Henri Bergson

La Pensée et le mouvant (Chap. 1)

Introduction (première partie), nom donné au premier essai qui compose le recueil La Pensée et le mouvant. Bergson y expose sa thèse générale : comment nous confondons continuellement, pour les commodités de l’entendement, l’espace avec le temps. Cet essai a une teneur biographique, Bergson revient sur le parcours qui l’a mené à l’élaboration de sa philosophie.

« Comment pourtant ne pas voir que l’essence de la durée est de couler, et que du stable accolé à du stable ne fera jamais rien qui dure ? Ce qui est réel, ce ne sont pas les « états », simples instantanés pris par nous, encore une fois, le long du changement ; c’est au contraire le flux, c’est la continuité de transition, c’est le changement lui-même. Ce changement est indivisible, il est même substantiel. Si notre intelligence s’obstine à le juger inconsistant, à lui adjoindre je ne sais quel support, c’est qu’elle l’a remplacé par une série d’états juxtaposés ; mais cette multiplicité est artificielle, artificielle aussi l’unité qu’on y rétablit. Il n’y a ici qu’une poussée ininterrompue de changement – d’un changement toujours adhérent à lui-même dans une durée qui s’allonge sans fin. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 09/01/2012.
Consulté ~26 761 fois

Lu par Thomas de Châtillon

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci beaucoup pour la qualité de la lecture. Par vous nous apprenons avec facilité les pensées des grands philosophes, c’est très détendant.
    Si vous nous faites la suite de cette ouvrage ça nous fera encore beaucoup plus de plaisir.

  2. Merci beaucoup pour cette lecture impeccable, que j’ai écouté avec grand plaisir. La qualité de votre travail est à la hauteur de ce texte que je trouve aussi superbe qu’important.Je vous en remercie mille fois.