Claude Monet - Le Bassin d'Argenteuil (vers 1872)

Nouvelles

• • •More

Dans ce recueil de nouvelles, on retrouve un condensé des thèmes abordés par l’auteur dans ses romans et un condensé de son style d’écriture, lapidaire parfois, mais poétique toujours.
La plupart des nouvelles répondent à ce besoin de faire cohabiter la nature, les paysages changeants et éphémères avec la dure réalité de la vie et des corps.
Dans Un vieux de campagne, c’est la description du vieillissement pénible d’un paysan qui ne peut plus participer aux travaux de sa ferme à cause de sa santé et qui doit compter sur les autres. Il essaie encore de contrôler son monde en posant des questions à sa femme, à ses enfants qui ont pris le relais, mais se rend compte peu à peu qu’il ne sert plus à rien.
Dans Le Retour du mort, des pêcheurs retrouvent un corps flottant dans le lac, le ramènent au bord et constatent qu’ils le connaissaient bien, c’était un gars du village. Après une description très poétique du lac, de ses lumières et ses reflets, même de cette forme qui flotte au loin, vient la réalité rude de ce corps à moitié décomposé et gonflé d’eau.
Quelques nouvelles sont emplies de beauté et d’amour, de sensualité : La Fille endormie, Amour et Pastorale. (Source : Bibliothèque numérique romande)


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 11/11/2019.
Consulté ~4043

Lu par Domi

• • •More

Suggestions

• • •More

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Grand MERCI Domi,
    Je suis en train de lire ces nouvelles, je vous remercie infiniment.
    C’est ma troisième rencontre avec Ramuz.
    Tout d’abord ce fut Derborence –envoutant ; ce roman n’est pas sur « notre site ».
    Ensuite « Le village brûlé », écouté grâce à Alain Degand et Esperiidae.
    Et maintenant ce recueil, où tout est « humain, trop humain ».
    Et la montagne, un personnage à part entière.
    Encore merci Domi

    1. Merci Ileana.
      Je crois que nous avons beaucoup de textes de Ramuz.
      Vous allez avoir de la lecture.
      Quant à moi, je vais aller voir Derborence.
      Bonne soirée

  2. Je vous remercie de m’avoir permis de découvrir Ramuz au travers de vos lectures sobres subtiles et empreintes de poesie. Je vous en suis très reconnaissant.
    Marc Houben.

  3. Dame Domi,
    Vous avez bien choisi la vignette pour illustrer le charme de ces nouvelles de Ramuz. Toujours un enchantement de vous écouter !
    -Je me sens un peu bête de ne pas trouver les mots
    pour vous dire à quel point votre voix me rejoint…