Louise Colet

L’Imprudence (Poésie)

Ce poème est un hommage à la mémoire des enfants noyés dans la mer, dans des piscines ou dans les rivières, ainsi qu’un témoignage de sympathie aux parents inconsolables.

Et il est aussi, un rappel à la prudence, en ce début d’été ! Soyez vigilants, tous ! Un instant d’inattention peut devenir la source de bien des larmes.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 17/06/2019.
Consulté ~3428

Lu par Cocotte

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Lyse
    Un très grand merci très chaleureux pour votre si encourageant commentaire, qui m’a fait un grand plaisir.
    Merci aussi de le transmettre au personnel enseignant. on ne le dira jamais assez : ne quittez pas votre enfant, ne le laissez pas échapper à votre surveillance! Hélas, les faits sont là et ont déjà commencé cette année.
    On a beau multiplier les appels à la prudence, il arrive toujours,malheureusement, des drames qui marquent la vie à jamais. Comment vivre avec ce sentiment de culpabilité?
    Je suis très heureuse que vous ayez aimé ce poème, qui arrive juste avant les chaleurs. Merci beaucoup, chère Lyse.
    Amitiés
    Cocotte

  2. Quelle belle initiative, chère Cocotte (◕‿◕)

    Une courte lecture mais combien précieuse !
    Les classes finissent cette semaine: je m’empresse
    de faire suivre le lien à tout le personnel enseignant.
    Merci beaucoup ! Lyse ❣️

  3. Merci beaucoup pour votre commentaire, chère Christiane-Jehanne. Cela me fait très plaisir que vous ayez aimé cette lecture.
    Bien sûr, je pense à ces sauveteurs, bénévoles, qui ont perdu la vie à cause d’un imprudent. C’est terrible! Cela me déchire le cœur! Je pense à leurs familles, à leur vie maintenant que le chef de famille n’est plus là.
    Et tant de morts, tous les ans, presque tous les mois, en été, parce qu’un enfant “a échappé à la vigilance de ses parents”! On ne saurait trop le répéter :ne jamais quitter des yeux les jeunes enfants!
    Si ce poème à la prudence peut éviter la noyade ne serait-ce qu’à d’un enfant, et à un parent, un grand-parent, le remords et le chagrin de toute une vie, quelle belle journée ce serait!
    Toutes mes amitiés
    Cocotte

  4. Merci, chère Cocotte, de nous offrir ce très beau texte, que vous lisez si bien,
    et de rappeler à la prudence.
    Sans oublier les sauveteurs bénévoles en mer, en montagne qui parfois donnent leur vie, pour une insouciance.
    Merci de votre appel à la vigilance, partout.
    Mes amitiés bien chaleureuses, et je vous souhaite un très bel été