Fedor Dostoïevski (1872)

Lettre à son frère Mickhaïl

Durant sa captivité en Sibérie, Dostoïevski souffre des conditions de vie mais surtout de sa solitude affective et intellectuelle. C’est un peu un appel au secours qu’il lance ici à son frère.

Traduction : Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936) et Charles Morice (1860-1919).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Jules Massenet, Méditation de Thaïs, interprété par Olivier Charlier et l’Orchestre Symphonique Français, dirigé par Laurent Petitgirard (avec l’aimable autorisation de M. Petitgirard).

Livre audio ajouté le 01/09/2018.
Consulté ~5 067 fois

Lu par Pomme

Suggestions

12 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonsoir Chère Pomme,
    Vous m’avez donné des minutes de grande émotion. Le récit de Dostoievski, poignant, n’y est pas pour rien.
    Mais votre belle lecture, a donné au texte toute sa valeur.
    Merci de nous laisser à entendre votre voix.
    Bien amicalement.
    Hélène Jarlier.

  2. • • •More