Nikolaj Alexandrowitsch Jaroschenko - Une étudiante (1883)

Ma femme

Anton Tchekhov a publié plus de 630 nouvelles, mais les droits des traducteurs trop récents en interdisent la plupart. (Onze enregistrées jusqu’à ce jour sur notre site.)

Ma femme (1892) raconte les problèmes conjugaux de Paul, 46 ans, riche retraité depuis peu, secrètement amoureux de sa femme, mais affectant pour elle un désintérêt de façade et de Nathalia, 27 ans, qui hait l’égoïsme de son mari, dur, cassant et que tout le monde fuit. Quand il constate sa solitude, il admire la merveilleuse bonté de sa femme qui organise des secours pour des moujiks en détresse, met sa fortune au service de la charité, sera bientôt ruiné mais connaîtra l’apaisement grâce à elle.
Le vieil Ivan Braguine, ami du couple, joue un grand rôle dans la « conversion » du narrateur.

Traduction : G. Savitch, Ernest Jaubert (1856-1942), 1911.

Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

Consulter la version texte de ce livre audio : Première Partie, Deuxième Partie, Troisième Partie, Quatrième Partie, Cinquième Partie.

Livre audio gratuit ajouté le 29/04/2014.
Consulté ~9369

Lu par René Depasse

Suggestions

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Heureusement je n’avais pas lu le texte d’introduction à la lecture à voix haute de cette nouvelle. Pourquoi en dire autant ? Mais puisque je ne savais rien, j’ai été tourmentée par le “suspense” ( je suis affolée par la difficulté des couples à s’entendre) Quelle magnifique nouvelle ! Si bien lue par René Depasse. Tchekhov avait raison de dire qu’il était optimiste.

  2. Merci Monsieur Depasse pour le temps que vous prenez à nous lire toutes ces histoires. Vous êtes vraiment infatiguable. Que de bonheur pour nous tous!!!

  3. Oui, c’est vraiment dommage, je guette vos futures trouvailles (possibilités de droits libres) pour Gogol et Tchékov… et toujours… Henry James….
    Je viens de commander une biographie de Thchékov.

    Merci encore, aussi pour la lecture du FINI de Maupassant.

  4. Merci cher Réné. Je ne connaissais pas cette nouvelle magnifique que votre interprétation sert si bien. Merveilleux moment dans cette maison, ces paysages, et les tourments de ce couple. Etrange atmosphère
    Elisabeth