Livres audio gratuits pour 'Tristan Corbière' :


DIVERS – Huit Pastiches de La Fontaine (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Poésie


La Cigale cernée par les fourmis

Traditionnellement, le premier avril est le jour des farces, des faux bruits, des blagues, des canulars de toutes sortes, presse, radio, télévision, internet, jour des fausses nouvelles, des plagiats, des parodies ou des pastiches. Litteratureaudio a déjà depuis plusieurs années recensé quelques textes sur le sujet et vous présente en 2016 huit pastiches de fables de La Fontaine de plusieurs époques.

C’est La Cigale et la fourmi qui a inspiré le plus d’imitateurs. Notez en passant que Laurent de Jussieu, neveu du naturaliste, est le seul à condamner l’attitude méprisante de la fourmi « pas prêteuse » !

Illustration : La Cigale cernée par les fourmis, d’après les illustrations de Henri Avelot (1932).

> Écouter un extrait : Anonyme – La Cigale et la fourmi.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 179 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Vésuve, Vesuvius, Vesubio (Poèmes)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 34min | Genre : Poésie


Edward Gennys Fanshawe - La baie de Naples et le Vésuve, vus depuis Castellamare

« Et désormais, chargés du seul fardeau des âmes,
Pauvres comme le peuple, humbles comme les femmes,
Ne redoutez plus rien. Votre église est le port ! »
Victor Hugo, Quand longtemps a grondé la bouche du Vésuve (1835)

« Pompeïa-station — Vésuve, est-ce encor toi ?
Toi qui fis mon bonheur, tout petit, en Bretagne,
— Du bon temps où la foi transportait la montagne —
Sur un bel abat-jour, chez une tante à moi. »
Tristan Corbière, Vésuves et Cie (1873)

« Ramenez-moi, disais-je, au fortuné rivage
Où Naples réfléchit dans une mer d’azur
Ses palais, ses coteaux, ses astres sans nuage,
Où l’oranger fleurit sous un ciel toujours pur. »
Alphonse de Lamartine, Tristesse (1823)

« L’incendie a gagné les antiques forêts.
Les animaux fuyant dans les sentiers secrets,
Vingt fois pours échapper retournent sur leur trace ;
Par tout la mort en feu les repousse et les chasse. »
René Richard Louis Castel, Le Vésuve en courroux sous ses monts caverneux (1802)

« Aux bords de la mer écumante,
Vois ce mont, de l’Etna rival audacieux,
Qui, géant redouté, de sa tête fumante
Va toucher et noircir les cieux. »
Charles-Julien Lioult de Chênedollé, Le Vésuve (1822)

« Volcanoes be in Sicily
And South America,
I judge from my Geography. »
Emily Dickinson, Volcanoes be in Sicily (189?)

« Salamandra frondosa y bien poblada
te vio la antigüedad, columna ardiente,
¡ oh Vesubio, gigante el más valiente
que al cielo amenazó con diestra osada ! »
Francisco de Quevedo, Salamandra frondosa y bien poblada (S. XVII)

« Este del fuego elementar perene
Ardiente emulación, que en los prodigios
de la naturaleza Rey se nombra. »
Lope de Vega, Este del fuego elementar perene (S. XVII)

« Ici, sur le dos aride de mont formidable, du Vésuve exterminateur, que ne réjouit aucun autre arbre, aucune autre fleur, tu répands autour de toi tes rameaux solitaires, genêt odoriférant, et les déserts te plaisent. »
Giacomo Leopardi, Le Genêt, ou La Fleur du désert (1837, Traduction : François-Alphonse Aulard, (1849-1928))

Illustration : Edward Gennys Fanshawe (1814-1906), La Baie de Naples et le Vésuve, vus depuis Castellamare.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 879 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CORBIÈRE, Tristan – Poésies (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 23min | Genre : Poésie


Tristan Corbière

Une sélection de poèmes composés par Tristan Corbière (1845-1875).

Le Poète et la Cigale.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


À la mémoire de Zulma.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 025 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CORBIÈRE, Tristan – Épitaphe (Poème)

Donneuse de voix : Inès Ammar | Durée : 5min | Genre : Poésie


Tristan Corbière - épitaphe

Un poème de Tristan Corbière (1845-1875), extrait du recueil Les Amours jaunes.

« Sauf les amoureux commençons ou finis
qui veulent commencer par la fin il y
a tant de choses qui finissent par le
commencement que le commencement [...] »

Épitaphe.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 011 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |