À Découvrir :
SADE, Marquis (de) – Idées sur le roman

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 47min | Genre : Histoire


Jean-Bernard Restout - Le Poète inspiré

Les premières lignes :
« On appelle roman, l’ouvrage fabuleux composé d’après les plus singulières aventures de la vie des hommes.
Mais pourquoi ce genre d’ouvrage porte-t-il le nom de roman ?
Chez quel peuple devons-nous en chercher la source, quels sont les plus célèbres ?
Et quelles sont, enfin, les règles qu’il faut suivre pour arriver à la perfection de l’art de l’écrire ?
Voilà les trois questions que nous nous proposons de traiter. »

La deuxième partie de son Idée sur le roman de 1799 est un cours d’histoire littéraire où le « professeur » Sade, prenant en compte les romans anglais de Richardson et de Fielding, essaie de montrer que « ce n’est pas toujours en faisant triompher la vertu qu’on intéresse. » La dernière partie pleine de fougue fourmille d’idées intéressantes pour les auteurs de romans à venir.

« Ô toi qui veux parcourir cette épineuse carrière ! ne perds pas de vue que le romancier est l’homme de la nature, elle l’a créé pour être son peintre ; s’il ne devient pas l’amant de sa mère dès que celle-ci l’a mis au monde, qu’il n’écrive jamais, nous ne le lirons point ; mais s’il éprouve cette soif ardente de tout peindre, s’il entr’ouvre avec frémissement le sein de la nature, pour y chercher son art et pour y puiser des modèles, s’il a la fièvre du talent et l’enthousiasme du génie, qu’il suive la main qui le conduit, il a deviné l’homme, il le peindra ; maîtrisé par son imagination qu’il y cède, qu’il embellisse ce qu’il voit : le sot cueille une rose et l’effeuille, l’homme de génie la respire et la peint : voilà celui que nous lirons. »

Idées sur le roman.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 914 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
JAMMES, Francis – La Salle à manger (Poème, Version 2)

Donneuse de voix : C.-Anne C. | Durée : 2min | Genre : Poésie


Vincent van Gogh - La Chaise

« Il y a une armoire à peine luisante
qui a entendu les voix de mes grand-tantes
qui a entendu la voix de mon grand-père,
qui a entendu la voix de mon père.
À ces souvenirs l’armoire est fidèle.
On a tort de croire qu’elle ne sait que se taire,
car je cause avec elle.

Il y a aussi un coucou en bois.
Je ne sais pourquoi il n’a plus de voix.
Je ne peux pas le lui demander.
Peut-être bien qu’elle est cassée,
la voix qui était dans son ressort,
tout bonnement comme celle des morts.

Il y a aussi un vieux buffet
qui sent la cire, la confiture,
la viande, le pain et les poires mûres.
C’est un serviteur fidèle qui sait
qu’il ne doit rien nous voler.

Il est venu chez moi bien des hommes et des femmes
qui n’ont pas cru à ces petites âmes.
Et je souris que l’on me pense seul vivant
quand un visiteur me dit en entrant :
- comment allez-vous, monsieur Jammes ? »

La Salle à manger avec accompagnement musical.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 716 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERNE, Jules – Le Secret de Wilhelm Storitz

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 36min | Genre : Romans


Jules Verne

Wilhelm Storitz a juré de se venger de l’affront que lui a fait la famille Roderich en lui refusant la main de la belle Myra. Héritier des découvertes scientifiques de son père, Wilhelm Storitz aurait-il percé le secret du plus vieux rêve de l’homme, l’invisibilité ?

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 051 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HORNUNG, Ernest William – Entre le ciel et l’eau

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Entre le ciel et l'eau

Entre le ciel et l’eau est le récit d’une aventure maritime dans laquelle Ernest William Hornung (1866-1920) a risqué sa vie, victime de la haine d’un fou, mais d’un fou spécial, accordéoniste et très susceptible.

Méfiez-vous des tueurs de mouettes de deuxième classe… !

Traduction : René Lécuyer (1887-1939).

Entre le ciel et l’eau.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 890 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STAËL, Germaine (de) – Considérations sur la Révolution française (Première Partie)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 6h 8min | Genre : Essais


Jacques Necker

Voici la première partie de Considérations sur les principaux événements de la Révolution française.
C’est un ouvrage très important de réflexion historique et politique, publié de façon posthume en 1818, ouvrant à toute une époque une source de méditations passionnantes à approfondir.

Pour commencer, Germaine de Staël propose une évocation générale de l’Histoire de France, pour arriver au XVIIIe siècle et plus particulièrement à son père, Jacques Necker, banquier puis ministre sous Louis XVI.
Les plans de monsieur Necker sont présentés.
La guerre d’Amérique, puis les États généraux et les journées de juillet 1789 sont étudiés par l’auteur dans son style particulier.

Citation :
« Les lumières philosophiques, c’est-à-dire l’appréciation des choses d’après la raison, et non d’après les habitudes, avaient fait de tels progrès en Europe, que les possesseurs des privilèges, rois, nobles ou prêtres, étaient les premiers à s’excuser des avantages abusifs dont ils jouissaient. Ils voulaient bien les conserver, mais ils prétendaient à l’honneur d’y être indifférents ; et les plus adroits se flattaient d’endormir assez l’opinion pour qu’elle ne leur disputât pas ce qu’ils avaient l’air de dédaigner. »

Germaine de Staël assista à l’ouverture des États généraux, en mai 1789, en tant que fille de monsieur Necker, ministre ; aussi son témoignage précis et vivant nous est précieux, accompagné de son propre avis et de ses options politiques.

Cette page de l’Histoire de France est aussi traitée par François-René de Chateaubriand dans son Livre 05 des Mémoires d’outre-tombe.

Charles-Augustin Sainte-Beuve présente Germaine de Staël dans le chapitre 05 de Portraits de femmes.

Illustration : Portrait de Jacques Necker (1732-1804) d’après Joseph Duplessis.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 235 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JANIN, Jules – La Double Méprise

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 25min | Genre : Nouvelles


Anonyme anglais - Un double mariage (1860)

Verve, humour, satire du mariage en Europe alimentent la trente-troisième œuvre de Jules Janin (1804-1874) dans notre bibliothèque La Double Méprise (1834).

« Il n’y a plus de mariages qui se fassent dans le ciel. Le mariage est une chose essentiellement de la terre, comme une vente ou un contrat aléatoire. Plus d’amour, plus de passion, plus de ces élans indicibles qui poussaient deux amants à l’autel. Encore une fois, je m’étonne que le proverbe des mariages dans le ciel subsiste encore dans un siècle où les opinions les plus tenaces et les préjugés les mieux consacrés sont rejetés avec aussi peu de cérémonie et de regret que les os des générations passées, sous la bêche du fossoyeur qui creuse une fosse dans le cimetière. [...] Mais vous sentez bien que ce mariage qui se fait dans le ciel ne s’est pas fait dans le ciel de l’Europe. Notre vieux monde a trop profané le mariage, il l’a traîné beaucoup trop sur son théâtre, beaucoup trop humilié dans ses livres, beaucoup trop profané dans ses mœurs, pour que le ciel de l’Europe préside encore à nos hyménées par contrat. Le ciel est d’airain pour les époux. »

Imaginez un brave curé, à la vue un peu faible, bénissant deux mariages à la fois et se trompant en mélangeant les anneaux des quatre fiancés !
« Mes amis, leur dit le prêtre, j’ai le plus grand chagrin de l’erreur que j’ai commise, et cependant j’y reconnais le doigt de Dieu ; je ne puis défaire ce que le Ciel a fait. »

Note explicative du mot Charivari :
« Concert ridicule, bruyant et tumultueux de poêles, de chaudrons, de sifflets, de huées, etc. qu’on donne en certaines localités aux femmes veuves et âgées et aux veufs qui se remarient, et aussi à des personnages qui ont excité un mécontentement. »

Illustration : Anonyme anglais, Un double mariage (1860).

La Double Méprise.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 942 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – La Moustache (Version 2)

Donneuse de voix : Maria Scaniglia | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Claude Monet - Le Pont d'Argenteuil

La Moustache est un texte extrait du recueil Toine, de Guy de Maupassant.
Une courte nouvelle sous forme de lettre.

Il pleut, en pleine campagne, on se distrait comme on peut ! On divague, on pense, on laisse son esprit aller… vers de lointains souvenirs.

La Moustache.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 235 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MOUTON, Eugène – La Vénus de Milo

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Léon Bakst - Portrait de Zenaida Gippius

Rencontres littéraires fortuites

1) Deuxième apparition due au hasard, sur le site, peu après La Fin du monde, d’un humoriste peu connu mort en 1902, Eugène Mouton, avec La Vénus de Milo.

Le handicap d’une jeune femme privée de bras à la naissance est expliqué et traité avec une infinie délicatesse… et la fin de l’histoire est plus proche du sourire que des larmes.

2) Autre hasard
Tout récemment un poème de Vincent Voiture nous racontait la rencontre un jour de Carnaval du poète et de sa maîtresse déguisée en homme et nous lisons ces lignes dans La Vénus de Milo :

« Je me retournai et, me confondant en excuses, je ramassai respectueusement le chapeau et l’offris au jeune homme, lequel n’était autre qu’une jeune et jolie femme, et qui ne pouvait guère s’en cacher sous le pantalon collant, le gilet à cœur et l’habit noir, qui moulaient de leur ébène les blancheurs cachées d’un corps de Vénus. »

Illustration : Léon Bakst, Portrait de Zenaida Gippius (1906).

La Vénus de Milo.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 855 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WHARTON, Edith – Au temps de l’innocence (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 8h 35min | Genre : Romans


Edith Wharton

Dans le New York flamboyant de la fin du XIXe siècle, Newland Archer est un jeune homme bien éduqué de la haute bourgeoisie. Promis à un avenir brillant, il est sur le point d’annoncer ses fiançailles avec la pure May Welland, quand, à l’Opéra, tous les regards se tournent vers une loge… L’apparition de la belle comtesse Olanska, la scandaleuse cousine de May qui a eu l’audace de quitter son mari et dont l’indépendance, en ce temps-là, est considérée comme impardonnable, va bouleverser sa vie. Comment, dans une société qui broie les êtres et sacrifie les amours, peut-on préserver l’innocence ?

Traduction anonyme parue dans la Revue des Deux Mondes en 1920.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 399 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAMOTHE-LANGON, Étienne-Léon (de) – Le Grand Seigneur maudit

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Édouard Jean-Marie Hostein - Foix (Ariège)

Un des Souvenirs d’un fantôme de plus, signé Lamothe-Langon (1838).

Le Grand Seigneur maudit :

« Pendant ce long espace de temps, deux faits frappèrent les gens du pays. Le premier fut que le marquis fit enceindre de hautes murailles la caverne où son fils avait été trouvé mort. On y pratiqua une porte épaisse en fer dont il garda devers lui les quadruples clefs. Le second fût que tous les ans, au jour anniversaire du crime commis sur la jeune victime, le marquis se rendait tout seul sur le théâtre de ce forfait, où il veillait pendant la nuit jusqu’au lendemain. »

Illustration : Édouard Jean-Marie Hostein, Foix (Ariège).

Le Grand Seigneur maudit.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 967 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :