Livres audio gratuits pour 'René Depasse' :


LACERTE, A. B. – Une étrange poursuite

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Contes


Bardane

Adèle Bourgeois Lacerte ( 1870-1935) nous a laissé quelques contes dont Une étrange poursuite, qui pourrait s’appeler « La Bardane destructrice ».

« Vous désirez que je vous dise ce que c’est que la bardane ? Eh bien ! voici : la bardane c’est cette broussaille qui croît sur le bord des routes et dans les terrains incultes ; cette broussaille, lorsque j’étais enfant, nous la nommions : « feuilles à crapaud ». La bardane n’a que deux pieds de hauteur, mais ses feuilles sont longues de près de deux pieds et larges de près d’un pied. »

Illustration : Bardane (photographie de Jeantosti, licence Cc-By-Sa-3.0).

Une étrange poursuite.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 409 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HÉMON, Louis – Le Messager

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 52min | Genre : Nouvelles


Le Messager

Le Messager, dixième texte sur notre site de Louis Hémon, auteur de la célèbre Maria Chapdelaine, enregistrée en 2007.

« Mr. Algernon Ashford est assis dans le cabinet de travail de sa maison de Golders’Green, et écrit une lettre au Times. Tous les matins il s’installe ainsi devant son vaste bureau de chêne, et s’immobilise en de longues méditations, préparant les épîtres solennelles qu’il envoie périodiquement au Times, au Daily Telegraph ou au Morning Post. »

Illustration : Semaine de l’aviation d’Anvers, carte postale de 1909.

Le Messager.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 554 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DANTIN, Louis – La Locomotive

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Louis Dantin

Louis Dantin (1865-1945) nous raconte la triste destinée d’un cheminot canadien dans La Locomotive.

« Monsieur, dit-il, s’animant à son tour, sachez que le 16, j’étais au chevet de ma femme mourante, incapable de la quitter un seul instant. Depuis lors je l’ai veillée nuit et jour, sans une heure de sommeil… Et ce matin seulement, ajouta-t-il, étouffant un sanglot qui lui serrait la gorge, ce matin seulement je l’ai menée au cimetière. »

Illustration : Louis Dantin vers 1930.

La Locomotive.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 438 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JASINSKI, Max – Coquetterie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Coquetterie

Une rencontre avec Satan contée par Max Jasinski : Coquetterie.

« Un personnage, enveloppé dans un ample manteau, était debout au milieu de la nef. Sa tête apparaissait, décharnée, cornue, rugueuse et verdâtre ; sous les broussailles de ses sourcils luisaient ses prunelles, pareilles à deux points lumineux ; sous son nez, pareil à un bec de vautour, s’ouvrait une bouche, pareille à un entonnoir, où vibrait une langue épaisse et fourchue ; des poils roux, clairsemés, complétaient l’ensemble, épouvantablement hideux. C’était Satan, lui-même. »

Illustration : Coquetterie (1920).

Coquetterie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 278 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RAICHE, Joseph – L’Attente – Histoire triste

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 21min | Genre : Nouvelles


L'Attente

Deux nouvelles signées Joseph Raiche (1886-1943).

De belles phrases sur l’amour dans L’Attente :

« Elle l’aimait. Elle l’aimait de toute la poussée de sa jeunesse ardente. Elle l’aimait comme elle respirait, naturellement, sans se douter que ce fût de l’amour. Il occupait à présent sa pensée tout entière. Elle le cherchait des yeux à l’horizon, dans les prairies où ses occupations pouvaient l’appeler. Et lorsqu’elle l’avait trouvé, tout son cœur s’en allait vers lui dans un élan suprême. C’était à chaque moment du jour le divin chant de l’amour qui remplissait son âme. »

L’humour d’un Canadien Français dans Histoire triste :

« – Êtes-vous allé à la Comédie-Française ?
- Oui, et j’y ai vu une pièce de Molière.
- De qui est cette pièce de Molière ?
- De Bourgeois Gentilhomme.
- Est-ce un auteur français, Bourgeois Gentilhomme ?
- C’est un auteur français.
- Vit-il encore ?
- Oui, et il voyage beaucoup. »

Illustration : Le temps des foins à l’île d’Orléans (1941).

L’Attente.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 823 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRÉCHETTE, Louis-Honoré – Nuit d’alarme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11min | Genre : Nouvelles


Saint-Léon le Grand

L’écrivain et poète canadien Louis-Honoré Fréchette est l’auteur du recueil Masques et fantômes dont est extrait Nuit d’alarme :

« Ceci n’est pas une aventure bien héroïque. Au contraire, les faits sont très vulgaires en eux-mêmes, mais ils présentent un concours de coïncidences qui m’ont assez bouleversé dans le temps pour mériter d’être raconté. »

Illustration : Une maison à Saint-Léon le Grand, en 1906.

Nuit d’alarme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 639 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FUNCK-BRENTANO, Frantz – Les Treize Canards sauvages

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Frantz Funck-Brentano

Traduit de américaine par Frantz Funck-Brentano (1862-1947), académicien français, une amusante nouvelle, Les Treize Canards sauvages.

« Dans ce tableau signé Corot et qui représentait une mare bordée de ses vergnes, en une gamme de nuances grises, se détachait vivement le béret rouge d’un petit bonhomme qui amarrait à la rive une barque de bois brun ; et, sur le ciel, un de ces ciels aux tons très fins de l’Île-de-France, passait un vol de canards sauvages. »

On y apprend :

« On sait que Corot est le peintre préféré des Américains. En une seule année, la douane de New-York vient d’enregistrer l’entrée aux États-Unis de 30.000 Corot ; et ce mouvement d’importation s’annonce comme devant croître encore durant l’année en cours. »

Illustration : Frantz Funck-Brentano.

Les Treize Canards sauvages.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 587 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Ce que c’est que la mort (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4min | Genre : Poésie


Ce que c'est que la mort

Un poème cueilli dans Les Contemplations de Victor Hugo pour célébrer la Fête des morts.

« Si c’est cela la mort, alors elle semble belle ! » (Verlaine)

Ce que c’est que la mort

« Ne dites pas : mourir ; dites : naître. Croyez.
On voit ce que je vois et ce que vous voyez ;
On est l’homme mauvais que je suis, que vous êtes ;
On se rue aux plaisirs, aux tourbillons, aux fêtes ;
On tâche d’oublier le bas, la fin, l’écueil,
La sombre égalité du mal et du cercueil ;
Quoique le plus petit vaille le plus prospère ;
Car tous les hommes sont les fils du même père ;
Ils sont la même larme et sortent du même œil.
On vit, usant ses jours à se remplir d’orgueil ;
On marche, on court, on rêve, on souffre, on penche, on tombe,
On monte. Quelle est donc cette aube ? C’est la tombe.
Où suis-je ? Dans la mort. Viens ! Un vent inconnu
Vous jette au seuil des cieux. On tremble ; on se voit nu,
Impur, hideux, noué des mille nœuds funèbres
De ses torts, de ses maux honteux, de ses ténèbres ;
Et soudain on entend quelqu’un dans l’infini
Qui chante, et par quelqu’un on sent qu’on est béni,
Sans voir la main d’où tombe à notre âme méchante
L’amour, et sans savoir quelle est la voix qui chante.
On arrive homme, deuil, glaçon, neige ; on se sent
Fondre et vivre ; et, d’extase et d’azur s’emplissant,
Tout notre être frémit de la défaite étrange
Du monstre qui devient dans la lumière un ange. »

Illustration : Nuages (photographie de Wingchi Poon, licence Cc-By-Sa-3.0).

Ce que c’est que la mort.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 486 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour René Depasse :