Livres audio gratuits pour 'Nicolas Boileau' :


BOILEAU, Nicolas – Art poétique (Chant I)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Poésie


Art poétique

Il y a juste un an a été publié le Chant III de L’Art poétique de Boileau consacré surtout au théâtre. Voici le Chant I sur les règles générales de l’art d’écrire. Nous avions remarqué la sévérité à l’égard de Molière ; notons aujourd’hui le dur jugement sur Ronsard :

« Ronsard, qui le suivit, par une autre méthode,
Réglant tout, brouilla tout, fit un art à sa mode,
Et toutefois longtemps eut un heureux destin.
Mais sa Muse, en français parlant grec et latin,
Vit, dans l’âge suivant, par un retour grotesque,
Tomber de ses grands mots le faste pédantesque.
Ce poète orgueilleux, trébuché de si haut,
Rendit plus retenus Desportes et Bertaut. »

Dans ce chant, comme dans le chant III, nous trouvons des vers célèbres tels :

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément. »

« Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. »

« Un sot trouve toujours un plus sot qui l’admire. »

Art poétique (Chant I).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 032 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – La Mort et le bûcheron

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3min | Genre : Poésie


Jean de La Fontaine - La Mort et le Bûcheron, illustration de Gustave Doré

Ces trois fables sur le même thème, ayant pour source Le Vieillard et la Mort d’Ésope (620-560 av. J.C.), attirent notre attention sur la création littéraire et sur l’originalité de chacun des écrivains.

« Un jour un vieillard ayant coupé du bois, le chargea sur son dos. Il avait un long trajet à faire. Fatigué par la marche, il déposa son fardeau et il appela la Mort. La Mort parut et lui demanda pour quel motif il l’appelait. Le vieillard répondit : « C’est pour que tu me soulèves mon fardeau… »
Cette fable montre que tous les hommes sont attachés à l’existence, même s’ils ont une vie misérable. »
Ésope (Le Vieillard et la Mort, traduction d’Émile Chambry (1864-1938)).

À comparer :

- Nicolas Boileau (1630-1711) : Le Bûcheron et la Mort,
- Jean de La Fontaine (1621-1695) : La Mort et le Bûcheron,
- Jean-Baptiste Rousseau (1670-1741) : Fable d’Ésope.

> Écouter un extrait : Le Vieillard et la Mort.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 306 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOILEAU, Nicolas – Art poétique (Chant III)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Poésie


Nicolas Boileau - L'Art poétique

Le chant III de l’Art poétique (1674) est surtout consacré à l’histoire du théâtre et aux exigences de la tragédie et de la comédie selon Boileau, assez sévère, vers la fin, à l’égard de Molière :
« C’est par là que Molière, illustrant ses écrits,
Peut-être de son art eût remporté le prix,
Si, moins ami du peuple, en ses doctes peintures,
Il n’eût point fait souvent grimacer ses figures,
Quitté, pour le bouffon, l’agréable et le fin,
Et sans honte à Térence allié Tabarin.
Dans ce sac ridicule où Scapin s’enveloppe,
Je ne reconnais plus l’auteur du Misanthrope. »

Ce chant contient des vers désormais célèbres :

« Il n’est point de serpent, ni de monstre odieux,
Qui, par l’art imité, ne puisse plaire aux yeux

Le secret est d’abord de plaire et de toucher
Inventez des ressorts qui puissent m’attacher.

Qu’en un lieu, qu’en un jour, un seul fait accompli
Tienne jusqu’à la fin le théâtre rempli

Que la nature donc soit votre étude unique,
Auteurs qui prétendez aux honneurs du comique. »

De nombreuses  affirmations de Boileau seront  contestées et réfutées cent cinquante ans plus tard  par Victor Hugo, défenseur  du drame romantique, dans la Préface de Cromwell qu’il est bon d’écouter quand on se pose des questions sur la nature du « bon » théâtre.

Art poétique (Chant III).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 382 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOILEAU, Nicolas – Le Lutrin

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 20min | Genre : Poésie


Boileau - Le Lutrin

Le Lutrin est un poème héroï-comique composé en 1667 sur ce sujet : la dispute entre deux chanoines de la Sainte-Chapelle, le trésorier et le chantre, à propos d’un lutrin dont la masse imposante masquait le chantre dans sa stalle. Ce différend mesquin donne matière à une épopée bouffonne où défilent des personnages ridicules, des allégories (la Discorde, la Mollesse, la Nuit, la Pitié), avec des comparaisons homériques, des combats dignes de l’Iliade, des songes etc… Le comique vient essentiellement du contraste entre le fond et la forme, entre le réalisme satirique et la grandiloquence du style ; à cela s’ajoutent une satire féroce des gens d’église et une satire littéraire ; c’est avec les « invendus » précieux et insipides du libraire que s’assomment les adversaires…

Vers la fin Boileau essoufflé avoue :

« Il me suffit pour moi d’avoir su, par mes veilles
Jusqu’au sixième chant pousser ma fiction,
Et fait d’un vain pupitre un second Ilion. »

Certes, certaines allusions nous échappent. Il n’en reste pas moins que cette parodie en six chants eut un grand succès.

> Écouter un extrait : Chant 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 009 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOILEAU, Nicolas – À mon esprit (Satire IX)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Poésie


Le portrait de Boileau apporté sur le Parnasse par la Poésie Satirique

« L’auteur, après avoir écrit contre tous les hommes en général, a cru qu’il ne pouvait mieux finir qu’en écrivant contre lui-même, et que c’était le plus beau champ de satire qu’il pût trouver. [...] Mais je ne doute point que les gens de lettres, et ceux surtout qui ont le goût délicat, ne lui donnent le prix comme à celle où il y a le plus d’art, d’invention et de finesse d’esprit. » (Le Libraire au lecteur)

« Que vous sert-il qu’un jour l’avenir vous estime,
Si vos vers aujourd’hui vous tiennent lieu de crime,
Et ne produisent rien, pour fruit de leurs bons mots,
Que l’effroi du public et la haine des sots ?
Quel démon vous irrite et vous porte à médire ?
Un livre vous déplaît : qui vous force à le lire ?
Laissez mourir un fat dans son obscurité.
Un auteur ne peut-il pourrir en sûreté ? »

C’est dans cette Satire IX que l’on trouve le fameux quatrain :
« En vain contre le Cid un ministre se ligue :
Tout Paris pour Chimène a les yeux de Rodrigue,
L’Académie en corps a beau le censurer :
Le public révolté s’obstine à l’admirer. »

Illustration : Frontispice de l’édition de 1747 des Œuvres de Boileau.

À mon esprit (Satire IX).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 887 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – La querelle des Anciens et des Modernes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Histoire


Saint Évremond

Trois points de vue dans la Querelle des Anciens et des Modernes, « crise de conscience » qu’éprouva la société du dix-septième siècle finissant : Saint-Évremond (Sur les poèmes des Anciens, 1685) défend les Modernes, Boileau (Septième Réflexion sur Longin, 1694) admire les Anciens et Fénelon (Lettre à l’Académie, 1714) propose une balance égale entre les deux camps…

Saint-Évremond – Sur les poèmes des Anciens.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 55 482 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOILEAU, Nicolas – À Racine (Épître VII)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 6min | Genre : Poésie


Nicolas Boileau par Hyacinthe Rigaud - à Racine, épitre, épître

En 1677, la Phèdre de Racine est victime d’une cabale. Boileau essaye de consoler l’auteur en lui montrant l’utilité des ennemis pour un écrivain et en lui rappelant que Molière et Corneille ont eu aussi des déboires… Que de grands noms réunis !

Épître VII – À Racine.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 084 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOILEAU, Nicolas – À M. Molière (Satire II)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 7min | Genre : Poésie


Nicolas Boileau par Hyacinthe Rigaud - à Molière

Boileau envie Molière de si facilement rimer.

« Rare et fameux Esprit, dont la fertile veine
Ignore en écrivant le travail et la peine ;
Pour qui tient Apollon tous ses trésors ouverts,
Et qui sçais à quel coin se marquent les bons vers. [...] »

Satire II – À M. Molière.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 029 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Nicolas Boileau :


12>