Sainte Euphrosine

Scolastica – Sainte Euphrosine

Le sceptique Anatole France publie en 1892 L’Étui de nacre, suite de 17 contes disparates traitant de la religion et de la révolution, sous forme de légendes édifiantes ou de récits effrayants. L’idée dominante est que ni Dieu ni les Idées ne méritent qu’on en devienne esclave.

La sainte Scolastica qui s’était « fiancée à Jésus -Christ » et avait refusé de se marier, « maintenant qu’elle n’est plus qu’une ombre vaine, regrette le temps d’aimer et les plaisirs perdus » qu’elle n’a pas consommés par « vertu ».

Sainte Euphrosine d’Alexandrie use de subterfuges pour échapper, elle aussi, au mariage et réussit assez bien sa ruse en entrant au couvent du mont Athos, déguisée en frère Smaragde.

À ces deux vierges conviendraient ces citations de l’auteur :

« De toutes les aberrations sexuelles, la pire est la chasteté.
Le christianisme a beaucoup fait pour l’amour en en faisant un péché. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 14/01/2014.
Consulté ~7357

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *