisanes de l’histoire ; il est roux comme les filles, dont après, avoir jadis été le trop heureux rival, il est aujourd’hui l’associé ; aussi ont-elles pour lui des complaisances de collègue à collègue : leurs métiers se valent. Tout cela, c’est la grande confrérie du vice, l’éternelle franc-maçonnerie de la fripouille en quête de turpitudes à découvrir, de sottises à exploiter : l’entretenu vaut l’entretenue, deux chenilles à même la même branche d’arbre… Une âme de laquais dans un corps de bel horse-guard, voilà l’homme. »
Si vous voulez en apprendre davantage sur le monsieur, ne vous privez pas…

Les Yeux glauques.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 823 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LORRAIN, Jean – La Princesse Ottilia

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 13min | Genre : Contes


La Princesse Ottilia

« Dans la vaste chambre tendue de tapisseries de soie, un groupe de suivantes tourmentait doucement les cordes des théorbes et de grands archi luths, emplissant toute la cour octogone d’un vague et délicat murmure que la jeune fille n’entendait pas, car elle était sourde et muette de naissance. »

La Princesse Ottilia est le premier volet des Princesses d’ambre et d’Italie.

Illustration : La Princesse Ottilia, par Manuel Orazi (1898).

La Princesse Ottilia.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 180 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LORRAIN, Jean – Princesses d’ivoire et d’ivresse

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 58min | Genre : Contes


Les Très Riches Heures du Duc de Berry, Avril

Princesses d’ivoire et d’ivresse est un recueil de contes écrits par Jean Lorrain, et publiés dans La Revue illustrée entre 1897 et 1899 avant d’être réunis en recueil 1902, quatre ans avant sa mort.
Dès sa préface, l’auteur évoque des personnages à la beauté de « madones avec leur blancheur immaculée aux vêtements de brocarts d’argent et de satins luisants bossués de perles ». Ainsi, une certaine esthétique de la femme est mise en valeur, les princesses sont de belles jeunes femmes pourvues de qualités enchanteresses, dévoilant leur chevelure de ténèbres « blondes » ou « rousses ». Lorrain plonge le lecteur dans une atmosphère de volupté, de richesses et de sensualité.

Cette première partie est complète. On peut trouver, dans la bibliothèque de Littératureaudio.com :

- La Princesse aux lys rouges
- La Princesse des chemins
- La Princesse au sabbat
- Les Filles du vieux duc
- La Princesse aux miroirs

Illustration : Les Très Riches Heures du Duc de Berry, Avril (141?).


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 4 254 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LORRAIN, Jean – La Princesse aux miroirs

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 16min | Genre : Contes


Fragment de la décoration d'une tombe : femme à une cérémonie

« Ce qu’elle leur demandait n’avait point de prix. Illys, toute à sa chimère et à son désir, avait promis aux magiciennes ce que leurs bouches d’ombre lui avait demandé : en échange de l’herbe qui conserve à jamais la jeunesse, une de ses nuits, oui ! Une de ses nuits de princesse vierge, passée au milieu d’elles, en échange de la beauté éternelle. »

Un nouveau conte du recueil Princesses d’ivoire et d’ivresse

Illustration : Fragment de la décoration d’une tombe égyptienne : femme à une cérémonie.

La Princesse aux miroirs.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 573 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LORRAIN, Jean – Les Filles du vieux duc

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 12min | Genre : Contes


Les Filles du vieux duc

« Depuis l’aube, les trois filles du gouverneur se tenaient à la large fenêtre qui dominait la campagne, et déjà le soleil, sombré dans un écroulement de nuages roses, avait disparu de l’horizon.
Dans la vaste salle, tendue de tapisseries de soie, un groupe de suivantes tourmentaient doucement les cordes de théorbes ou de grands archiluths ; toute la cour octogonale était remplie d’un vague et délicat murmure, mais les trois sœurs ne l’entendaient pas. Leurs regards, comme leurs pensées, étaient bien au-delà des remparts de la ville, bien au-delà des champs de seigle et des cultures des villages voisins, regards et pensées fixés au loin, très loin, vers les montagnes bleues… »

Un nouveau conte du recueil Princesses d’ivoire et d’ivresse.

Illustration : Les Filles du vieux duc, par Manuel Orazi (1898).

Les Filles du vieux duc.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 905 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Jean Lorrain :