Livres audio gratuits pour 'Jules Janin' :


JANIN, Jules – Traité des petits bonheurs

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Traité des petits bonheurs

Conclusion du Traité des petits bonheurs (1828) de Jules Janin :

« Si vous ne pensez alors ni à vos affaires, ni à vos plaisirs, ni à vos créanciers, ni à vos débiteurs, ni à rien de ce qu’il y a dans le monde, si votre être est là tout entier, tout enivré de son existence, alors, mon frère, je vous félicite du fond de l’âme ; vous êtes bien près d’être heureux d’un petit bonheur. »

Illustration : Carl Spitzweg, Repos dans la vigne (ca. 1845).

Traité des petits bonheurs.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 793 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JANIN, Jules – L’Aveugle

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


L'Aveugle

Jules Janin commence ainsi L’Aveugle (1839) :

« Ce chapitre n’a rien de politique ; il n’a rien de commun avec ces longues allusions, en termes souvent trop couverts, aux affaires et aux hommes du moment. Ceci est la simple histoire d’un accident funeste arrivé à l’un de mes plus chers amis. »

Il n’est pas évident qu’il s abstienne d’« allusions » aux affaires et aux hommes du présent !

Illustration : Ford Madox Brown, Henry Fawcett et Dame Millicent Garrett Fawcett (1872).

L’Aveugle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 697 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JANIN, Jules – Casanova

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 58min | Genre : Essais


Casanova

Cet essai plein de verve de l’académicien Jules Janin sur les Mémoires de Casanova est paru dans la Revue de Paris en 1833.

« Je crois en Dieu ! nous dit-il. Qu’est-ce que cela fait à Dieu, je vous prie ? Quant aux principes divins enracinés dans son cœur, vous verrez, dans son livre, comment il arrange sa vie avec ses principes divins ou non. Il n’y a qu’une chose à remarquer et à croire dans l’acte de foi de l’Italien, c’est qu’il aimait beaucoup le pâté de macaroni fait par un bon cuisinier, beaucoup la morue de Terre-Neuve, bien gluante et beaucoup le gibier faisandé, beaucoup le fromage en putréfaction. Voilà le véritable Credo de notre homme. Ne vous occupez guère du reste de son évangile : le macaroni, la morue gluante, le gibier avancé et le fromage plein de vers, voici sa trinité en quatre plats. »

Casanova.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 158 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JANIN, Jules – La Dame à l’œillet rouge

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 42min | Genre : Romans


La Dame à l'œillet rouge

Peu de jours avant sa mort en 1874, Jules Janin rédigea ce court roman La Dame à l’œillet rouge.

La phrase de la Bruyère,
« On bâtit l’amitié sur la reconnaissance, jamais l’amour. »
va déclencher une série de questions dans l’esprit et le cœur d’un jeune avocat général.

Il est émouvant de penser que Janin termine sa dernière œuvre par«  Ainsi soit-il ! »
(Près de cinquante textes de Jules Janin sur notre site.)

Illustration : Francisco Miralles Galup, Mujer con máscara (fin XIXe).

La Dame à l’œillet rouge.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 390 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JANIN, Jules – Le Dîner de Beethoven

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 38min | Genre : Nouvelles


Ludwig van Beethoven

Jule Janin, à quinze ans rencontra un jour à Vienne Beethoven qui en avait quarante neuf… et qu’il nous décrit comme un vieillard presque sans la misère. Détails émouvants sur ce grand musicien qui ne pouvait même plus entendre sa propre voix mais gardait une fierté orgueilleuse.

« Oh ! dit-il les larmes aux yeux, c’est que je suis bien seul, tout seul ; personne ne me parle, personne ne demande ce que devient le pauvre vieux Beethoven ; moi-même je ne sais plus comment je m’appelle et qui je suis. Autrefois j’étais le maître d’un monde, je commandais au plus puissant orchestre invisible qui ait jamais rempli les airs ; je prêtais l’oreille nuit et jour à de ravissantes symphonies dont j’étais à la fois l’auteur, l’orchestre, le chanteur, le juge, le roi, le dieu ; ma vie était un concert perpétuel, une symphonie sans fin. »

Illustration : Ludwig van Beethoven, par Fernand Anglois, d’après le dessin de Martin Tejcek (1823).

Le Dîner de Beethoven.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 336 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JANIN, Jules – L’Éclipse – Le Rendez-vous

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Portail de la Vierge

Ces deux nouvelles de Jules Janin viennent compléter la quarantaine déjà enregistrée.

L’Éclipse expose sereinement les moments de bonheur et de tristesse d’une jeune démente, qui se croit l’épouse du soleil, à la clinique du Docteur Blanche (celle où Gérard de Nerval, Gounod, Maupassant,Théo Van Gogh… ont été soignés).

« Singulière et heureuse folie ! aimable délire ! savoir son âme attachée au ciel par un rayon du soleil ! n’avoir pas d’autre passion que celle-là, un ciel serein ! n’avoir à redouter que les nuages qui voilent l’astre du jour ! être heureuse toutes les fois que la nature est heureuse ! ouvrir son âme à la douce chaleur comme fait la terre, et en recevoir la bienfaisance influence ! chanter tout bas un cantique à son amour, et n’être jalouse que de l’herbe des champs ! »

Le Rendez-vous pourrait s’intituler « la découverte de la façade de Notre Dame de Paris ».

« J’en vins à considérer l’immense porte à double battant de Notre Dame de Paris que le Suisse à l’air soucieux venait de fermer à grand bruit. Je considérai attentivement cette belle figure de la Vierge sculptée sur la porte ; une femme céleste que quelque pauvre artiste trouva enfouie sous un bois obscur. Cette porte a bien souffert du temps ! Toute couleur est perdue, des fentes nombreuses sillonnent ce beau corps. Cependant il y a là une beauté réelle, une grâce ineffable, comme tout ce qui est spontané dans les arts. »

Illustration : Détail du portail de la Vierge, Notre-Dame de Paris (photo de Thesupermat, licence Cc-By-Sa-3.0).

L’Éclipse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 683 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JANIN, Jules – Tout de bon cœur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


Tout de bon cœur

Tout de bon cœur, à découvrir, est le premier de la liste des huit Contes, nouvelles et récits de Jules Janin(1884), recueil qui contient égalemet Mademoiselle Laurette de Malboissière.

« Car c’est l’usage entre les démons de l’autre monde et les démons de celui-ci, sitôt que le diable a trouvé sa proie, il faut nécessairement qu’il l’accepte et s’en aille au loin chercher une autre aventure. Ainsi, vous rencontreriez Satan lui-même et vous lui donneriez à emporter la première créature qui s’offrirait à ses yeux :
- Tope là ! dirait Satan. »

Illustration : Tout de bon cœur, par A. Duvivier (1867).

Tout de bon cœur.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 447 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JANIN, Jules – La Double Méprise

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 25min | Genre : Nouvelles


Anonyme anglais - Un double mariage (1860)

Verve, humour, satire du mariage en Europe alimentent la trente-troisième œuvre de Jules Janin (1804-1874) dans notre bibliothèque La Double Méprise (1834).

« Il n’y a plus de mariages qui se fassent dans le ciel. Le mariage est une chose essentiellement de la terre, comme une vente ou un contrat aléatoire. Plus d’amour, plus de passion, plus de ces élans indicibles qui poussaient deux amants à l’autel. Encore une fois, je m’étonne que le proverbe des mariages dans le ciel subsiste encore dans un siècle où les opinions les plus tenaces et les préjugés les mieux consacrés sont rejetés avec aussi peu de cérémonie et de regret que les os des générations passées, sous la bêche du fossoyeur qui creuse une fosse dans le cimetière. [...] Mais vous sentez bien que ce mariage qui se fait dans le ciel ne s’est pas fait dans le ciel de l’Europe. Notre vieux monde a trop profané le mariage, il l’a traîné beaucoup trop sur son théâtre, beaucoup trop humilié dans ses livres, beaucoup trop profané dans ses mœurs, pour que le ciel de l’Europe préside encore à nos hyménées par contrat. Le ciel est d’airain pour les époux. »

Imaginez un brave curé, à la vue un peu faible, bénissant deux mariages à la fois et se trompant en mélangeant les anneaux des quatre fiancés !
« Mes amis, leur dit le prêtre, j’ai le plus grand chagrin de l’erreur que j’ai commise, et cependant j’y reconnais le doigt de Dieu ; je ne puis défaire ce que le Ciel a fait. »

Note explicative du mot Charivari :
« Concert ridicule, bruyant et tumultueux de poêles, de chaudrons, de sifflets, de huées, etc. qu’on donne en certaines localités aux femmes veuves et âgées et aux veufs qui se remarient, et aussi à des personnages qui ont excité un mécontentement. »

Illustration : Anonyme anglais, Un double mariage (1860).

La Double Méprise.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 007 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Jules Janin :