Abbé de Lattaignant

Le Mot et la Chose (Poème)

Un poème galant dû à l’abbé Gabriel-Charles de Lattaignant (1697-1779), également auteur d’une partie des paroles de J’ai du bon tabac.

« Madame, quel est votre mot
Et sur le mot et sur la chose ?
On vous a dit souvent le mot,
On vous a souvent fait la chose.
Ainsi, de la chose et du mot
Pouvez-vous dire quelque chose.
[…] »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 16/02/2008.
Consulté ~58751

Lu par René Depasse

Suggestions

12 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Ils auraient pu par politesse vous demandez l’autorisation surtout qu’ils ont changés votre enregistrement.

  2. Merci Clara de m’apprendre que j’ai été “utilisé” à mon insu sur France INTER! Ca m’amuse mais je ne pense pas que l’anonymat donne de la célébrité!!Si je l’avais su j’aurais exigé la mention de Littératureaudio..Je le podcasterai en souvenir Bonnes lectures!

  3. Bonjour monsieur Depasse!
    Je voulais vous signaler, mais peut être le savez vous déjà, que vous êtes célèbre également, tout comme une autre donneuse de voix. Votre enregistrement du mot et la chose vient d’être utilisé pour l’émission “cellule de dégrisement” de France inter. C’est une émission humoristico culturelle que j’aime bien.
    je vous ai reconnu immédiatement et j’ai dit à ma compagne “c’est mon ami rené depasse”!
    Excusez cette familiarité, mais votre voix m’accompagne si souvent en voyage, dans le train, dans tous mes déplacements (et même dans mon bain)
    que je me crois autorisée à vous nommer ainsi…
    Allez voir sur le site de France inter, vous pourrez podcaster l’émission.
    Bien à vous,
    Clara

  4. Comme un feu-follet ! J’ai adoré cette lecture. Bravo encore et MERCI de nous faire découvrir ces petits bijoux de la littérature. Je vais de ce pas en écouter quelques autres !

  5. Nos professeurs de français nous ont rebattu les oreilles avec leurs conseils et recommandations impératives 1/ d’éviter les répétitions
    2/ d’employer les mots “propres” en évitant les termes vagues et impropres comme “chose”
    Eh bien voilà sous la plume de ce joyeux luron d’Abbé, un magistral, un merveilleux démenti asséné à tous les profs de “rédaction” de France et de Navarre !

  6. Voilà un abbé qui nous fait des musardises.. et fort biet dites par ma foi ! Savait-il trousser les Dames aussi bien que les vers ? je ne sais, mais c’est surement la Dame qui avait le dernier mot à la fin de la chose :

    ” De grâce, Monsieur.. finissez !!! ”

    Récitation très réussie, René, bravo !