Portrait de Gustave Flaubert, par Eugène Giraud (vers 1856)

Les Funérailles du docteur Mathurin

Flaubert n’a que dix-neuf ans quand il écrit ces lignes :

« Il se résigna donc, comme un héros, à franchir de plain-pied le seuil de la vie, à entrer dans le cercueil la tête haute. Je me trompe car il fut enterré dans un baril. Il ne dit pas comme Caton : Vertu, tu n’es qu’un nom, ni comme Grégoire VII : J’ai fait le bien et fui l’iniquité, voilà pourquoi je meurs en exil, ni comme Jésus-Christ : Mon père, pourquoi m’avez-vous délaissé. Il mourut en disant tout bonnement : Adieu, amusez-vous bien ! […] »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 27/01/2009.
Consulté ~13791

Lu par René Depasse

Suggestions

3 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Magnifique et la lecture est vivante comme d’habitude. C’est à croire que René Daumal a très attentivement lu ce texte avant d’écrire “la grande beuverie”.
    Merci René, continuez je vous prie.