Un cellérier d'abbaye testant son vin. Enluminure d'une copie de Li livres dou santé par Aldobrandino de Sienne. Manuscrit de la British Library Sloane 2435, f. 44v

Sieste ecclésiastique (Poème)

Un clin d’œil coquin.
Jugé par certains comme irrévérencieux
à sa publication en 1900,
ce poème aurait été ‘perdu’,
puis retrouvé après la mort du poète.

Lu par Gilles-Claude Thériault

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Oh, oui, encore d’autres ! Merci pour ces 2 minutes réjouissantes mais je crains qu’elles soient seulement un clin d’œil, comme vous dites, dans une oeuvre d’inspiration plutôt désespérée. Merci de m’avoir fait connaître ce poète et sa destinée qui serre le cœur.
    Autre chose : Et pourquoi pas des textes tirés du “Régime des corps” ? Disponibles à la lecture? Je n’ai pas réussi à trouver de ces textes sur internet. Je les imagine mi bon sens, mi ébouriffants.
    À une prochaine lecture, A.