Marie Duplessis

Le Comte de Monte-Cristo (Tome 6)

• • •More

Le triomphe du roman de Dumas se situe dans les années 1844 à 1848. Son statut de livre à succès mondial fut rapidement acquis et déjà en 1848 le roman était traduit et connu dans le monde entier.

Livre 6 : Monte-Cristo s’attaque à Danglars. Grâce à sa fortune et aux mauvais penchants du baron banquier, il va presque parvenir à le ruiner.
Vient donc le tour de Villefort, dont l’épouse empoisonne, méthodiquement et un à un, les membres de sa belle-famille, afin que son fils Édouard soit seul héritier.
Danglars, piégé par Monte-Cristo, et préférant une bonne banqueroute à une mauvaise prison, s’est enfui à Rome où le comte l’a fait enlever par le bandit Vampa en vue de lui prendre, repas après repas, les millions qu’il a volés aux hospices et ce à raison de « cent mille francs par souper ».
Une fois sa vengeance accomplie Monte Cristo est torturé de questions sur le droit de se faire justice, de se substituer à Dieu.

Serge Dewulf ne peut vraiment pas enregistrer le dernier tome de ce roman. Mais, comme il sait que vous êtes impatients de connaître la fin de l’histoire, il m’a demandé de terminer à sa place ce Comte de Monte Cristo, si apprécié par tous les audio lecteurs.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 31/01/2015.

40 Commentaires

Ajoutez le vôtre ! C'est la meilleure manière de remercier les donneurs de voix.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. Chère Rudrashka
      Merci à vous pour votre message si sympathique. Ce roman d’Alexandre Dumas est, en effet, très intéressant. malheureusement, il était inachevé car les circonstances de la vie n’ont pas permis à Serge de publier la fin de l’histoire. Alors, avec son accord, je l’ai enregistrée moi-même car c’est vraiment désolant de ne pas connaître le dénouement. Je suis heureuse de vous avoir fait plaisir.
      Cordialement
      Cocotte

    1. Cher Taharm
      Pardonnez-moi de ne pas avoir répondu tout de suite à votre si aimable message. Je viens de le trouver, grâce à Rydrashka. C’est à cause des changements et du long silence imposé par le changement du serveur, ce qui a occasionné un travail titanesque à nos chers modérateurs. résultat : je ne pouvais pas aller tous les jours sur le forum.
      Oui, comme vous, Le comte de Monte-Cristo est le roman de Dumas que je préfère. Cela me fait plaisir que vous le jugiez le meilleur roman de cet auteur. Et grand merci, avec beaucoup de retard, dont je rougis, pour votre encourageant commentaire.
      Cordialement
      Cocotte

  1. Chère Fraise
    Je viens de regarder attentivement les deux pièces que vous me proposez. Elles sont très intéressantes et j’aurais bien aimé les monter. Hélas! 17 personnages dans chacune! Où trouver les 10 et 12 hommes et les 7 ou 5 femmes ? Impossible. Croyez que je regrette vivement de ne pas pouvoir vous satisfaire
    Heureusement, il y a plusieurs pièces de Mirbeau dans la bibliothèque. vous pourrez vous régaler en les écoutant! Je me permets de vous signaler “Chez L’illustre écrivain” où le regretté René Depasse est superbe, et les autres donneurs de voix lui donnent la réplique avec beaucoup de talent, d’intelligence et de sensibilité!
    En ce qui concerne Emmanuel Gonzales, c’est une lecture en solo, donc, je vous donnerai satisfaction le plus tôt possible!
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  2. Chère Fraise
    Votre message, aussi long que le mien, a été tout autant apprécié, beaucoup, beaucoup! Un grand merci, chère Fraise.
    J’ai fait un peu de recherche. Les Frères de la côte ne sont pas déjà dans la bibliothèque. Je l’ai trouvé chez Gallica et téléchargé. D’accord, pour vous être agréable, j’enregistrerai ce roman. Mais pas tout de suite, j’ai déjà annoncé plusieurs T. Combe, romancière qui plaît beaucoup, et des Delly, qui séduit aussi beaucoup de lectrices, et même un lecteur, que je salue au passage. L’année prochaine, ça vous convient? Je lis lentement, je me trompe beaucoup, la relecture me prend beaucoup de temps, comme à de nombreux donneurs de voix. Il faut couper, refaire des morceaux… Quelques uns de mes collègues ne relisent pas, ils font tout parfaitement, du premier coup! Ils ont de la chance! Je les admire beaucoup et les envie! Mais, malgré tous mes efforts, je me trompe, hélas! Alors, je corrige et re corrige!
    Ah! Vous venez titiller mon petit démon familier, démon du théâtre, qui était en hibernation. Je vais me précipiter sur les deux pièces de Mirbeau que vous me suggérez. Merci beaucoup!
    Il y a deux ou trois ans, j’ai vu une exposition à Paris d’Eva Gonzalès! Quelle merveille! J’en suis sortie éblouie!
    Prenez bien soin de vous! Bonne fin de dimanche!
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  3. Merci pour ce long et chaleureux message chère Cocotte 🙂
    Heureusement je connaissais la fin de l’histoire car Dumas était mon meilleur ami d’enfance mais j’ai été ravie, pour les autres lecteurs comme pour moi, en découvrant que vous avez lu le dernier volume. Il y avait tant d’humanité dans la façon dont vous avez lu “attendre et espérer” de la fin que… je vous aurais bien embrassée, chère Cocotte, car j’avais justement besoin d’un tel message. Alors un très grand merci encore une fois!
    Il y a en effet quelque chose que je voudrais bien entendre et je pense que le texte
    vous irait bien comme vous avez enregistré des livres d’aventures. Il s’agit d’une petite nouvelle d’Emmanuel Gonzalès qu’on trouve sur Gallica et qui s’appelle Les frères de la côte. C’était le livre de chevet de Zola au temps de son adolescence et il a prononcé aussi une belle oraison funèbre après la mort de l’auteur où il a parlé de lui avec beaucoup de chaleur. Comme, en plus, j’ai découvert récemment Eva Gonzalès, fille de l’auteur,peintre et amie de Manet, tout cela a suscité mon intérêt.
    Et si, un jour, vous aviez la possibilité de faire un autre projet collectif (je vous ai trouvée très touchante dans l’Arlésienne et très drôle dans Archives de la comtesse D.- je ne sais pas si vous avez lu mes commentaires), il y a des pièces d’Octave Mirbeau Les affaires sont les affaires et Le Foyer qui ont la réputation d’être ses meilleures…

    Mais je compte toujours explorer vos T.Combe, peut-être essayer un roman de Delly que je ne connais pas du tout, et puis vous avez lu tant de belles choses 🙂
    Alors au plaisir de vous retrouver pour de nouvelles aventures. 🙂
    Très chaleureusement et portez-vous bien,
    Fraise

  4. Chère Fraise sauvage, quel bonheur que vos commentaires. Si gratifiants, si encourageants! Moi aussi ,je vous en remercie mille fois.
    Vous avez raison. En 2015, tout comme vous, plusieurs audio lecteurs se désolaient de ne pas connaître la fin de l’histoire. Et, je vous l’avoue, moi aussi. C’est désolant de ne pas savoir ce que deviennent les héros. J’ai donc écrit à Serge, qui était devenu un ami au fil de nos pièces auxquelles il a participé avec tout son talent. Il m’a répondu qu’il comprenait très bien les attentes des audio lecteurs, mais qu’il lui était vraiment impossible de publier la dernière partie.
    Que faire? Il ne me restait qu’une solution :le lire moi-même! C’est ce que j’ai fait, avec son accord. j’ai d’abord eu le plaisir de savoir comment l’histoire finissait, puis j’ai eu la joie de recevoir quelques commentaires d’auditeurs me disant qu’ils étaient heureux de ma décision. Cela m’a fait un très grand plaisir, plaisir que je retrouve, 4 ou 5 ans après, en lisant votre si aimable message.
    Ah oui, à bientôt, j’espère! Je vois à peu près ce que vous aimez, mais auriez-vous un titre de livre que vous aimeriez que j’enregistre pour vous? Je le ferais avec plaisir.
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  5. Merci mille fois, chère Cocotte de l’avoir terminé. C’est si intéressant d’avoir en même temps la voix de Serge (quel dommage qu’il n’ait pas pu continuer sur le site) et la vôtre en interprétant ce grand classique. Un mélange bien savoureux 🙂
    J’ai un petit rayon de soleil et donc je vous emmène en promenade pour les tout derniers chapitres. 😉

    Quel plaisir de réentendre votre voix, si joyeuse et enthousiaste ! Merci beaucoup, encore et toujours, de votre générosité, de votre temps et surtout de votre gentillesse et votre joie de vivre qui s’entendent beaucoup dans tous vos enregistrements que j’ai eu le plaisir d’entendre jusque là 🙂
    A bientôt sans doute pour un autre commentaire.
    Je vous souhaite une belle journée et portez-vous bien par ces temps incertains.
    Très chaleureusement
    Fraise

  6. Bravo et merci pour cet enregistrement.
    J’ai été surpris au début de la voix, des intonations, du ton de la lecture, mais l’histoire était trop passionnante.
    Un grand merci du fond du coeur pour avoir pris le relais de Serge Dewulf.
    Bien à vous.
    Olivier

Lu par CocotteVoir plus

Les plus aimés ❤️ (sélection)Voir plus

×